Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Le dossier Carrier - L´inventeur du crime contre l´humanité

Référence : 11501
1 avis
Date de parution : 1 janvier 2010
Éditeur : AUTOEDITION
EAN 13 : 9782853950886
Nb de pages : 408
30.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Les noyades et fusillades de Nantes constituent, dans le contexte de la guerre de Vendée, l'un des épisodes les plus affreux de la Terreur.
Le principal responsable, Carrier, fut condamné à mort en même temps que l'un des membres du comité révolutionnaire de Nantes, convaincu d'avoir sabré les malheureux qui tentaient de s'accrocher aux bateaux pour échaper à la noyade, ainsi qu'un jeune colporteur illettré qui se disait l'ennemi des femmes et prenait plaisir à les éventrer. Le 23 mars 1794, Pierre-Joseph Cambon, ancien membre du Comité de salut public, justifia son acte de mise en accusation en ces termes : "Carrier a participé à des actes atroces exercés à Nantes contre l'humanité". Ainsi apparaît pour la première fois dans l'Histoire le crime contre l'humanité. Il faudra attendre un siècle et demi pour que cette notion soit intégrée dans le droit international. Selon le tribunal de Nuremberg (article 6c), il s'agit de "l'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles". Le nouveau code pénal français le définit ainsi : "La déportation, la réduction en esclavage ou la pratique massive et systématique d'exécutions sommaires, d'enlèvements de personnes suivis de leur disparition, de la torture ou d'actes inhumains, inspirés par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux, et organisés en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile".
Dans ce volume (qui accompagne celui consacré au procès Carrier), Abel Poitrineau nous propose un dossier complet sur celui qui a provoqué l'émergence de la notion de crime contre l'humanité. Ce recueil de documents historiques apparaît comme le plus accablant des réquisitoires. Il est complété par une sorte de revue de presse : l'opinion des contemporains, puis celle des historiens sur Carrier, ce qui permet à Abel Poitrineau de poser une question décisive : "Qui était vraiment Carrier ?" 
Agrégé de l'université, Docteur ès lettres et Docteur en Droit, Abel Poitrineau est professeur honoraire de l'Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand II). Il a publié, entre autres ouvrages, La vie rurale en Basse Auvergne au XVIIIe siècle (pub. 1966), Les mythologies révolutionnaires (pub. 1979), Une histoire du diocèse de Clermont (Beauchesne, 1979), Les Espagnols montagnards en France à l'époque moderne (Aubier, 1983), La Loire, les peuples du fleuve (Horvath, 1989), Histoire du Compagnonnage (Horvath, 1991) et Ils travaillaient la France, métiers et mentalités du XVIe au XIXe siècle (Armand Colin, 1992).
TitreLe dossier Carrier - L´inventeur du crime contre l´humanité
Auteur POITRINEAU (Abel)
ÉditeurAUTOEDITION
Date de parution1 janvier 2010
Nb de pages408
EAN 139782853950886
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)25
Largeur (en mm)170
Hauteur (en mm)240
Poids (en Kg)0.77
Critique du libraire
Introduction de Jacques Dupâquier.
Biographie originale qui se compose en fait de documents originaux qui illustrent les différentes étapes de la vie de Jean-Baptiste Carrier. Ce recueil est complété par une sorte de revue de presse : l´opinion des contemporains, puis celle des historiens sur Carrier. Dans son acte d´accusation du 23 mars 1794 apparaissent pour la première fois les termes de crimes contre l´humanité.
Les avis clients
Démarche de vérité .
5/5 Blog Anne Courtillé .
.----. Chaque époque génère des hommes dont la frénésie, l'ambition, voire la folie, aboutissent à ce que le Tribunal de Nuremberg a nommé " crime contre l'humanité " : " L'assassinat, l'extermination, la réduction en esclavage, la déportation, tout autre acte inhumain commis contre toutes les populations civiles ". .----. Aujourd'hui face aux caméras du monde entier un homme comme Khadafi illustre funestement cette notion. Mais s'il y a eu des atrocités à toutes les époques, et les guerres de religion en furent sans doute un exemple fameux, un révolutionnaire originaire de notre région avait amené un de ses contemporains à utiliser la formule dès le 23 novembre 1794 : " Carrier a participé à des actes atroces exercés à Nantes contre l'humanité ". .----. Jean-Baptiste Carrier qui est, en effet, né dans le CANTAL à yolet en 1756, a épousé la cause du Comité de Salut Public avec une passion dévorante pour une folie meurtrière qui s'est notamment exercée à Nantes où il passa cent jours en 1793-1794. Il y procéda notamment aux noyades dans la Loire de prêtres réfractaires et de toutes sortes de suspects. Son ami le député montagnard Milhaud proposera même à Paris que " tous les citoyens reconnus suspects, après avis du Comité de salut public, soient embarqués sur de vieux vaisseaux et coulés à fond par la foudre républicaine ". .----. Si vous voulez en savoir plus sur cet homme que ses contemporains ont traité " d'énergumène " ou " de monstre doté d'une mauvaise nature ou assoiffé de sang ", reportez vous à l'excellent ouvrage d'Abel Poitrineau, professeur honoraire de l'Université Blaise Pascal, " Le dossier Carrier, L'inventeur du crime contre l'humanité. Les documents qui y sont publiés, notamment des lettres qui se terminent toujours par " salut et fraternité " (!), nous amènent à découvrir chronologiquement l'homme et ses actes, et évidemment la trame historique des évènements. .----. Et si l'histoire ne se répète jamais, ces révolutions, comme en vivent aujourd'hui certains pays, ne génèrent-elles pas des occasions pour certains " monstres " de donner libre cours à leur folie , .----. Pour la petite histoire, la célébration du bicentenaire de 1789 avait laissé cet abominable Carrier dans l'ombre. Dans cette " révolution-mania " de l'époque, on avait sans doute " trié " les héros ! La démarche scientifique d'Abel Poitrineau est aussi une démarche de vérité. Utile pour tous.