Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

La fin de l´Empire romain d´Occident

Référence : 32100
1 avis
Date de parution : 6 février 2015
Collection : HISTOIRE
EAN 13 : 9782268076409
Nb de pages : 448
23.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Etape essentielle de l'Histoire de l'Europe, la fin de l'Empire romain d'Occident, en 476, marque la transition de l'Antiquité vers le Moyen Age. Sur ses décombres se fixent les racines de l'Europe contemporaine. Cet événement - son contexte, son déroulement, ses acteurs - est pourtant mal connu.
Comment, à la fin du Ve siècle, disparaît l'institution impériale en Occident, et quelles en furent les conséquences immédiates ? Pourquoi, après le partage de 395, l'Empire sombre-t-il en Occident en moins d'un siècle et survit-il plus de mille ans en Orient ? Cette mort rapide était-elle inéluctable ? Autant de questions sur le thème de la fin d'une civilisation, auxquelles Georges-André Morin apporte une réponse claire et précise.
Chronique accessible et vivante, riche en personnages, en événements et en péripéties mouvementées, La Fin de l'Empire romain d'Occident offre au lecteur un aperçu novateur de cette période fondamentale mais mal connue.  
Georges-André Morin est ingénieur général des Ponts des Eaux et des Forêts, auditeur de la session 1990-1991 de l'Institut des hautes études de défense nationale, membre du conseil d'administration de Météo France. Auteur de nombreux articles techniques, juridiques et historiques, il se passionne depuis de nombreuses années pour l'Antiquité romaine.
TitreLa fin de l´Empire romain d´Occident
Auteur MORIN (Georges-André)
ÉditeurROCHER (EDITIONS DU)
Date de parution6 février 2015
Nb de pages448
CollectionHISTOIRE
EAN 139782268076409
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)32
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)240
Poids (en Kg)0.66
Les avis clients
Fin d'une civilisation.
4/5 Réseau Regain.
.----. Étape essentielle de l’Histoire de l’Europe, la fin de l’Empire romain d’Occident, en 476, marque la transition de l’Antiquité vers le Moyen Age. Sur ses décombres se fixent les racines de l’Europe contemporaine. Cet événement – son contexte, son déroulement, ses acteurs – est pourtant mal connu. Comment, à la fin du Ve siècle, disparaît l’institution impériale en Occident, et quelles en furent les conséquences immédiates? Pourquoi, après le partage de 395, l’Empire sombre-t-il en Occident en moins d’un siècle et survit-il plus de mille ans en Orient? Cette mort rapide était-elle inéluctable ? Autant de questions sur le thème de la fin d’une civilisation, auxquelles l’auteur apporte une réponse claire et précise. En fait le “bas empire” n’est pas plus décadent que d’autres époques historiques. Depuis que l’empire divisé est chrétien, les mœurs y sont plus sévères que pendant le “haut empire”. Le rôle réel d’impératrices comme Pulchérie ou Galla Placidia est important. Certes les Barbares sont aux portes, mais ce sont des gens avec qui on peut s’entendre. Leur barbarie est circonstancielle et mesurée. Ils n’attaquent l’empire qu’en cas de faiblesse manifeste, de changement de politique ou de promesses non tenues. Ces attaques sont toutefois assez redoutables pour que les empereurs quittent Rome pour résider la plupart du temps à Ravenne, ville protégée par une lagune qui la rend difficile à assiéger. Les relations entre Ravenne et Constantinople, parfois tendues ne sont jamais vraiment mauvaises et toutes les lois sont promulguées sous le sceau des deux empereurs. Une intense activité juridique aboutit en 438 au Code Théodosien, qui est un des fondements du droit moderne. Ces quelques données indiquent toute la richesse en informations et en analyses de ce livre unique à mettre entre toutes les mains. Chronique accessible et vivante, riche en personnages, en événements et en péripéties mouvementées, ce livre offre au lecteur un aperçu novateur de cette période fondamentale mais mal connue. Il en résulte un livre très bien documenté qui met à la portée d’un large public des faits historiques qui n’étaient connus que des spécialistes et qui ont une importance capitale pour l’histoire de l’Europe jusqu’à nos jours. [ Notes de lectures de Georges Leroy des mois de septembre-octobre 2007 ]