Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

La planète des clones - Les agronomes contre l´agriculture paysanne

Référence : 110259
Date de parution : 14 juin 2019
EAN 13 : 9791095432180
Nb de pages : 240
16.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Autour de l'an 2000, l'affaire Terminator et la contestation des OGM ont révélé au grand public que les grands semanciers sont prêts à tout pour empêcher les agriculteurs d'utiliser le grain qu'ils récoltent. Mais pour Jean-Pierre Berlan, auteur de La Guerre au vivant (Agone, 2001), cette confiscation du vivant à des fins de profit ne date pas d'hier. Dans La Planète des clones, il montre que la grande innovation agronomique du XXe siècle, le maïs hybride, relève de la même logique : rendre incontournable l'achat de semences produits en laboratoire, en faisant croire que leur productivité repose que l'exploitation d'un phénomène génétique inaccessible aux profanes - aux paysans, en premier lieu.
Ce livre se lit comme une enquête policière et démasque l'imposture du progrès le plus célébré de la science agronomique.  
Jean-Pierre Berlan est un ancien directeur de recherche de l'Inra (Institut national de la recherche agronomique).
TitreLa planète des clones - Les agronomes contre l´agriculture paysanne
Auteur BERLAN (Jean-Pierre)
ÉditeurLA LENTEUR (EDITIONS)
Date de parution14 juin 2019
Nb de pages240
EAN 139791095432180
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)20
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.33
Critique du libraire
L'affaire Terminator et la contestation des OGM ont révélé au grand public que les grands semenciers sont prêts à tout pour empêcher les agriculteurs d'utiliser le grain qu'ils récoltent. Mais pour Jean-Pierre Berlan, ancien économiste de l'INRA, cette confiscation du vivant à des fins de profit ne date pas d'hier.
Dans La Planète des clones, il montre que la grande innovation agronomique du XXè siècle, le maïs hybride, relève de la même logique : faire croire que les semences mises au point par des chercheurs sont plus productives que le grain récolté dans les champs. Ce livre se lit comme une enquête policière et démasque l'imposture du progrès le plus célébré de la science agronomique. 

Réponse à notre demande d'un service de presse : "Nous avons bien reçu les numéros de Lectures Françaises et Lecture et Tradition, ainsi que votre catalogue de vente par correspondance et vous en remercions.
Nous ne vous enverrons cependant pas d'exemplaire gratuit de La Planète des clones car nous ne souhaitons pas contribuer, même de façon infinitésimale, à une publication d'extrême-droite.
Vous êtes bien entendu libre de vous procurer par vos propres moyens le livre de Jean-Pierre Berlan pour en faire la recension. La liberté d'expression et d'opinion est encore en vie en France, sans que l'on puisse savoir à l'avance qui aura raison d'elle, de la technocratie progressiste, du fascisme dépoussiéré, ou de l'apathie des humains hypnotisés par leurs écrans. Sûrement un mélange des trois." (Curieuse façon pour un éditeur, de défendre un livre et son auteur ; d'autant plus que nous ne ressentons aucune sympathie avec les socialo-nationaux nazis ou communistes !) J.A.