Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Comprendre l´islam

Référence : 103083
5 avis
Date de parution : 1 septembre 2015
Auteur : FAYE (Guillaume)
Éditeur : TATAMIS (EDITIONS)
EAN 13 : 9782371530270
Nb de pages : 328
20.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 19 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
Comprendre l'islam, c'est repérer sa double logique, son double ADN millénaire : le totalitarisme et le djihad, la guerre de conquête sans limite géographique, par la ruse ou par la violence. Comprendre l'islam, c 'est voir qu'en dépit de ses divisions intestines meurtrières, il désigne un ennemi commun : notre civilisation et toutes les autres. Comprendre l'islam, c'est saisir qu'il n'existe aucune différence, seulement tactique, entre islam et islamisme.
Comprendre l'islam, c'est réfléchir sur sa confusion de la foi et de la loi, du spirituel et du temporel, du religieux et du politique. Comprendre l'islam, c'est admettre son incompatibilité absolue, d'essence, avec la démocratie pluraliste, la laïcité et la liberté. Sa raison d'être est la théocratie, son règne signifie le recul de l'intelligence. Comprendre l'islam, c'est voir qu'un "islam laïc" ou un "islam des Lumières" sont des utopies.
Ses collaborateurs occidentaux sont des soumis, des apeurés, des aveuglés, des schizophrènes en contradiction avec leurs propres principes. Comprendre l'islam, c'est débusquer des convergences troubles avec le fascisme, le nazisme, le communisme marxiste, l'antisémitisme. Comprendre l'islam, c'est mesurer à quel point il joue sur une immigration de peuplement et de colonisation massive, rapide et incontrôlée.
Comprendre l'islam, c'est percevoir qu'il ne possède ni métaphysique, ni théologie ni philosophie mais fonctionne sur le binôme dogmatique de la superstition et de l'idéologie. C'est aussi réfléchir sur le duel entre l'obscurantisme et la raison, entre la liberté et la soumission. Comprendre l'islam, c'est admettre sa puissance historique de sidération et de conquête, ressurgie des siècles anciens, archéofuturiste et volontariste.
Comprendre l'islam, c'est refuser de se soumettre à ses valeurs et d'admettre ses principes. Comprendre l'islam, ce n'est pas le mépriser, car il n'est pas méprisable, c'est le connaître, afin d'éviter l'islamisation de l'Europe qui déboucherait sur un cataclysme et une décadence. L'auteur s'exprime d'un point de vue aristotélicien.  
Guillaume Faye, auteur de nombreux livres, est l'auteur du blog gfaye.com ou J'ai Tout Compris. Conférencier en UE, en Russie et en Amérique du Nord, il est considéré comme un théoricien dissident de la "Nouvelle Droite".
TitreComprendre l´islam
Auteur FAYE (Guillaume)
ÉditeurTATAMIS (EDITIONS)
Date de parution1 septembre 2015
Nb de pages328
EAN 139782371530270
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)18
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)200
Poids (en Kg)0.38
Les avis clients
COMPRENDRE L'ISLAM
5/5 Présent 21 mai 2016 n 8612 p 7
Quand Guillaume Faye dit « comprendre l'islam », c'est pour le mieux connaître « afin d'éviter l'islamisation de l'Europe qui déboucherait sur un cataclysme et une décadence ». L'auteur montre notamment (ce que nous expliquons depuis des lustres dans Présent) qu'il n'y a aucune différence — sinon tactique — entre l'islam et l'islamisme. Qu'un « islam laïc » ou un « islam Lumières » sont des utopies. C'est aussi une invitation à réfléchir — et il y a urgence à faire — sur le duel entre l'observation et la raison, entre la liberté et la soumission. Se soumettre ou se battre. Le choix est à la foi simple et, compte tenu de la dhimmitisation avancée de notre société, compliquée. <p align="right">Alain Sanders <a href= http://www.present.fr/ target=_blank>www.present.fr</a>
Comprendre l'islam
3/5 DIONYSOS
