Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

J´ai choisi l´unité

Référence : 13690
12 avis
Date de parution : 25 novembre 2011
Auteur : CARRE (Marie)
EAN 13 : 9782851901644
Nb de pages : 440
29.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
"Née dans le Calvinisme, M.C., dont l'âme religieuse se trouvait heurtée par la multiplicité des croyances chrétiennes (chaque protestant a "son" credo), eut l'idée de remonter vraiment aux sources, pour retrouver l'unité de croyance révélée par le Christ. "Il n'est pas possible, pensait-elle avec raison, qu'une société fondée par le Christ ait dévié dans sa croyance dès le début ; ou alors son fondateur n'est pas Dieu". Les Apôtres qui avaient connu Jésus, les Martyrs qui ont donné leur sang avaient, eux, la vraie pensée du Christ. De cela, elle ne pouvait douter ; ne lui avait-on pas dit au Temple que les Chrétiens des cinq premiers siècles avaient gardé la pureté de la foi, qu'ils avaient tous la même croyance, qu'ils étaient dans l'unité. Elle étudia donc les écrits des chrétiens des cinq premiers siècles pour retrouver la croyance des Apôtres et des Martyrs. Elle la retrouva et dut constater que la seule Eglise dans laquelle se retrouvent encore ces mêmes croyances des Apôtres et des Martyrs est l'Eglise Catholique. Elle seule, de nos jours, comme celle des premiers siècles, possède l'Unité. Alors la conclusion s'imposant, M. Carré a choisi l'Unité." 

(Père Barbara dans le n° 53 d'avril 1978 de Forts dans la Foi)  

« Monsieur,  

« En vous priant de m'expédier un nouvel exemplaire de "J'ai choisi l'unité", je tiens tout particulièrement à vous dire que cette oeuvre, d'une personne intellectuellement particulièrement distinguée, née protestante, passée au catholicisme à l'âge mûr, très instruite, d'esprit vraiment libre, est de nature à éclairer quiconque s'intéresse peu ou prou à ce que nous devons tous chercher. « C'est à la fois une très belle et très complète apologie du catholicisme, de sa nécessité et de sa vérité essentielle, qui me paraît tout à fait inspirée de Pascal, en même temps qu'une pertinente réfutation du protestantisme et de l'indifférence qui lui est comme congénitale. « C'est aussi un excellent commentaire du Concile de Trente (1545-1563) qui avait fixé jusqu'à présent les normes du catholicisme. (...)  
« Il ne s'agissait nullement de révolutionner en imitation puérile des « théologiens » protestants sans cesse en recherche faute de magistère, une théologie bien établie depuis longtemps, et d'elle-même, puisqu'elle était la vérité, en soi invariante, faute de quoi l'existence humaine ne peut que se confronter à une tragique, décevante, irritante et insoluble devinette. « Croyez que je suis heureux de redécouvrir cet ouvrage qui m'a tout autant éclairé qu'il m'a charmé et qui est tout à fait de nature, mieux que de difficiles discours, à nous éclairer ainsi que ceux que la nature nous oblige à aimer. » 

