Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

La ville

Référence : 11249
1 avis
Date de parution : 11 septembre 1986
Collection : L´IMAGINAIRE
EAN 13 : 9782070707669
Nb de pages : 322
9.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 15 juillet
Voir la disponibilité en magasin

Description
Le violent et superbe auteur des Réprouvés peint encore, dans ce roman dostoïevskien, les convulsions de l'Allemagne à la veille de l'avènement de Hitler. Animateur d'un puissant mouvement paysan, Ive se trouve poussé vers la Ville. Il vient à sa conquête, pour y établir un ordre nouveau. Mais il s'enlise dans les séductions et les tromperies citadines. Il s'égare des communistes aux nationaux-socialistes. Il décide de retourner chez les paysans, antique et solide noyau de toutes les révolutions. Mais avant d'avoir pu quitter la Ville, il est tué dans une bagarre par un policier. Un roman qui fait comprendre une époque.
TitreLa ville
Auteur SALOMON (Ernst von)
ÉditeurGALLIMARD (EDITIONS)
Date de parution11 septembre 1986
Nb de pages322
CollectionL´IMAGINAIRE
N° CollectionIMA 000172
EAN 139782070707669
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)125
Hauteur (en mm)190
Poids (en Kg)0.32
Critique du libraire
Traduit de l´allemand par N. Guterman. Avant-propos de Jean Longueville. Collection ´L´imaginaire´ 172
Les avis clients
Peintures de la société allemande
3/5 Plaisir de Lire
.----. Qui ne connaît Ernst Von Salomon ? Né à Kiel en 1902, il est élevé et éduqué par un père officier puis magistrat, mais surtout par le corps des Cadets de Karlsruhe et de Berlin-Lichtenfeld . Ses ouvrages constituent de véritables peintures d'une société, de la société allemande bien meurtrie après la défaite de 1918 . Dans La Ville, l'auteur fait vivre un homme, Ive (prononcer : Yfë) qui devient vite le grand animateur d'un mouvement de contestation paysan au nord de l'Allemagne, dans le Schleswig-Holstein . Mais très vite Ive se trouve poussé à rejoindre la Ville qui n'est que Berlin, un Berlin sordide et vulgaire, un Berlin déplaisant qui sent l'odeur fétide et pestilentielle de la prostitution . Ive la rejoint, va de parti en parti et veut créer un ordre nouveau, redonner confiance et courage à ces Allemands au coeur meurtri, à ces Allemands ruinés et dans la misère . Finalement Ive voudra retourner chez les paysans, car "la terre ne ment pas" . Il ne le pourra pas car il sera tué par un policier au cours d'une rixe entre communistes et policiers . Description et peinture de l'Allemagne d'après 1918, La Ville est un ouvrage qui se lit facilement, mais dont la traduction reste trop proche de la langue allemande - que les germanistes lisent dans le texte ! - Par ailleurs, l'évocation complaisante d'un avortement laisse mal à l'aise et ternit un ouvrage qui ne manque pas de qualités . [ " Plaisir de Lire " , numéro 78 , Décembre 1987 ]