Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Comment un saint punissait les enfants

Référence : 105711
8 avis
Date de parution : 15 mai 2016
EAN 13 : 9782851901972
Nb de pages : 54
7.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
"Punir un enfant ! Grave problème ! Responsabilité délicate entre toutes ! Comment s'y prendre pour infliger un châtiment ? Quel moment choisir ? Quel ton adopter ? Quelle espèce de punitions préférer ? Quel dosage apporter à l'application ? Telles sont les principales questions soulevées par ce droit, qui souvent, s'impose
comme un devoir. Quel maître, quel chef, quels père ou mère de famille, quel éducateur ne se les sont posées, et n'ont essayé de les résoudre, les uns au petit bonheur, en n'écoutant que les tendances de leur individu, molles et relâchées ici, dictatoriales et violentes là, les autres en réfléchissant sur le problème et en prenant conseil de la foi, de la raison et de l'expérience ? Un saint, un jour, eut le courage de méditer ce chapitre essentiel de toute pédagogie et, comme réponse, il nous apporta ses quarante-cinq années de pratique. Quel était ce saint ?" 
Né à Nantes le 8 avril 1881, Augustin Auffray fréquenta dans sa jeunesse le patronage salésien Saint-Pierre-de-Ménilmontant (Paris). Il termina ses études secondaires à Saint-Pierre-de-Canon (Bouches-du-Rhône) en 1896. Devenu salésien, la persécution l'obligea à passer de France en Italie pour y faire ses études de théologie. Il fut ordonné prêtre à Turin, en 1904. Il servit la France durant la première guerre mondiale, puis revint en Italie comme directeur du Bulletin Salésien.
Vingt ans il y demeura, scrutant Don Bosco. Ce fut l'un des plus grands écrivains de la congrégation salésienne. La béatification (1950) et la canonisation (1954)
de Dominique Savio le trouvèrent sur la brèche. La maladie l'obligea bientôt à entrer en clinique à Lausanne (Suisse). Il projetait encore un
Mois de Marie, en l'honneur
de Marie-Auxiliatrice. La mort brisa ce pieux désir (29 juillet 1955). Il est enterré à Morges.
TitreComment un saint punissait les enfants
Auteur AUFFRAY (Père Augustin)
ÉditeurCHIRE (EDITIONS DE)
Date de parution15 mai 2016
Nb de pages54
EAN 139782851901972
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)4
Largeur (en mm)148
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.08
Biographie
Critique du libraire
Dans un monde où l’enfant est devenu roi, ce livre confine au tabou. Les éducateurs doivent savoir punir, mais avec justice, sans outrepasser leurs droits, en ayant toujours à cœur le progrès moral et spirituel de l’enfant. Nous sommes ici à l’école d’un saint.À l'aide des écrits et de la vie du saint, le père Auffray dégage en quelques pages les principes de son excellente pédagogie éducatrice.
Les avis clients
Un petit ouvrage instructif
5/5 AFS
.----. Ce petit ouvrage résume les principes pédagogiques de Don Bosco en matière de punitions. Ce grand saint, s’appuyant sur 45 années de pratique, nous livre sa méthode : tout d’abord l’enfant, par son baptême, mérite le respect, donc sont écartées d’emblée les insultes et corrections dégradantes. Ensuite, l’éducateur doit pratiquer les quatre vertus cardinales, donc doit mâter ses propres tendances à l’impulsivité, à la colère et à l’orgueil dans sa façon de punir. Don Bosco s’efforçait d’obtenir le repentir de l’enfant, la conscience de sa faute, et l’exécution de la punition de son plein gré. Sa délicatesse, son affection pour les enfants entraînaient beaucoup de progrès. Seuls les péchés très graves (blasphèmes, impuretés) étaient sanctionnés immédiatement et sévèrement, mais jamais en public. Parents et futurs parents devraient lire cet ouvrage instructif qui les aidera à marcher sur les traces de ce grand éducateur et à « coopérer à l’action de la grâce dans la formation du véritable et parfait chrétien » (Pie XI). Pour grands adolescents et adultes <p align="right">AFS N° 274 Avril 2021 <a href= https://www.afs.ovh/action-familiale-et-scolaire/ target=_blank>www.afs.ovh/action-familiale-et-scolaire</a>/
Comment un saint punissait les enfants
5/5 Anne-Clémence
Il y avait longtemps que je voulais connaître la pédagogie de Jean Bosco. Livre à lire et à relire. Je le garde en livre de chevet. M'a donné envie d'en savoir plus sur ce saint. Je recommande vivement.
Sainte Patience...
5/5 AT
TRES bon ouvrage ! A lire et relire par nous parents, toujours pressés d'arriver au résultat et d'avoir des enfants parfaits. On y apprend (ou ré-apprend) que l'exercice de la patience est la principale vertu du bon éducateur et cela ne fait pas de mal de se le faire rappeler de temps en temps par ce grand saint qu'était don Bosco !