(Courrier d'un lecteur)
TitreJ´ai choisi l´unité
Auteur CARRE (Marie)
ÉditeurCHIRE (EDITIONS DE)
Date de parution25 novembre 2011
Nb de pages440
EAN 139782851901644
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)25
Largeur (en mm)134
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.52
Biographie
Marie CARRE (1905-1984)
Marie CARRE (1905-1984) Marie Carré, élevée dans le calvinisme, s'est de bonne heure demandé si sa religion était vraie et surtout pourquoi tant de "vrais" christianismes... s'opposent... se tolèrent parfois... se battent de temps à autre ? Tous ces "pourquoi" ont envoyé Marie Carré vers la Primitive Eglise, puis vers la Réforme, périple qui se termina par son retour dans l'antique Unité première et universelle. Car il ne faut pas oublier que l'Unité pour être vraiment Une ne doit dater de la Pentecôte. Hors de là on ne peut cultiver que des ambiguïtés. Voir plus
Critique du libraire
La première édition de cet ouvrage date de 1962 ! La quatrième réalisée par nos soins date de 1973 et restitue le manuscrit complet (notamment le chapitre sur La Tolérance), ce qui n'était pas le cas des éditions précédentes. Et voici enfin la cinquième ! Identique à celle de 1973 et qui n'a rien perdu de son actualité, bien au contraire. Née protestante, Marie Carré se morfond dans les contradictions des doctrines enseignées par les différents courants de sa religion. Elle cherche... et selon la parole du Maître, elle trouve et rentre au bercail du Bon Pasteur. Tout son itinéraire, toutes ses réflexions sont contenues dans cet ouvrage, véritable cœur à cœur avec Dieu. Apologie de l'Eglise et réquisitoire contre le mensonge, on ne peut trouver synthèse plus claire et plus vraie !
Vous trouverez ici de nombreux arguments pour la défense de notre religion.
Les avis clients
D'une logique merveilleuse !
5/5 Plaisir de Lire .
.----.Le texte ci-dessous est rédigé à partir de la réédition en 1973 par Jean Auguy sous la marque " Diffusion de la Pensée Française " c'était son 8e volume comme éditeur , à l'époque l'option du nom " édition de chiré " n'avait pas encore été prise ! Dès 16 ans, Marie Carré était en quête de la véritable Eglise du Christ, sept ans après elle l'a trouvée . Sept ans d'études, de documentation, de recherches . Ce sont ces années d'efforts, de marche vers l'unique vraie Eglise du Christ, l'Eglise catholique, qui sont décrites dans cet excellent livre . Toute l'évolution y est montrée, tout y est clair, précis, il y a une logique merveilleuse que rien ne peut réfuter . On y sent l'isolement très dur des protestants, chacun étant seul et ignorant tout de la foi de son voisin . Les catholiques liront avec plaisir et fruit ce livre, car trop souvent ils oublient ou ignorent pourquoi ils sont catholiques . Les autres aussi liront avec grand intérêt cet ouvrage avec l'auteur ils pourront réfléchir à ce sujet si important, et découvrir les merveilles de l'unité chrétienne dans l'Eglise catholique . POUR QUI CE LIVRE ? : Pour tous et spécialement ceux qui doutent et ne savent plus pourquoi, en Qui et quoi ils croient . A lire et à relire . [ " Plaisir de Lire " , numéro 25 , Noël 1973 ]
Succès continuel !
5/5 L'appel des pins .
.----. Le succès de ce volume est continuel : il en est à sa 4e édition ! C'est à la fois une très belle et très complète apologie du Catholicisme, de sa nécessité et de sa vérité essentielle, en même temps qu'une pertinente réfutation du Protestantisme et de l'indifférence qui lui est congénitale. Dans cet ouvrage on trouve également un excellent commentaire du Concile de Trente qui avait fixé jusqu'à présent les normes du Catholicisme, on y découvre aussi, pour une personne qui veut s'informer, l'exposé clair d'un catéchisme qui vient compléter et commenter celui reçu à la fin de l'enfance. Pour finir, c'est une critique implicite et parfaitement documentée de Vatican II qui, sous prétexte œcuménisme, a protestantisé l'Eglise catholique sans aucune contre partie. [ Numéro 57 - octobre 1983 de " L'appel des pins " , bulletin trimestriel des Amis de Garabandal - Directeur-gérant : Abbé Jehan de Bailliencourt ]
Fabuleux.
5/5 De Baudan sur "Riposte catholique"
.----. J'ai eu la chance de lire ce livre. C'est absolument fabuleux pour bien comprendre la différence entre les catholiques et les protestants et ainsi accumuler d'une part des convictions personnelles fortes, d'autre part des arguments rationnels opposables à ceux qui voudraient professer un rapprochement des catholiques vers les protestants. C'est simple à lire, un vrai bon moment de bonheur.
Conclusion du texte sur le livre "LA MESSE"
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
Notons pour terminer - pour le plus grand profit et l'intérêt de nos lecteurs - la réédition du beau livre : "J'ai choisi l'unité", dans lequel Mme Marie Carré fit le récit de sa conversion : "Lettre ouverte", en somme, adressée à tous. Le lecteur la remerciera d'une telle marque de confiance. En notre temps d’œcuménisme rien de plus émouvant que cette réponse pleine et entière donnée à un appel : appel à l'unité de la Foi, dans la ferveur de la charité envers tous et de l'attachement à l'Eglise. Une belle gravure de Notre Dame ( sur l'édition de 1973 ) orne la couverture. Le Saint-Père Paul VI nous le redit sans cesse : le chemin de l'Unité, c'est la Vierge Marie. ( numéro 6, mars 1974 ).
