Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Le Cantique des cantiques, commentaire mystique d´après les pères de l´Eglise

Référence : 31605
1 avis
Date de parution : 1 janvier 2005
EAN 13 : 9782351150764
Nb de pages : 184
15.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Le Cantique des cantiques n'est pas seulement un magnifique poème d'amour, car il a aussi un sens spirituel. Dom Monléon en fait un commentaire mystique en s'appuyant sur les Pères de l'Eglise.
TitreLe Cantique des cantiques, commentaire mystique d´après les pères de l´Eglise
Auteur MONLEON (Dom Jean de)
ÉditeurEXPEDITIONS PAMPHILIENNES (EDITIONS)
Date de parution1 janvier 2005
Nb de pages184
EAN 139782351150764
Épaisseur (en mm)10
Largeur (en mm)147
Hauteur (en mm)206
Poids (en Kg)0.25
Les avis clients
Dom de Monléon par Jean Vaquié
3/5 Lecture et Tradition .
.----. " La transcription massorétique se recommande-t-elle au moins par son exactitude ? Il n'en est rien. Les rédacteurs juifs qui l'ont établie, aux environs du VIe siècle de l'ère chrétienne, se sont appliqués, chaque fois qu'ils l'ont pu sans trahir visiblement le texte original, à effacer tout ce qui apportait la preuve de la messianité de Notre-Seigneur, à laquelle ils ne voulaient pas croire. Victoire reste à la Vulgate par son ancienneté et par sa rigueur scientifique. Que Dom de Monléon soit chaleureusement remercié de nous en avoir administré la preuve. Mais il a fait plus. Il réhabilite aussi l'exégèse patristique, c'est-à-dire l'Esprit de l'Écriture, son sens spirituel. L'Écriture Sainte, en effet, requiert absolument d'être expliquée, parce qu'elle n'a pas seulement un sens littéral, immédiatement intelligible, mais encore un sens spirituel qui est le plus souvent mystérieux. Le sens spirituel ne peut être saisi que moyennant l'inspiration du Saint-Esprit. Et c'est le magistère ecclésiastique qui définit l'interprétation adéquate, après avoir éliminé toutes celles qui sont inspirées par le mauvais esprit ou tout simplement par le propre esprit. C'est toujours par de fausses interprétations des Écritures que les hérésiarques entraînent les fidèles hors de l'Église. C'était déjà par de fausses interprétations que le démon avait essayé de tenter Notre-Seigneur pendant les quarante jours au désert. La fréquentation de la Bible, en dehors des explications correctes qu'elle postule, est plus nuisible qu'utile. Il faut être d'autant plus sur ses gardes aujourd'hui que de grandes maisons d'édition répandent des documents bibliques de vulgarisation, inspirés par la haute critique naturaliste, rationaliste et moderniste, et donc très éloignée de l'exégèse traditionnelle. Le sens spirituel de l'Écriture explique Dom de Monléon dans la préface du Cantique des Cantiques, à la page 8, n'est en aucune façon le fruit de l'imagination des Pères de l'Église, comme on le croit et l'écrit trop souvent. Il dépasse la capacité de la raison humaine, il ressortit de la révélation, il est l'œuvre du Saint-Esprit. Il fut enseigné aux Apôtres, d'abord par Notre-Seigneur, lorsque après Sa Résurrection, Il leur ouvrit l'esprit, pour qu'ils comprissent les Écritures, et confirmé ensuite à la Pentecôte, quand ils reçurent le don de l'intelligence. Précieusement conservé par la tradition orale durant les premiers siècles, il fut consigné peu à peu dans les écrits des Pères de l'Église. Et c'est là l'unique source où nous pouvons le trouver. Rien n'est plus insensé que de prétendre l'expliquer sans recourir à eux. Le déferlement massif de la littérature pseudo-religieuse et pseudo-savante a pour but de nous faire douter de la sublimité de notre foi et de nous forger mauvaise conscience. Les ouvrages de Dom de Monléon viennent précisément nous redonner confiance dans la valeur scientifique de nos bases scripturaires et dans l'authenticité de l'inspiration divine qui a élaboré l'exégèse traditionnelle. " [ extrait de " Lecture et Tradition, numéro 36 juin 1972 ]