Instructif
5/5 La petite lanterne n° 184, février 2017
Si l'éducation est plus qu'un vœu et qu'un souci quotidien, il ne semble pas illusoire de vouloir s'en reporter à ceux qui dans ce domaine semblent avoir le mieux réussi, c'est sans aucun doute ce qu'ont estimé les éditions de Chiré lorsqu'ils ont édité deux fascicules l'un du Père Augustin Auffray « Comment un saint punissait les enfants » et celui de l'abbé Pierre Caillon (1916-2011) « Un enfant de 4 ans est achevé d'imprimer ». Leurs propos se rejoignent en ce sens que l'abbé Caillon fut professeur durant 17 années au Grand Séminaire de Sées jusqu'à sa fermeture. Il devint ensuite prédicateur itinérant, prêchant chaque semaine, le dimanche, dans une paroisse, sur l'importance des premières années dans l'éducation d'un enfant, d'un futur homme afin qu'il marche sur ses deux pieds et ne néglige pas son âme, sa partie spirituelle. Il fut ainsi l'un des adeptes de l'éducation de la foi chez les tout petits. Mais aussi, ce qui lui donne une certaines crédibilité supplémentaire, un spécialiste des apparitions de Fatima. Il ne manque pas de crédibilité lorsqu'il raconte ses expériences de famille, où le gamin dès 4 ans sait manier la télécommande de la télévision, mais n'a jamais vu ses parents prier ou ne l'ont jamais fait avec lui. Aujourd'hui il dirait, sans doute, qu'à 4 ans, il connait déjà le maniement de l'ipad ou de la tablette mais ne sait toujours rien sur Dieu. Le second fascicule est donc consacré à un saint homme patron des éducateurs qu'est Don Bosco, qui revient non sur la fessée, désormais interdite législativement en France depuis le mois de décembre, mais sur la nécessité de répression pour éduquer. Punir ! « Grave problème, responsabilité délicate entre toutes ! Comment s'y prendre pour infliger un châtiment ? Quel moment ? Quel ton ? Quel dosage adopter ? Et dans ce contexte il ne faut se fier ni aux brutaux, aux sectaires, ni aux mous ou aux lâchetés... dit en substance l'auteur, Augustin Auffray (1881-1955) ancien des patronages salésiens (ordre de Don Bosco). Prêtre à Turin en 1904. Il fut l'un des plus grands écrivains de la congrégation salésienne. L'un des principes de St Jean Bosco dans l'éducation « un supérieur doit être père, médecin, juge, mais toujours prêt à supporter et à oublier... » une pédagogie de père, de saint, mais peut-être qu'elle peut ouvrir des perspectives à chacun d'entre nous qui sommes tous éducateurs.
Petit condensé de pédagogie chrétienne
5/5 Famille d'abord, n°31, décembre 2016
Jamais seuls, jamais oisifs, jamais humiliés. Voici un petit condensé de pédagogie chrétienne qui s'adresse à tous les éducateurs au sujet de leurs ouailles adolescentes et même largement pré-ados. Tirés de la méthode éducative de saint Jean Bosco, ces quelques mots révèlent la profonde délicatesse de ce saint envers la fragilité naturelle des enfants, un grand respect de leurs « fronts baptisés », et le souci constant de gagner les cœurs pour « les mener par le dedans ». Il en découle un véritable art de punir les enfants. Loin du lâche comportement qui ne souffre pas de voir l'enfant chéri puni, mais radicalement opposé à une pédagogie répressive, qui construit tout sur l'intervention coercitive, saint Jean Bosco met la punition à une place qui semble équilibrée : elle reste optionnelle et accessoire ; on doit s'en passer si l'on peut, elle doit être formatrice ou ne pas être. Il a transmis de façon précise le fruit de ses connaissance et de sa longue expérience en la matière, et sans doute exige-t-il bien plus de l'éducateur que de l'éduqué : « règles d'or qui agissent autant sur le maître que sur le disciple, mâtant l'un pour dompter l'autre », nous dit le père Auffray, auteur de l'ouvrage. Pourquoi, quand, où, comment punir un enfant ? Cette petite plaquette n'est pas un livre de recettes mais répond à nos questions en mettant en lumière les principes d'une éducation imprégnée de charité, susceptibles peut-être de renverser quelques certitudes... Comme nous le rappelle saint Paul, « Parents, n'exaspérez pas vos enfants ».
Méditer les conseils d'un saint .
5/5 Plaisir de Lire .
.----. L’auteur, grand biographe de saint Jean Bosco, expose dans cette précieuse brochure la pédagogie employée par le saint pour « punir » les enfants, mais il met surtout en relief la méthode employée par ce grand éducateur pour faire de nos enfants des hommes équilibrés, conscients de leurs faiblesses et de leurs forces. Pour qui ce livre ? Pour les parents et les éducateurs qui pourront penser leur rôle et méditer les conseils d’un saint. [ Notice publiée dans le numéro 176 - juin 2016 de " Plaisir de Lire " ( 31 rue Godot de Mauroy - 75006 - Paris ) Vous pouvez demander un spécimen de la publication de la part du site " Chiré " ]
Excellent contenu !!
4/5 Charlotte
... tout est dans le titre. Hélas, la qualité d'édition est tout le contraire : à déplorer. Dommage ! Où sont les bons éditeurs d'autrefois ? Bonne lecture quand même !
madame
4/5 ODILE
Excellent , indispensable à tout enseignant et à tout père de famille.