Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Grand-Coeur

Référence : 4353
Date de parution : 1 janvier 2010
EAN 13 : 9782816200607
Nb de pages : 128
13.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Conseillé à partir de 11 ans.
Paru pour la première fois en 1878, Grandcoeur est l'histoire d'un vieux capitaine long-courrier. Jean Kérallain, surnommé Grandcoeur, par ses matelots à cause de sa générosité sans bornes et de son dévouement, vit dans son petit manoir breton, Croas-ar-Bleun, entouré de ses vieux serviteurs, Mère Annette, Marc et son chien fidèle, le brave Camarade. Célibataire, le capitaine n'est pourtant pas sans famille. En effet, à la mort de sa soeur, il fut nommé tuteur de sa nièce, la petite Marie. L'enfant grandit à Croas-ar-Bleun choyée par son oncle. Hélas, lorsqu'elle atteignit l'âge de se marier, le choix de son mari fut un sujet de discorde entre le vieil oncle et la nièce. Marie écouta son coeur, et, depuis le jour du mariage, le capitaine Jean Kérallain a obstinément fermé les portes de son coeur et de son manoir à sa nièce et sa famille (Présentation de l´éditeur).
TitreGrand-Coeur
Auteur FLEURIOT (Zénaïde)
ÉditeurSAINT REMI (EDITIONS) ESR
Date de parution1 janvier 2010
Nb de pages128
EAN 139782816200607
Épaisseur (en mm)8
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)200
Poids (en Kg)0.18
Critique du libraire
 Les cadeaux de Tante Anne (Lecture et Tradition n° 38)  

. . . Rejoignons maintenant la Bretagne et le monde de la Marine ! Jean Kérallain, surnommé « Grandcœur », est un vieux capitaine généreux, courageux et dévoué. Lorsque sa sœur et son beau-frère meurent, il décide de s'occuper de sa nièce Marie et de l'installer dans son manoir : Croas-ar-Bleun. Entourée de son oncle qui s'en occupe comme sa propre fille, la jeune Marie connaît une enfance très heureuse. Hélas, lorsqu'elle est enfin en âge de se marier, elle tombe amoureuse d'un homme qui ne plaît pas à son oncle. Malgré cela, la jeune femme décide d'épouser celui qu'elle aime et, dès le jour du mariage, le vieux capitaine ne veut plus entendre parler de sa nièce. . . ni ne daigne la voir, ne serait-ce qu'en portrait [. . .] Zénaide Fleuriot nous fait revivre, à travers ses textes (ici, tout au long de ce périple familial), une Bretagne traditionnelle, tout à fait singulière par son vocabulaire et ses paysages . . .   

(Lisez l'intégralité de cet article dans notre revue n° 38 de Lecture et Tradition de juin 2014)