Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Cent ans de modernisme - Généalogie du concile Vatican II

Référence : 12737
1 avis
Date de parution : 1 juin 2003
Éditeur : CLOVIS (EDITIONS)
EAN 13 : 9782912642899
Nb de pages : 496
25.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Dans les années 60-70, l'Église catholique voulut faire peau neuve et vivre son aggiornamento. Tous en attendaient un printemps radieux. Ce fut en réalité une amère déception : le doute, l'instabilité et le désarroi s'installèrent. Les vocations se tarirent, les fidèles désertèrent les églises, les prêtres défroquèrent par milliers.
D'où provenait cette tempête ? Tous les indices convergent pour désigner le concile Vatican II (1962-1965) comme l'épicentre de cette lame de fond. Pour appréhender le phénomène, il a donc paru nécessaire d'essayer de reconstituer la "généalogie de Vatican II", c'est-à-dire de trouver l'enchaînement des causes qui ont conduit à ce concile et à ses doctrines propres.
Or, au cours de cette analyse, est remontée à la surface une crise vieille de cent ans, mais dont la parenté avec la situation actuelle est saisissante : le modernisme. Cette hérésie, qui a marqué le pontificat de saint Pie X (1903-1914), prétendait aligner la doctrine de l'Église sur les idées nouvelles, notamment la philosophie et la critique biblique modernes.
C'est donc pour mieux comprendre le concile Vatican II et le malaise actuel de l'Église qu'a été entrepris cet examen approfondi (historique, philosophique et théologique) des "cent ans de modernisme". Il montre que le modernisme, trop tôt déclaré mort et enterré, a resurgi juste après la Seconde Guerre mondiale, pour s'emparer peu à peu des leviers de commande de l'Eglise.
Sur un événement crucial, qui procède sans doute de multiples causes, le présent ouvrage souhaite proposer une réflexion mûrie et argumentée. 
Dominique Bourmaud, né en 1958 à Rocheservière (Vendée, France), a été ordonné prêtre en 1981, à l'issue de ses études théologiques. Polyglotte, après quelques années de ministère en Espagne, il a enseigné la philosophie et la théologie successivement aux Etats-Unis, en Argentine et en Australie.
TitreCent ans de modernisme - Généalogie du concile Vatican II
Auteur BOURMAUD (Abbé Dominique)
ÉditeurCLOVIS (EDITIONS)
Date de parution1 juin 2003
Nb de pages496
EAN 139782912642899
Épaisseur (en mm)31
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)215
Poids (en Kg)0.63
Critique du libraire
Généalogie du Concile Vatican II. La crise que connaît actuellement l´Eglise ne remonte pas du seul Concile Vatican II. Son origine se trouve, il y a un siècle, dans le courant moderniste qui se développa sous le pontificat de Saint Pie X qui l´a sévèrement condamné. Ce courant a resurgi au lendemain de la dernière guerre mondiale pour s´emparer peu à peu des leviers de commande de l´Eglise. Le Concile n´a fait qu´ "officialiser" cet état de fait. "Il nous présente là le modernisme dans ses principes essentiels et ses filiations historiques, il fait bien ressortir la progression du mal en intensité et en extension, il fonde comme il convient son exposé sur une connaissance élémentaire des philosophes modernes sans laquelle on ne peut rien comprendre." Sel de la Terre Printemps 2004
Les avis clients
Itinéraire de l'héritage chrétien !
5/5 Famille d'abord .
.----. LA CHRETIENTE ET SAINT THOMAS . D'Aristote à saint Thomas d'Aquin, en passant par saint Augustin, ce livre trace l'itinéraire de l'héritage chrétien . Aristote nous apprend que l'intelligence humaine est faite pour connaître le bien et le vrai . Avec saint Augustin nous rentrons dans le domaine surnaturel . Enfin saint Thomas d'Aquin réussit la synthèse dans la Somme théologique en expliquant la philosophie naturelle par la Révélation surnaturelle . Nous atteignons alors un sommet de l'histoire de la philosophie . LE PROTESTANTISME ET KANT. Le livre continue avec le modernisme protestant de Luther, théorisé par Kant et Hegel . Cette période constitue une rupture après seize siècles de scolastique au sein d'une Chrétienté unifiée sur le plan politique et religieux . Luther met l'examen critique au centre de tout et Kant enferme l'homme dans son ego . Kant prétend que l'homme ne peut connaître la vérité des choses qu'il observe et que l'intelligence est fermée sur elle-même sans référence extérieure . Cette inversion s'est opérée en quelques siècles depuis Descartes et nous en subissons encore aujourd'hui les conséquences . LE MODERNISME. Les dernières parties décrivent le modernisme catholique de Bergson et Loisy, condamné par saint Pie X au début du XXe siècle . Tous pensaient que la crise était passée or le néo-modernisme revient avec Teilhard de Chardin, Lubac et surtout Rahner (le théoricien du Concile) . La nouvelle condamnation par Pie XII ne changera rien et, quelques années plus tard, le concile Vatican II consacre l'avènement de ces thèses modernistes dans toute l'Eglise catholique sous la houlette notamment de Rahner . POUR ALLER PLUS LOIN . Voici un livre qui peut être étudié sur une année en groupe ou cercle de formation . Il permet en effet de mieux comprendre l'origine et la gravité du modernisme qui intoxique l'Eglise depuis cent ans et qui met en péril la vie de nos âmes . A la fin du livre, une bibliographie complète pourra donner d'autres idées de lectures sur le même sujet . En couverture, la vision du pape Innocent III représentant saint François d'Assise soutenant l'Eglise qui s'écroule à cause des hérésies et des scandales . [ Signé Rémi de Besombes dans " Famille d'abord , la lettre du Mouvement Catholique des Familles " , numéro 43 - décembre 2020 . Vous pouvez demander un spécimen de la part de " Chiré " en joignant quelques timbres pour les frais à l'adresse : M.C.F. 38 avenue Niel , 75017 Paris ]