Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

La place de Donald Trump dans l´histoire - Ce que personne ne sait

Référence : 89254
1 avis
Date de parution : 9 décembre 2016
Éditeur : AQUILION
EAN 13 : 9782951741553
Nb de pages : 112
15.95
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 24 mai
Voir la disponibilité en magasin

Description
À tous ceux qui, des deux côtés de l'Atlantique, vous ont menti et essayé de détruire Donald Trump, aussi bien l'homme que le politicien, pour sauver leurs sièges, leur pouvoir et leurs prébendes, ce livre est une bouffée de fraîcheur et de vérité, non seulement sur sa personne mais sur ses motivations profondes.
Donald Trump, c'est d'abord l'homme qui a réalisé pleinement le rêve américain. Tout le monde est jaloux de sa fortune, mais personne n'est jaloux du travail qu'il a dû fournir pour réussir sans vacances, sans congés payés et sans assurance-chômage.
Il n'avait nul besoin d'argent ou de célébrité.
Il avait les deux partis politiques à ses pieds aussi longtemps qu'il pouvait leur signer des chèques pour leur campagne électorale. Jusqu'au jour où, dégoûté par la corruption de l'élite politique, il a pris son courage à deux mains et s'est lancé dans la bataille.
Dans cet ouvrage, vous ferez vraiment connaissance avec l'homme qui a réussi le tour de force de raviver l'esprit des pères fondateurs et du grand Ronald Reagan, en lançant une campagne inédite avec son coeur, l'amour de son pays et le soutien du peuple.  
Frank N. Mitchell vit dans la campagne de l'ouest du Tennessee. Il est l'auteur des deux tomes The Story of Western Philosophy : The Rise and Fall and Return of Reason, et de A Shinning City - America at a Crossroads. Il est titulaire d'un BA (1977) de l'Université de Memphis et d'un MA (1978) de l'Université de Chicago où il fut l'élève du philosophe français réputé Paul Ricoeur, ainsi que de Stephen Toulmin, l'un des plus célèbre étudiants de Ludwig Wittgenstein. Il est père de trois enfants à présent adultes, et a deux petits-enfants qui font sa fierté.
TitreLa place de Donald Trump dans l´histoire - Ce que personne ne sait
Auteur MITCHELL (Frank N.)
ÉditeurAQUILION
Date de parution9 décembre 2016
Nb de pages112
EAN 139782951741553
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)7
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)215
Poids (en Kg)0.18
Les avis clients
Après les élections : regard sur l'actualité !
5/5 https://www.bvoltaire.fr/
.----. « Donald Trump reste extrêmement populaire au sein du parti républicain, c’est un problème pour les démocrates » Pour la deuxième fois, Donald Trump échappe à la procédure d’impeachment lancée contre lui. Comment expliquer un tel acharnement de ses adversaires ? Quel avenir pour ce président sortant qui a rassemblé 74 millions d’électeurs ? Analyse d’Édouard Husson au micro de Boulevard Voltaire. Le deuxième procès pour destitution de Donald Trump a eu lieu. Donald Trump entrera dans l’Histoire comme l’homme des records. Il sera le président des États-Unis qu’on aura essayé, deux fois, de soumettre à la procédure d’impeachment. Il y a eu peu d’impeachments, dans l’Histoire, et lui en a la moitié. Effectivement, c’était vraisemblablement couru d’avance, puisque la procédure était assez contestable juridiquement, en particulier pour deux raisons. La première, le président de la Cour suprême n’avait pas accepté de présider le procès. La deuxième, c’est que Donald Trump n’était plus président des États-Unis au moment où le procès s’est terminé. Par conséquent, cela rendait tout à fait contestable la procédure aux yeux de nombreux juristes. Était-ce simplement pour assurer une sorte de show démocrate à l’issue de l’élection de Joe Biden ? Je pense que cela va plus loin. Depuis la première élection de Donald Trump, en 2016, les démocrates ne cessent de contester sa légitimité. Pour une raison donnée, l’espoir aurait pu aboutir à sa condamnation. Auquel cas, le Sénat aurait engagé un deuxième vote, qui aurait été celui de son inéligibilité. Il n’aurait pas pu se représenter ni aux élections pour la Chambre des représentants ni aux élections présidentielles en 2022 ou 2024. C’était le premier but évident. Le deuxième, c’était, dans le climat tel qu’il existe, d’intimider les électeurs de Donald Trump. Il y a quand même 74 millions de personnes qui ont voté Trump. C’est le plus gros score jamais obtenu par un président sortant. C’est un problème pour les démocrates, puisqu’ils savent que Trump reste extrêmement populaire au sein du parti républicain. Il a encore le soutien de trois quarts des électeurs du parti républicain. Peut-on supposer qu’il va revenir aux prochaines présidentielles ? Il incarne totalement le contre-pouvoir face au président Biden et au clan démocrate. Alors qu’on aurait pu penser qu’il ne se remettrait pas politiquement de l’épisode du Capitole, il a survécu politiquement. Ses électeurs ne considèrent pas qu’il est à l’origine de la pénétration au Capitole par un certain nombre de personnes. La popularité de Donald Trump a grimpé dans les deux semaines qui ont séparé l’épisode du Capitole et sa sortie effective de la Maison-Blanche. Il est passé de 46 à 51 % d’opinions favorables. Il a toute marge de manœuvre pour jouer un rôle, pour peser sur l’investiture des candidats à la Chambre des représentants et au Sénat voire lui-même, éventuellement, faire peser la menace d’une nouvelle candidature. Pourquoi pas, tout simplement, à la Chambre des représentants ? [ Signé Edouard Husson le 17 février 2021 ]