Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Le général Dourakine

Référence : 11571
5 avis
Date de parution : 14 juin 2006
Collection : HJL BBRV
EAN 13 : 9782012011670
Nb de pages : 256
5.95
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 03 juin
Voir la disponibilité en magasin

Description
Une énorme bedaine, le plus grand cœur qui soit, des colères terribles - mais qui ne durent pas... Accompagné de ses amis de L'Auberge de l'Ange gardien, voici le général Dourakine de retour dans sa chère Russie ! Mais l'immense fortune du vieux général attise les convoitises... particulièrement celles de sa redoutable nièce, la Papofski. Il faudra toute l'ingéniosité du vieux Dourakine et de son fidèle intendant Dérigny, pour déjouer l'avidité de cette hypocrite parente...
TitreLe général Dourakine
Auteur SEGUR (Comtesse de)
ÉditeurHACHETTE JEUNESSE (EDITIONS)
Date de parution14 juin 2006
Nb de pages256
CollectionHJL BBRV
EAN 139782012011670
PrésentationPoche
Épaisseur (en mm)14
Largeur (en mm)125
Hauteur (en mm)178
Poids (en Kg)0.21
Biographie
Critique du libraire
Bibliothèque Rose.
Les avis clients
Je ne suis pas d'accord !
5/5 X.X.X.X.
J'ai une confiance assez grande dans les analyses de la revue " Culture et Lectures des Jeunes " mais pour ce dernier livre je dois exprimer mon désaccord total, le rédacteur a beaucoup trop vu cet ouvrage sous l'angle du monde moderne et sa recension me semble être un total anachronisme!!! Le très sévère abbé Louis Bethleem n'a rien à dire et au contraire rappelle sur l'auteur la phrase d'Emile Faguet : " Elle a su si bien conter qu'elle est morte grand'mère de tous les enfants du monde.." Si j'arrive à dégager le temps nécessaire je vais le relire pour confirmer ou infirmer cette appréciation .
Enseignement .
4/5 Culture et Lectures des Jeunes .
.----. Quel enseignement peuvent bien retirer de toute cette lourde comédie russe, des petits Français de notre époque, moins protégés que leurs parents et grands parents qui, eux, pouvaient trouver là matière à rire d'une curieuse aventure ? Nous nous le demandons. Ils apprendront à rire lorsqu'on fouette une mère de famille ( qu'elle soit méchante ne change pas le côté monstrueux de la chose ) ; ils entendront parler les méchants comme des tortionnaires, les bons comme des ambassadeurs, et le Général comme le gros comique des matinées récréatives. Ils ne s'y reconnaitront pas et sans doute ne " marcheront " pas. Ils auront par ailleurs une idée outrée de la Russie des Tsars qui leur paraîtra peuplée de brutes, d'ignorants, d'athées, de victimes et de bourreaux. ( suite ... ).
Caricature ?
4/5 Culture et Lectures des Jeunes .
.----. Les préoccupations de tous semblent tourner autour des graves problèmes du confort matériel, de la peur des vengeances et des dénonciations, de la fortune, de l'autorité des grands. On abandonne facilement son pays, mais on n'oublie pas de chercher, en France un beau château confortable Une famille française qui serait admirable sans une pointe de servilité à la russe, une famille russe parfaite et d'une incroyable dignité, un prince polonais malheureux, éclairent ce livre et ce seront ces bons, ces parfaits, qui seront financièrement récompensés. La mauvaise tante abandonnée par son mari avec ses huit mauvais enfants, eux, seront bien punis, trompés et battus. D'autre part où est le profond christianisme russe ? on en devine quelques pâles reflets, à travers le catholicisme venu de Pologne, mais c'est tout. Nous avons là une caricature de la Sainte Russie. Et le catholicisme des Français est superficiel et bien intéressé. On prie pour ses petites affaires... ( suite ... ).
Il est si bon ! Alors on l'adule...
4/5 Culture et Lectures des Jeunes .
.----. Peut-on psychanalyser un auteur à travers un de ses livres ? C'est la question qui vient à l'esprit lorsqu'on lit " le Général Dourakine ". En effet, trois obsessions dominent ce livre : 1°} La mauvaise sœur, capable de toutes les cruautés, mensonges, roueries, qui finit par se confesser si bien, avant de mourir de rage, que sa confession envoie aux mines de Sibérie un de ses ennemis. 2°} L'héritage qu'on attend, et qui assurera le bonheur des bons alors que les mauvais, à qui on a longuement et cruellement donné des espoirs, le verront disparaître. 3°} Les coups surtout, les brutalités, le fouet, le terrible knout russe, qui a marqué l'auteur au point que sur 160 pages de texte, nous avons relevé 270 fois les mots fouetter, fouet, battre, coups de bâton, gourdin, mordre, griffer, arracher les cheveux ou autres douceurs de ce genre. A part ces trois caractéristiques majeures, on admire le pittoresque Général qui s'empiffre à longueur de journée, pique des colères terribles, se fait servir au pas de course, écarte ses moujiks à coups de canne, les traite de " bête brute " et emploie des ruses énormes dont il rit pendant des heures. Mais il est si bon ! Alors on l'adule, on le sert en courant, on lui baise les mains... ( suite... ).
Conclusion .
3/5 Culture et Lectures des Jeunes .
.----. Mais les parents qui gardent de lointains souvenirs croiront sans doute offrir, avec " le Général Dourakine ", un ouvrage à la fois drôle et charmant, sinon édifiant. Les illustrations sont amusantes mais beaucoup regretteront que le style " Petite fille modèle ", charme principal de ce genre d'ouvrage, ait à peu près disparu. ( article rédigé à partir de l'édition " Desclée de Brouwer " en 1969 dans le numéro XII- Pâques 1970 ).