Alors Guillaume Faye édité par Jean Robin ! Rien que ça, quand on connait la vacuité de ces deux personnages, suffit à me rebuter. Cependant, je note avec étonnement que dans votre article vous semblez glorifier "la démocratie pluraliste, la laïcité et la liberté", ce qui me semble-t-il n'est pas vraiment en accord avec le discours catholique de Johan Livernette que vous êtes venu écouter ce fameux samedi 6 octobre 2018 à Paris. Ceci étant dit, que voulez-vous que je vous dise ? En tant que musulman, je soutiens que l'islam est la religion de vérité révélée par le seul vrai dieu qui est Allah et instituée par Son Messager Mohammed (saws). Bien entendu, l'islam doit régner sur la Terre entière de gré ou de force afin que triomphe la loi d'Allah et que périsse tout ce qui s'oppose à elle. La finalité de cela est que soit établi le règne de la Vérité, de la Justice et de la Vertu. Là où vous vous trompez (ou bien l'auteur) c'est quand vous affirmez que l'islam "ne possède ni métaphysique, ni théologie ni philosophie". C'est faux, tout simplement. L'islam fait peur à tout le monde aujourd'hui, tout et son contraire est dit à son sujet. C'est surtout un sujet qui fait bien vendre et beaucoup de petits malins l'ont bien compris. Soit, l'avenir tranchera. Cordialement, Issa Hamad
Comprendre l'islam
3/5 DIONYSOS
' COMPRENDRE L'ISLAM " de Guillaume FAYE éditions Tatamis, 2015, pp.326 Cette étude de notre politicien préféré Guillaume Faye de la "Nouvelle Droite" des années 80 commence avec particularité frappante : les paragraphes ne sont pas divisées normalement. Et puis le terme "coran" est mal ortographié depuis les premières pages. Pour mettre en avant notre qualificatif "anti-sioniste"j'ajoute aussi que Jean Robin, l'éditeur Tatamis, est juif de confession. Au début je croyais que ça va nuire au niveau de l'ouvrage mais, au contraire, cette étude est très universitaire. Faye touche à la racine son sujet dès le début en faisant référence historique au parti Baas qui a servi de modèle pour l'instauration de l'état islamique aujourd'hui. François Duprat avait écrit une étude sur le même parti et ce n'est pas du tout par hasard qu'il a été tué par le Mossad en 1978. Parce que "l'islam exprime cette mentalité originelle douée d'une puissante force d'acculturation" (op.cit.page 56). "Car l'humanité ne ressemble pas à la vision unificatrice et totalitaire de l'islam. Elle est plurielle (op.cit.page 57). Et "les mouvements Hamas et Hezbollah ne sont pas nationalistes mais islamistes" (op.cit.page 121). " Le silence d'un Mélenchon sur les exactions islamiques est très significatif" (op.cit.page 122). Ce silence devient encore plus gènant et se transforme dans quelques cas particuliers en manipulation médiatique comme par exemple en 2004 avec l'assassinat de Theo Van Gogh. Nous voulons corriger seulement (uniquement pour ce passage) qui affirme : Theo Van Gogh qui avait réalisé le fim "Soumission" avec la somalienne Ayaan Hirsi Ali a été égorgé par un musulman marocain" (op.cit.page 226). Non Mr.Faye, Van Gogh a été égorgé par les services secrets hollandais AIVD. Nous allons terminer avec une ancienne citation de Bossuet : "L'islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes qui font trembler le monde et rétablissent par force l'empire de Satan dans tout l'univers" (op.cit.page 314). Oui, c'est vrai et nous vivons aujourd'hui l'ère du "Prince des Tenèbres" mais sans aucune exagération cinématographique. écrit par Dionysos ANDRONIS
Suite ... ...
1/5 Jean Saumur 49 .
Un de mes amis, avec lequel je milite, me signale que mon terme douteux est beaucoup trop vague ! Je précise donc qu'il suffit de consulter la notice Wikipédia pour voir que : " Nouvelle Droite " : GRECE ; films pornographiques ; rédacteur à " Gaie France " ; ethnomasochisme ; sionisme ... sont assez éloignés de tout ce qui est conseillé ici. Mais l'influence de ce courant d'idée parmi " nos amis " exige qu'on s'y intéresse car il ne faut pas s'y laisser prendre !
Douteux .
1/5 Jean Saumur 49 .
Je n'ai pas lu ce livre et je n'ai pas l'intention de l'acheter car l'auteur est douteux, plus que douteux ! ; il y a beaucoup mieux, je pense, avec l'abbé Pages par exemple .