Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Charles Maurras, 60 ans après

Référence : 75917
1 avis
Date de parution : 1 juin 2013
Auteur : TISSERAND (Axel)
Collection : QUESTIONS DISPUTEES
EAN 13 : 9782740317877
Nb de pages : 216
20.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
"Rendez-moi ma personnalité. Ne vous amusez pas à fabriquer un mannequin que vous appelez Charles Maurras. J'ai, moi, ma vie, mes livres, ma doctrine, mes idées, mes disciples", déclarait Maurras au dernier jour de son procès, en janvier 1945. Or, il semble qu'on soit de moins en moins enclin à rendre à Maurras (1868-1952) sa personnalité. Le Martégal est plutôt cité (à charge) par des commentateurs ou des hommes politiques dont les propos révèlent le plus souvent qu'ils ne l'ont jamais lu.
Il était donc légitime de se demander ce qu'il reste, "soixante ans après" sa mort, de la très riche personnalité et du génie si divers du fondateur du nationalisme intégral, tant Maurras, dont l'influence a dominé son siècle, semble réduit à un nom, le nom commun de l'obscurantisme politique et de l'anti-intellectualisme. Que reste-t-il aujourd'hui de celui qui, après avoir lutté toute sa vie pour une certaine conception de l'homme et de la nation, évoque, dans une lettre-testament envoyée à son disciple Pierre Boutang, en 1950, la nécessité de construire l'"arche franco-catholique" qui "attestera, dans la corruption éternelle et universelle, une primauté invincible de l'Ordre et du Bien" ? C'est à cette question que le colloque "Maurras, soixante ans après", organisé le 27 octobre 2012 à la Maison des Mines de Paris par le Cercle de Flore, avait l'ambition de répondre. 
Axel Tisserand, président du Cercle de Flore et ancien élève du philosophe Pierre Boutang, est agrégé de Lettres Classiques et docteur de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, section des sciences religieuses. Spécialiste de Boèce, il a fait paraître entre autres : Ch Maurras, Lettres des Jeux olympiques, GF, Paris, 2004 (introduction, notes et dossier) ; Dieu et le Roi, Correspondance entre Charles Maurras et l'abbé Penon, Editions Privat, 2007; Cahier de L'Herne Maurras, avec S. Giocanti, 2011 ; Pierre Boutang, Qui Suis-Je ? Editions Pardès, 2013. Ont collaboré à ce volume : Stéphane Blanchonnet, Michel Déon, Antoine Foncin, Jean-Marc Joubert, Gérard Leclerc, Jean-François Mattéi, Martin Motte, Dominique Paoli, Emile Poulat, Frédéric Rouvillois, Charles Saint-Prot, Rémi Soulié, Guillaume de Tanoüarn, Arnaud Teyssier, Axel Tisserand.
TitreCharles Maurras, 60 ans après
Auteur TISSERAND (Axel)
ÉditeurPIERRE TEQUI (EDITIONS)
Date de parution1 juin 2013
Nb de pages216
CollectionQUESTIONS DISPUTEES
EAN 139782740317877
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)200
Poids (en Kg)0.26
Critique du libraire
Lettre-préface de Michel Déon de l'Académie française.
Les avis clients
Bonne idée .
4/5 La Lorraine Royaliste .
.----. Axel Tisserand a eu la bonne idée de réunir à la Maison de la chimie en 2012 plusieurs connaisseurs de la pensée de Charles Maurras pour un congrès. Il vient de publier aux éditions Tequi les textes de ce congrès. .----. Nous y trouvons de nombreux témoignages sur ce grand philosophe et politique que fut notre maître : celui de Frédéric Rouvillois sur l'Avenir de l'Intelligence, l'étude d'Antoine Foncin sur les rapports entre Maurras et Daudet, celle d'Arnaud Teyssier sur Maurras et De Gaulle et celui de Martin Motte sur Louis-Denis Valvérane qui produit de nombreuses gravures sur le Maître de Martigues. .----. Un livre à lire et à propager bien qu'il me laisse un peu sur ma faim : l'article d'Emile Poulat sur le Saint Siège et l'Action française me paraît un peu " léger ", il manque nettement l'avis plus complet de Philippe Prévot. Et puis, surtout, pas d'explication nette des textes dits sacrilèges de Charles Maurras et, là, il manque nettement une explication du grand spécialiste de la question : Hilaire de Crémiers, le seul sans doute à avoir bien compris ce que voulait dire Maurras . ( Jean Nedischer dans LA LORRAINE ROYALISTE, numéro 302 - août-septembre 2013 ).