Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

La sainte liturgie

Référence : 1525
4 avis
Date de parution : 1 janvier 1982
EAN 13 : 9782906972018
Nb de pages : 118
7.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Une théologie de l'image - Prière et poésie - L'invasion de la joie - Le sacrifice du Ciel - L'homme et le rite - Le patrimoine de l'humanité - Un mystère sans fond - Le primat de la contemplation - Le sens de l'Eglise - Le goût de la beauté - L'Amour de la Règle - Une suave attirance du ciel - Epilogue: L'oraison du jour - Toute notre existence est une liturgie.
TitreLa sainte liturgie
Auteur MOINE BENEDICTIN (du Barroux)
ÉditeurSAINTE-MADELEINE (EDITIONS)
Date de parution1 janvier 1982
Nb de pages118
EAN 139782906972018
Épaisseur (en mm)11
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)220
Poids (en Kg)0.24
Critique du libraire
Un livre bon marché, mais qui vaut son pesant d´or. Introduit dans l´intimité de la communauté monastique, où l´abbé s´entretient familièrement avec ses moines, le lecteur découvre les richesses contenues dans l´action rituelle : comment celle ci, merveilleusement accordée au rythme de la création et à la liturgie céleste, devient pour l´homme le moyen le plus efficace de son éducation spirituelle. (Editions Sainte Madeleine).
Les avis clients
Combien belle est la liturgie !
5/5 Plaisir de Lire .
.----. Dans ce petit livre, un moine bénédictin nous montre combien belle est la liturgie ; il la chante, à l'aide de très belles pages pleine de poésie . Ceci n'est pas un livre de théologie, ni même réservé aux clercs ; c'est un livre que tout catholique suffisamment formé peut lire dès dix-huit ans . Plein de références à la règle bénédictine, aux textes Saints, aux Pères de l'Eglise, à St-Augustin, St-Paul et évidemment aux textes si beaux de la liturgie, notamment de la liturgie bénédictine, ce livre nous invite à admirer et mieux à apprécier la beauté limpide de la liturgie Catholique . Ce moine nous offre là un très beau petit livre, agrémenté d'une présentation faite par l'Atelier de la Sainte Espérance, où poésie, érudition et connaissance approfondie de la liturgie font bon ménage et restent accessibles. Les dessins à la plume sont jolis et la présentation sobre et élégante . C'est un très beau livre de base pour une bibliothèque familiale . [ " Plaisir de Lire " , numéro 59 , 2e trimestre 1983 ]
Un livre qui rééquilibre à la manière bénédictine !
5/5 L'appel des pins .
.----. Ce livre, qui rassemble, légèrement remaniés, les textes déjà parus dans la revue Itinéraires entre les années 1975 et 1982, est l'enseignement que Dom Gérard (Monastère Sainte-Madeleine-du-Barroux, Vaucluse) a donné à ses moines sur la Liturgie qui est l'essentiel de leur vie. A travers chacune de ces pages, l'auteur nous fait gravir les degrés qui, depuis l'ébauche de Liturgie qui existe dans notre univers, passe dans " Le Temple céleste " avec " l'invasion de la joie ", "le sacrifice du Ciel" et "Les Anges", pour aboutir à la Liturgie de l'Eglise où "l'Homme et le rite" s'accordent pour rendre à Dieu tout l'Hommage qui Lui est dû et trouvent, dans la contemplation liturgique, "une suave attirance du ciel". Pour conclure cet enseignement empreint de la meilleure veine patristique et traditionnelle de l'Eglise, l'auteur définit que " toute notre existence est une liturgie ". Un livre qui rééquilibre à la manière bénédictine ! [ Numéro 55 - avril 1983 de " L'appel des pins " - bulletin trimestriel des Amis de Garabandal - Directeur-gérant : Abbé Jehan de Bailliencourt ]
La Sainte Liturgie
5/5 Véronique
Vingt-cinq ans après sa publication, ce livre reste l'un des plus précieux de votre catalogue. Si les premiers lecteurs ignoraient son auteur, on sait maintenant que l'ermite de Bédouin, sollicité par les premiers novices du monastère du Barroux, leur distillait au chapitre ces précieux entretiens issus de la tradition de vingt siècles de vie de l’Église. Le recueil reste pour tous un monument : non seulement le plus bel hommage à la Sainte Liturgie de l’Église jailli de nos temps tragiques et douloureux, mais encore la leçon d'un maître au baptisé qui veut vivre de la vie de l’Église. Ailleurs sont exposés les rubriques et leur histoire, ailleurs les raisons de ne pas confondre "les torchons et les serviettes", ici seulement le chrétien apprend de sa Mère comment il faut prier. Car si l’Église est "mère et maîtresse", c'est bien d'abord et avant tout dans ce "chant de l’Épouse à l’Époux" par lequel elle nous enfante pour le Ciel au long des jours. Il est triste de voir tant de chrétiens qui se veulent "attachés au rite"... mais non à la liturgie, au point qu'il semble même qu'elle "les gêne pour prier", et ceux-là prient à côté, empilant tant d'autres pratiques parce qu'ils ne savent pas la nature et l'efficacité de la Sainte Liturgie. Cette édition, dans la tradition bénédictine, est belle. Son papier, sa composition et son illustration font de ce petit livre un très joli cadeau qui vaut un encensoir d'or. Puisse-t-il peu à peu transformer nos chapelles en chœurs orants plutôt que troupeaux passifs et ennuyés...
Bénéfique pour tous .
5/5 Violette d'André .
.----. L'AUTEUR : Nous ne connaissons rien de lui, sinon sa raison d'être : moine bénédictin. .----. L'OEUVRE : Elle n'a d'autre but que de nous faire comprendre l'importance, la beauté, l'utilité pour la sanctification des âmes de la sainte liturgie. Cela peut être une révélation pour un grand nombre de lecteurs. En un style clair et précis, mais avec une fougue, une flamme, un incroyable enthousiasme, l'auteur nous fait partager ses vues, et l'on sort de cette lecture, persuadé que l'on est passé jusque là, aveugle au milieu de merveilles. En traitant de la liturgie, l'auteur ne parle que du latin et du grégorien, il n'envisage absolument pas le cas de certaines de nos messes modernes , avec leurs cantiques farfelus, leurs rythmes endiablés, voire les libertés qu'elles prennent parfois avec les règles les plus strictes de la liturgie. .----. CONCLUSION : Un livre original, intéressant, étonnant et qui ne peut être que bénéfique pour tous, tant laïques que clercs en nous faisant vivre avec tout notre être le " Que ton nom soit sanctifié " du Pater. .----. SOURCE : Violette d'André dans " Ambiance de Paris " - 1985, publication disparue et qui était dirigée par Pierre et Violette d'André ).