Témoignage
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
Ce livre est le témoignage d'une protestante convertie au catholicisme. Il offre, en ce temps d'"oecuménisme " une valeur incomparable. Marie Carré est venue à l'Eglise à cause du "manque" rencontré par elle au sein de la religion de son enfance et qui a fini par lui mordre l'âme, et à cause des richesses qu'elle a rencontré dans l'Eglise, où elle a trouvé la plénitude. ( numéro 6, mars 1965 ).
20/20
5/5 www.tradition.free.fr
Le site "tradition.free" qui est, en général, très sévère et c'est peu dire! lui a donné un 20 sur 20 avec le commentaire suivant : Marie Carré est une jeune fille protestante de 16 ans, une âme assoiffée de vérité. Elle part en quête dans les bibliothèques, puis, logiquement et honnêtement, elle tire les conclusions de ses lectures. D'elle-même, et uniquement par elle-même, la grâce de Dieu aidant, elle se rend compte combien les protestants ont une fausse conception des premiers siècles du christianisme, du catholicisme, et même des fondateurs du protestantisme ! Ce livre est donc un véritable traité d'apologétique, très simple, très facile à lire et très instructif : non seulement le protestantisme est détruit (en toute charité) mais une bonne partie des erreurs modernes. C'est un livre indispensable pour affronter le monde actuel, notamment pour les jeunes sortant des écoles de la Tradition. On peut reprocher à l'auteur, dans son excès de zèle de nouvelle convertie, de donner trop d'importance à la Tradition comme source de la doctrine catholique, aux dépens des Ecritures ; heureusement le dernier chapitre corrige cette impression. Elle insiste beaucoup sur l'unité de l'Eglise catholique voulue par Notre Seigneur (d'ou le titre), unité qui manque totalement dans le protestantisme ; mais cette insistence peut très facilement mener à l'oecuménisme actuel ; d'ailleurs l'évêque qui écrit la préface fait le pas : la préface est donc à éliminer !
CLASSIQUE DE L'APOLOGETIQUE CHRETIENNE
5/5 LETTRE DE LA PERAUDIERE
Les éditions de Chiré, sous la vigoureuse impulsion de leur nouveau directeur, François-Xavier d'Hautefeuille, ont décidé de rééditer ce quasi-classique de l'apologétique chrétienne accessible à tous les catholiques. C'est la cinquième édition depuis la première, préfacée en 1962 par Mgr Cristiani. Germaine Béguin était née à Neufchâtel en 1905 d'un père suisse protestant et d'une mère française sans religion. Le protestantisme la déçut très tôt, lui faisant constater par exemple le décalage entre les paroles évangéliques sur le Pain de vie et la pratique de la Cène ; ou encore entre la fermeté du précepte de l'indissolubilité du mariage et l'autorisation du remariage des divorcés au sein du calvinisme. On raconte également qu'elle fut saisie un jour de 1918, alors qu'elle avait pénétré dans une église catholique, à la vue d'un officier français abîmé dans une prière intense... Dès seize ans elle entreprend une longue enquête intellectuelle sur les origines du christianisme. C'est dire que cette conversion avait été longuement préparée par un coeur de bonne volonté, et par une intelligence ouverte à la vérité, intellectus quaerens fidem. Elle se convertit enfin en 1924, adoptant le nom de Marie pour son baptême sous condition et sa confirmation. Elle épousera un ingénieur français, M. Carré. Le livre se lit facilement et devrait être étudié dans les familles. Il donne une foule d'arguments pour défendre la foi catholique et répondre aux impasses du faux oecuménisme, "rendre raison de la foi" et de notre attachement à la Rome éternelle. (A.M. dans la LETTRE DE LA PERAUDIERE - Ecole de la Péraudière 69770 Montrottier dans le numéro 363 daté Janv. Fev. 2012).
Brûlante actualité
5/5 LORRAINE ROYALISTE
"Marie Carré, convertie du calvinisme, nous raconte son long cheminement, ses questions, ses troubles, ses espoirs et ses étonnements.Elle raconte pour ses frères restés en arrière et voilà que, sans le vouloir, elle a aussi raconté pour le réconfort de ses milliers de catholiques désemparés devant la religion nouvelle qui leur est imposée. Cet ouvrage nous paraît d'une brûlante actualité face à un certain oecuménisme exalté qui ne craint ni les ambiguités ni les abandons." Un livre à lire et faire lire. JEAN NEDISCHER dans LA LORRAINE ROYALISTE ( 22 rue Victor Hugo 54000 Nancy) Numéro 290 Janvier-Février 2012
RIPOSTE CATHOLIQUE
5/5 JEAN SAUMUR 49
Ce site vient de signaler ce livre à ses lecteurs:"Née au sein du calvinisme, Marie Carré (1905-1983) s'est convertie au catholicisme romain et elle rapporte là son itinéraire vers la seule Eglise du Christ qui est l'Eglise catholique, abordant bien des sujets difficiles et complexes. C'est une lecture exigeante et pas un simple récit de conversion, mais un débat avec des questions théologiques qui opposent le monde protestant et le catholicisme (le libre arbitre,le salut, le pape, les miracles, par exemple).
WIKIPEDIA
5/5 JEAN SAUMUR 49
Il n'y a pas de notice francaise mais uniquement américaine parlant surtout de ES 1025: Chez eux AA-1025 Qui pourrait en écrire une ?