Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Le chant dans la fournaise - De la nécessaire insoumission chrétienne face aux nouvelles théologies

Référence : 101165
1 avis
Date de parution : 1 janvier 2015
Auteur : MARTIN (Antoine)
EAN 13 : 9782367250649
Nb de pages : 140
12.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
À Babylone, le roi Nabuchodonosor fit construire à sa propre effigie une statue en or afin que le peuple se prosterne devant elle. Trois jeunes juifs refusèrent et furent jetés dans la fournaise. Léchés par des flammes qui ne les brûlaient pas, ils chantaient à la gloire de Dieu.
Aujourd'hui, c'est l'Homme qui est divinisé, l'Homme et ses Droits, l'Homme et son droit, sur son corps et celui des autres, sur la vie et la mort des enfants à naître, bientôt sur celle des vieux et des malades. L'Homme qui se veut son propre créateur, qui affirme la prédominance, non pas de l'esprit, mais de la volonté, de sa volonté, de son psychisme, sur une nature qu'il affirme pourtant tout entière faite de matière ; l'Homme qui, réalisant le vœu de Lucifer, veut se hisser à la place de Dieu. Celui qui refuse cette déification de l'homme, qui est irréligieux envers ces nouvelles théologies est un blasphémateur. Comme les jeunes juifs de Babylone, il sera jeté dans la fournaise : fournaise médiatique, judiciaire ou simplement sociale. Il sera mis à l'écart, soupçonné, vilipendé ; par mille moyens on tentera de le faire taire, d'arracher ses propres enfants à son influence, à leurs "déterminismes familiaux" selon une expression devenue célèbre ; dans un monde de "tolérance", on ne respectera rien de ce qui lui est sacré.
Le "mariage pour tous" a eu l'effet d'un électrochoc : les catholiques se sont réveillés et n'ont plus peur. L'insoumission dont on les accuse est leur honneur et le signe de leur foi. Cette foi qui, aujourd'hui plus que jamais tant le péril est grand, leur donnera la force de chanter dans la fournaise : "Rendez grâce au Seigneur..." 
Né en 1983, catholique, marié, Antoine Martin est diplômé de l'École nationale supérieure de Lyon et agrégé de Lettres classiques. Il enseigne actuellement le latin, le grec et le français dans un lycée public.
TitreLe chant dans la fournaise - De la nécessaire insoumission chrétienne face aux nouvelles théologies
Auteur MARTIN (Antoine)
ÉditeurKONTRE KULTURE (EDITIONS)
Date de parution1 janvier 2015
Nb de pages140
EAN 139782367250649
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)12
Largeur (en mm)130
Hauteur (en mm)189
Poids (en Kg)0.15
Les avis clients
Pépite méconnue
4/5 Jean
Ce livre dévoile tous les faux dieux devant lesquels les occidentaux se prosternent:droits de l'homme où l'homme devient Dieu,laïcité,Mammon,sacralisation de l'avortement(qui est un nouveau type de sacrifice humain) et bien sûr la plus centrale de toute:la religion de la Shoah.Tous ces faux dieux sont implantés dans les esprits des hommes pour qu'ils ne se tournent pas vers le vrai Dieu.Il y a un véritable plan mis en place par Satan pour détruire la cellule familiale traditionnelle car elle est le reflet de la Sainte Trinité.Les catholiques doivent se battre avec les armes de la foi contre ce monde antéchristique,au risque de passer pour des intégristes(insulte suprême lancée par les ennemis du Christ si nombreux de nos jours). L'auteur démontre bien que le véritable anticonformisme se trouve dans la défense de la Tradition bimillénaire de l’Église catholique et peu importe si nos modernes la considèrent comme ringarde et dépassée car les "rebelles" de chez Skyrock ou Canal+ ne laisseront aucune trace.Un bon livre à offrir à tous,notamment à ceux qui débutent dans la foi ou même ceux qui sont incroyants,afin de leur montrer la vérité de cette époque ignoble dans lequel nous vivons.