Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Edmond Michelet est-il un saint ? Biographie interrogative

Référence : 12999
2 avis
Date de parution : 1 février 2010
Auteur : ZELLER (Bernard)
Éditeur : DOLLER (La)
EAN 13 : 9782953475609
Nb de pages : 140
10.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Epuisé chez l'Editeur
Voir la disponibilité en magasin

Description
Edmond Michelet, né le 8 octobre 1899, résistant dès le 17 juin 1940, est déporté au camp de Dachau de septembre 1943 à mai 1945.
Il est ministre des armées de novembre 1945 à décembre 1946 dans les gouvernements dirigés successivement par le général de Gaulle, Félix Gouin et Georges Bidault.
Député M.R.P. puis R.P.F. de la Corrèze de 1946 à 1951, il est sénateur R.P.F. puis républicain-social de la Seine de 1952 à 1958 et milite ardemment pour le retour au pouvoir du général de Gaulle.
Ministre des anciens combattants dans le dernier ministère de la IVe République, dirigé par le général de Gaulle, il est ministre de la Justice de janvier 1959 à août 1961, en plein drame algérien. Au conseil constitutionnel de 1962 à 1967, il est élu député du Finistère en mars 1967 et prend le portefeuille de la Fonction publique dans le gouvernement Pompidou constitué le 7 avril 1967.
Réélu député du Finistère en juillet 1968, il soutient la candidature de Georges Pompidou à l'élection présidentielle de juin 1969 et devient ministre d'Etat chargé des Affaires culturelles dans le cabinet Chaban-Delmas. C'est dans ces fonctions qu'il décède le 9 octobre 1970.
La cause de béatification d'Edmond Michelet a été introduite dans le diocèse de Tulle en raison de son comportement admirable à Dachau.
Quel homme public Edmond Michelet a-t-il été après la seconde guerre mondiale ? C'est à cette question qui en soulève de nombreuses autres que tente de répondre ce petit livre. 
Sixième enfant et deuxième fils du général André Zeller condamné en mai 1961 à 15 ans de détention criminelle pour sa participation au coup d'Alger du 22 avril 1961, Bernard Zeller a effectué l'essentiel de ses études au Prytanée National Militaire de La Flèche durant les années de détention de son père à la prison de Tulle. Polytechnicien, ingénieur en chef de l 'Armement (Re), père de trois enfants, il est actuellement dirigeant d'une entreprise industrielle.
TitreEdmond Michelet est-il un saint ? Biographie interrogative
Auteur ZELLER (Bernard)
ÉditeurDOLLER (La)
Date de parution1 février 2010
Nb de pages140
EAN 139782953475609
Épaisseur (en mm)10
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)205
Poids (en Kg)0.21
Biographie
Critique du libraire
La cause de béatification d´Edmond Michelet a été introduite dans le diocèse de Tulle en raison de son comportement admirable à Dachau. Quel homme public a-t-il été après la seconde guerre mondiale ? C´est à cette question qui en soulève de nombreuses que tente de répondre ce petit livre.
Les avis clients
Question ?
3/5 Jean Saumur 49 .
J'avoue que cet écho me laisse assez perplexe ; il est en contradiction avec tout ce que je pensais de ce personnage, à mon point de vue douteux ! Pourquoi cela dans la revue rédigée presque entièrement à l'époque par Henry Coston et il n'y a rien dans les deux tomes qui traitent de Michelet de son "Dictionnaire Politique". Rien donc sur l'aide apportée à un comité pour l'amnistie . Qui peut rechercher et donner des éléments de réponse ?
Amnistie ?
3/5 Lectures Françaises / 1970 .
.----. L'un des derniers actes de M. Edmond Michelet, qui vient de mourir, fut d'intervenir en faveur d'un condamné de l'épuration, exilé depuis la guerre. Ce résistant héroïque avait, dès 1948, apporté son concours au comité pour l'amnistie créé par Mme de Suzannet et M. Jean Ebstein. ( numéro 163 - novembre 1970 ).