Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Jacqueline Pascal, fille spirituelle de Blaise - Biographie

Référence : 21727
2 avis
Date de parution : 6 mai 2009
Auteur : BORD (André)
Éditeur : ARTEGE (EDITIONS)
Collection : AUTRES DEPARTEM
EAN 13 : 9782866794958
Nb de pages : 128
14.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
La biographie du cheminement spirituel exceptionnel d'une brillante intellectuelle, éducatrice, poétesse et âme d'oraison qui ne cessa de progresser sur le chemin de la sainteté.
Pour la première fois, à la lumière de ses écrits, se dessine un portrait riche et émouvant. De sa petite enfance à ses derniers jours, cet ouvrage nous révèle, avec une spontanéité qui touche parfois à la confession, un être extrêmement doué, séducteur, passionné de Dieu et de la vérité.
Soeur Jacqueline porte un nom : éclipsée par le rayonnement du génie de son frère, elle est reléguée dans l'ombre de l'histoire officielle. Cette biographie dévoile de façon inédite une personnalité dont le cheminement intérieur est indissociable du déploiement spirituel de Pascal.
André Bord, enseignant et directeur de Lycée, a écrit et traduit de nombreux ouvrages. Il présente actuellement un Doctorat de philosophie sur Jean de la Croix.
TitreJacqueline Pascal, fille spirituelle de Blaise - Biographie
Auteur BORD (André)
ÉditeurARTEGE (EDITIONS)
Date de parution6 mai 2009
Nb de pages128
CollectionAUTRES DEPARTEM
EAN 139782866794958
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)11
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)220
Poids (en Kg)0.20
Critique du libraire
Suivons le cheminement spirituel de Jacqueline, sœur de Blaise Pascal, qui entre à Port-Royal en 1652 à l´âge de 26 ans et qui entretiendra avec son frère des liens spirituels d´une force toute surnaturelle.
Les avis clients
Cheminement spirituel .
4/5 Réseau Regain .
.----. Son père s’oppose d’abord à sa vocation, mais elle entre à Port-Royal, peu après le décès de ce dernier, le 4 janvier 1652 et fait profession dès le 5 juin 1653, sous le nom de Jacqueline de Saint-Euphémie. Elle a alors une grande influence sur sa famille, en particulier sur son frère Blaise, alors mondain, brillant, mais qui ressent un «grand mépris du monde ». Ce dernier se rapproche des jansénistes et se place sous la direction spirituelle de Singlin. Elle-même reprend la plume pour célébrer le miracle de la Sainte-Épine. Elle se voit parallèlement confier des missions au sein de l’abbaye : le soin des postulantes (1655), l’éducation des enfants (1657), le sous-prieurat (1659). .. ******** .. Lorsque les religieuses doivent signer le Formulaire de 1661, elle se montre parmi les plus opposées à la signature, refusant de transiger. Elle écrit alors à Antoine Arnauld une lettre où se trouve la célèbre formule: «Puisque les évêques ont des courages de filles, les filles doivent avoir des courages d’évêques». Elle finit cependant par être contrainte de signer et meurt peu après, en octobre 1661. Voici la biographie du cheminement spirituel exceptionnel d’une brillante intellectuelle, éducatrice, poétesse et âme d’oraison qui ne cessa de progresser sur le chemin de la sainteté. Pour la première fois, à la lumière de ses écrits, se dessine un portrait riche et émouvant. De sa petite enfance à ses derniers jours, l’auteur révèle, avec une spontanéité qui touche parfois à la confession, un être extrêmement doué, séducteur, passionné de Dieu et de la vérité. [ Les Notes de lecture de Georges Leroy - septembre 2009 ]
Dans l'ombre de l'histoire officielle.
4/5 Réseau Regain .
.----. Sœur Jacqueline (1625-1661) porte un nom, éclipsée par le rayonnement du génie de son frère, elle est reléguée dans l’ombre de l’histoire officielle. Cette biographie dé- voile de façon inédite une personnalité dont le cheminement intérieur est indissociable du déploiement spirituel de Pascal. .. ******** .. Son père, Étienne Pascal, devient président à la Cour des aides de Montferrand en 1626. Veuf, cet homme d’une grande culture littéraire et scientifique décide de s’installer à Paris avec ses enfants en 1631 et s’occupe de leur éducation. Jacqueline est très jeune fascinée par la poésie, compose des vers à l’âge de huit ans et compose à l’âge de treize ans, un poème sur la grossesse de la reine, ce qui lui vaut d’être reçue à la Cour. L’année suivante, elle joue une pièce devant Richelieu et obtient la grâce de son père, alors en disgrâce. .. ******** .. La famille s’installe à Rouen en 1639 car Étienne Pascal y a été nommé commissaire pour la ré- forme des impôts, par le roi. Jacqueline poursuit ses travaux littéraires, encouragée par Corneille. À partir de 1646, sous l’influence de deux disciples de Saint-Cyran, les Pascal se rapprochent de Port-Royal. Ainsi, quand Jacqueline et Blaise reviennent à Paris en 1648, ils fréquentent les jansénistes. Jacqueline pense à se faire religieuse, renonce à la poésie et se place sous la direction d’Antoine Singlin. ( suite ... )