Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Ces maires qui courtisent l´islamisme

Référence : 29635
1 avis
Date de parution : 1 novembre 2014
Éditeur : TATAMIS (EDITIONS)
EAN 13 : 9782371530089
Nb de pages : 320
20.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 18 juin
Voir la disponibilité en magasin

Description
Manuel Valls a inauguré la Grande mosquée de Cergy, édifiée sur un terrain de la mairie socialiste contre un loyer dérisoire. Son imâm défend ouvertement les Frères Musulmans dont le passage aux affaires en Egypte s'est soldé par de nombreuses exactions et l'islamisation des lois. A Nantes, la mairie a contribué à financer l'institut islamique de leur branche française, l'UOIF, à hauteur de 200 000 euros en 2009. Le maire s'appelait alors Jean-Marc Ayrault.
Manuel Valls ne s'est-il pas prononcé à plusieurs reprises pour le financement public des mosquées ?
Alain Juppé assure lui qu'il "fera tout pour qu'un terrain soit disponible" pour la Grande mosquée de Bordeaux. L'imâm Tareq Oubrou qui dirigera l'endroit persiste dans son dernier livre à s'avouer membre des Frères Musulmans, dont le guide suprême souhaite "contrôler l'Europe".
Paris, qui croule sous une dette de 400 millions d'euros, a trouvé 16 millions d'euros pour son Institut islamique. Les mairies de Marseille, La Rochelle et Nice ont été elles épinglées par le tribunal administratif pour des entorses à la loi de 1905, tandis que plusieurs députés financent des mosquées sur leur réserve parlementaire. Le maire de Nîmes, vice-président de l'UMP, a lui cédé un ex temple protestant à des islamistes dont les bulletins internes sont marqués d'un extrémisme inquiétant.
Cette deuxième édition a été largement actualisée et augmentée après les municipales 2014.
Joachim Véliocas dirige l'Observatoire de l'islamisation (www.islamisation.fr). Il est analyste pour le centre de prospective Wikistrat basé à Washington. Son premier livre-enquête, L'islamisation de la France (2006) a imposé ce thème dans le débat public.
TitreCes maires qui courtisent l´islamisme
Auteur VELIOCAS (Joachim)
ÉditeurTATAMIS (EDITIONS)
Date de parution1 novembre 2014
Nb de pages320
EAN 139782371530089
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)200
Poids (en Kg)0.37
Critique du libraire
De plus en plus, les responsables des villes françaises (grandes ou moyennes) disent entretenir "d´excellentes relations" avec les représentants des communautés musulmanes (en particulier, en apportant leur aide complaisante à la construction de mosquées !). J. Véliocas établit l´état des lieux de la situation et met en garde contre les conséquences qui pourraient en découler !
Les avis clients
Pourquoi ?
5/5 Les 4 vérités hebdo .
.----. Ce que montre Joachim Véliocas dans son livre est très concret : c'est la façon dont la France se couvre de mosquées et la façon dont ces mosquées sont infiltrées, souvent tenues, par des groupes radicaux. C'est la façon dont un mélange de corruption et de pusillanimité électorale permet cela. C'est la façon dont l'argent des contribuables sert à des fins qu'on tient soigneusement cachées. C'est aussi la façon dont on entretient le mensonge. Quasiment aucun dirigeant politique ( sauf, c'est un fait, Marine Le Pen ) n'évoque le sujet. Les dirigeants politiques ont besoin d'argent et ils ont besoin d'électeurs. Et ils savent d'où l'argent vient et où les électeurs futurs se situent. ( numéro 976 du vendredi 16 janvier 2015 de " Les quatre vérités hebdo " )