Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

La tyrannie maçonnique

Référence : 43390
1 avis
EAN 13 : 9782845197107
Nb de pages : 152
13.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Le fondateur de la Libre-Parole - et tous les anti-libéraux de son temps - mit si bien en déroute la judéo-maçonnerie qu'il fallut à celle-ci pas moins d'une "Affaire Dreyfus" bidonnée et deux massacres mondiaux de circonstance pour rétablir la toute-puissance de l'or apatride, appuyée sur le bolchevisme. A nous de reprendre la lutte sur les traces de ces soldats de l'Église. Voici quelques paroles d'un Franc-maçon : "Le Convent, chaque mois de septembre (1898), vote un budget général qui s'élève de 101.000 à 103.000 francs. Sur cette somme 7.300 francs seulement sont affectés aux dépenses philanthropiques. Quant à l'Orphelinat maçonnique, il ne vit qu'aux dépens de l'État, du Conseil général de la Seine et de la Ville de Paris qui se cotisent pour lui offrir une subvention annuelle de 34.000 francs."
La philanthropie des Loges est donc bien maigre, poursuit Drumont, bien pâle, bien insignifiante, si on la compare à cette philanthropie catholique qui s'appelle la Charité. Les Francs-maçons eux-mêmes sont forcés d'en convenir.
Toutes les fois que nous voulons entrer dans le domaine de la création d'établissements de bienfaisance et de secours, nous échouons pitoyablement. 
L'Orphelinat général maçonnique nous en fournit une preuve de plus. Si nos adversaires, les cléricaux, pouvaient mesurer l'inanité de nos efforts dans la voie de la bienfaisance pratique, ils trouveraient un beau thème à nous couvrir de ridicule.
"En comparant la situation du seul établissement créé par nous, comptant à l'heure qu'il est vingt-deux années d'existence, à la foule d'institutions au moyen desquels l'Église distribue à un peuple de clients des secours de toute nature, nos ennemis pourraient véritablement nous prendre en pitié."
TitreLa tyrannie maçonnique
Auteur DRUMONT (Edouard)
ÉditeurSAINT REMI (EDITIONS) ESR
Nb de pages152
EAN 139782845197107
Épaisseur (en mm)9
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)200
Poids (en Kg)0.20
Critique du libraire
Le Convent, chaque mois de septembre (1898), avoue un maçon, vote un budget général qui s'élève de 101.000 à 103.000 francs. Sur cette somme 7.300 francs seulement sont affectés aux dépenses philanthropiques. Quant à l'Orphelinat maçonnique, il ne vit qu'aux dépens de l'État, du Conseil général de la Seine et de la Ville de Paris qui se cotisent pour lui offrir une subvention annuelle de 34.000 francs...... Voilà un bel amour du prochain ! (Catalogue Saint Rémi). Réimpression de l'édition de 1899.
Les avis clients
Drumont ?
5/5 Lectures Françaises .
Dans les années 1963 - 1974, il a été créé autour d'Henry Coston et de son ami Hubert Biucchi une association des " Amis d'Edouard Drumont " qui devait publier les " Cahiers de la Lanterne " et un livre " Un certain Monsieur Drumont " . Tous les échos de " Lectures Françaises ", qui en parlaient ont été regroupés sur " Avis des lecteurs " de la fiche du livre d'Henry Coston " Signé : Drumont ".