Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

De Regno

Référence : 38431
2 avis
Date de parution : 17 septembre 2020
Éditeur : CIVITAS (EDITIONS)
EAN 13 : 9782913643208
Nb de pages : 176
15.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 08 juillet
Voir la disponibilité en magasin

Description
Loin de s'en tenir à une théologie toute spéculative et abstraite, saint Thomas d'Aquin manifeste, dans le De Regno, une pensée politique étonnamment concrète, aux multiples incidences pratiques.
La réédition de cet ouvrage - depuis longtemps épuisé - était vivement attendue par tous ceux qui s'intéressent à la doctrine politique et sociale de l'Eglise et aux principes théologiques de la Chrétienté.
Cette traduction est accompagnée de nombreuses notes et annexes qui ont pour but d'expliquer et de compléter le De Regno à partir des autres oeuvres du Docteur Angélique, et de confronter la pensée de saint Thomas aux systèmes et aux problèmes du monde actuel. Ces pages supplémentaires faciliteront la compréhension du texte et aideront le lecteur à assimiler des notions qui ne lui sont peut-être pas toujours familières.
Cette réédition a été menée sous l'égide de l'institut Civitas qui a pour objet de mieux faire connaître et pratiquer la doctrine sociale de l'Eglise.
TitreDe Regno
Auteur THOMAS D'AQUIN (Saint)
ÉditeurCIVITAS (EDITIONS)
Date de parution17 septembre 2020
Nb de pages176
EAN 139782913643208
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)9
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.24
Biographie
Saint Thomas d´AQUIN (1225-1274)
Saint Thomas d´AQUIN (1225-1274) En 1244, dame Theodora s'inquiète parce que son jeune fils Thomas, étudiant à l'Académie impériale de Naples, a pris l'habit des dominicains, une nouvelle communauté de mendiants. Voir plus
Critique du libraire
Ce texte de saint Thomas était épuisé depuis longtemps, et pourtant il s´agit probablement de la meilleure analyse de philosophie politique pour l´organisation civile de la cité. Il est indispensable de s´y référer aujourd´hui pour mesurer à quel point ceux qui détiennent actuellement les rênes de la "res publica", de la vie politique en France font fausse route. Edition réalisée à partir de la traduction du texte d´origine par le père Bernard Rulleau, moine de l´abbaye de Bellaigue qui l´a enrichie de très nombreuses notes et de deux importantes annexes. Edition précédente : décembre 2015
Les avis clients
Une brûlante actualité
5/5 https://medias-culture-et-patrimoine.com/
.----. La lecture du « De Regno » de saint Thomas d’Aquin est d’une brûlante actualité et, en parcourant cet ouvrage de l’Aquinate (XIII° siècle !), on a le sentiment qu’il a écrit cet opuscule pour… aujourd’hui. Quel que soit en effet le sujet dont il traite – de façon magistrale -, nous sommes stupéfaits de la prudence de ces analyses. Aussi explorons quelques lignes de notre auteur : « Ceux qui ambitionnent davantage de régir que de servir (plus præesse quam prodesse), paralysent tout essor chez leurs sujets ; toute excellence en ces derniers les rend suspects d’attenter à leur inique domination : le tyran soupçonne davantage les bons que les méchants, et toujours la vertu d’autrui lui paraît redoutable. En conséquence ces tyrans s’appliquent à étouffer chez leurs sujets toute vertu, pouvant être source de magnanimité, et de réaction contre leur injuste domination. Ils s’efforcent d’empêcher l’affermissement de tout lien d’amitié entre ces sujets, ainsi que les avantages mutuels de la paix, afin que, la confiance mutuelle étant détruite, aucun complot ne puisse se tramer contre leur pouvoir. Dans ce but, les tyrans sèment la discorde entre les sujets et l’entretiennent lorsqu’elle naît ; enfin ils empêchent tout ce qui concourt à resserrer les liens entre les hommes, comme les noces, les banquets et, plus généralement, tout ce qui engendre habituellement l’intimité et la confiance. Les tyrans s’appliquent aussi à empêcher leurs sujets à devenir riches ou puissants, car, soupçonnant en eux la même malice qu’ils sentent en eux-mêmes, ils craignent de voir cette puissance et ces richesses de leurs sujets tourner à leur propre détriment, de la même manière dont ils s’en servent eux- mêmes pour nuire à autrui. » (De Regno, Livre Premier) A la lumière de ces lignes (les exemples ci-dessous ne sont pas exhaustifs…), – mettez des noms (Schwab et son ambition du Great Reset ; le Dr Alexandre et l’intelligence artificielle, Attali et les hommes-objets ‘immortels’) – considérez les décisions prises par les gouvernements (confinements, couvre-feu, masques, passe sanitaire etc.) ou envisagées (suppression de la propriété privée par exemple, passe vaccinal) depuis le début de la « plan-démie » du Covid-19, – et les conséquences sociales (inimitiés dans les relations, oppositions familiales, dans le travail etc.) de ces décisions. Réfléchissez un peu à tout cela… et vous verrez combien saint Thomas voyait de haut les conséquences de la cupidité des tyrans, agissant non pour le bien commun mais pour leurs petits intérêts, grossiers et cupides. Faut-il éliminer le tyran ? Saint Thomas n’élude pas la question du tyrannicide dans cet opuscule. Allez voir ce qu’il en dit ! Le commentateur (R.P. Rulleau) note que « les dictatures tyranniques les plus récentes (Hitler, Staline) ne se sont pas établies et maintenues sans l’assentiment d’une large part de la population. » Concrètement, par qui l’actuel président français a-t-il été élu ? Remontez en 2017 et voyez la belle ville bourgeoise de Versailles par exemple. Pour qui ces « cathos bon teint » ont-ils voté ? Qu’ils ne pleurent pas alors… HAUT LES CŒURS ! Il y a une justice, parfois ici-bas, toujours dans l’au-delà : tous les tyrans finissent, tôt ou tard, par périr. Telle est la loi humaine, et divine aussi. Ne pouvant citer tout de ce riche ouvrage de saint Thomas, je vous en recommande la lecture. Le livre est à posséder dans une bibliothèque familiale. Un livre de chevet pour les pères de famille qui doivent être des chefs ! P.S.On dirait que St Thomas a écrit ce livre pour les temps de dictature qui s'annoncent. Que ceux qui veulent entendre entendent, et ceux qui veulent voir, voient. Le temps de parler et de regarder sa télé est terminé, il est maintenant temps d'agir pour sauver nos familles. [ Martin Dalbanne, 31 décembre 2021 Source : MPI ]
De Regno
3/5 vincent
Ouvrage rare, merveilleux "manifeste" politique, qui a le grand intérêt d'éclairer le quidam sur le meilleur type de gouvernement...