Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Le grand secret du communisme

Référence : 102131
2 avis
Date de parution : 1 janvier 2015
Auteur : DUKE (David)
Éditeur : FREE SPEECH PRESS
EAN 13 : 0000009800069
Nb de pages : 320
20.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 15 juillet
Voir la disponibilité en magasin

Description
Un fait en dit plus long que de nombreux livres et discours : parus en édition originale en 2001-2002, les deux volumes de Deux siècles ensemble, le livre d'Alexandre Soljénitsyne consacré aux relations entre Juifs et Russes avant la révolution d'Octobre puis pendant la période soviétique, n'ont toujours pas été traduits en anglais. Le dernier travail important de l'écrivain russe dévoile en effet, sur la base d'une formidable documentation, le grand secret du communisme : sa nature intrinsèquement juive et la participation active d'un très grand nombre de Juifs à ses crimes énormes et répétés.
David Duke présente cette documentation sous une forme plus accessible mais non moins rigoureuse. Il complète très opportunément les recherches de Soljénitsyne en retraçant par le menu l'espionnage communiste aux Etats-Unis à l'époque de la guerre froide, établissant une bonne fois pour toutes que, n'en déplaise à tous ses calomniateurs, le sénateur McCarthy avait vu juste. Duke revient aussi sur les nouveaux espions juifs désormais à la solde de l'Etat d'Israël, sur l'influence communiste à Hollywood, sur le rôle des Juifs aux origines du mouvement néoconservateur.
Non content de démontrer que le parti communiste américain fut d'emblée et exclusivement une création juive, Duke nous offre une documentation abondante sur l'influence juive en Europe de l'Est, et notamment en Pologne. Il éclaire également le rôle joué par de nombreux Juifs au sein des mouvements communistes du Royaume-Uni, d'Afrique du Sud et même de Chine.
Ce livre illustre à la perfection les deux grands traits du "tribalisme juif" - délire de persécution et paranoïa - pour conclure que le judaïsme, une paradoxale "religion athée" qui met l'accent sur la solidarité raciale, est aussi une prison étoufante pour les Juifs eux-mêmes.
TitreLe grand secret du communisme
Auteur DUKE (David)
ÉditeurFREE SPEECH PRESS
Date de parution1 janvier 2015
Nb de pages320
EAN 130000009800069
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)220
Poids (en Kg)0.42
Les avis clients
Le grand secret du communisme
5/5 FLANDRE
Ce remarquable ouvrage devrait être lu par l'ensemble des citoyens du monde.
Le grand secret du communisme
3/5 DIONYSOS
Edition américaine : "Free Speech Press", USA, 2015 Deux ans après l'original anglais, la traduction française ci-dessus a vu le jour pour cet ouvrage écrit par un ancien militant du KuKluxKlan. David Duke est né en 1950 et avec cet ouvrage sorti aux Etats Unis en 2013 il "illustre à la perfection les deux grands traits du "tribalisme juif"- délire de persécution et paranoïa - pour conclure que le judaïsme, une paradoxale "religion athée" qui met l'accent sur la solidarité raciale, est aussi une prison étouffante pour les juifs eux-mêmes' (copié de la couverture au dos). Puisque l'Afrique du Sud est devenue notre passion, comme nous l'avons déjà dit, nous allons maintenant focaliser notre regard sur le chapitre 33 : "Le marxisme sudafricain, les suspects habituels" puisque la deuxième partie de cette phrase (après le coma) est aussi le titre d'un ancien film à succès. "A l'âge de 17 ans j'ai adhéré dans mon école dans un groupe non-violent du KuKluxKlan...Notez le contraste entre mon passé non-violent et Mandela qui pose au pied du symbole d'un mouvement qui a fait mourir plus de gens que n'importe quel autre dans l'histoire" (op.cit.page 257). Ce qui suit est une liste non exhaustive des cas de juifs ayant appartenu au Parti Communiste sudafricain et ayant manifesté cette appartenance d'une manière violente. Duke commence par Joe Slovo qui est né en Lituanie "dans une famille de juifs pieux, il émigra en Afrique du Sud où il adhéra à la Ligue des jeunes communistes à l'âge de 16 ans" (op.cit.page 257) et puis il continue en nous disant qu'il accéda "au poste du secrétaire général du parti (communiste- note à nous) et puis au sein de l'ANC en "devenant son chef d'état major et son stratège principal de plusieurs actes de terreur comme la campagne d'attentats à la bombe contre des civils" (op.cit.page 258). "La juive Gil Marcus, fille de parents communistes et membre pendant de nombreuses années du parti communiste et de l'ANC est devenue aujourd'hui (en 2013 - note de DA) gouverneur adjoint de la banque de réserve d'Afrique du Sud après avoir appartenu au premier gouvernement Mandela" (op.cit.page 258). Mais pour revenir à la Lituanie de Joe Slovo, Duke fait une liste de refugiés juifs de ce pays vers l'Afrique du Sud comme Tafly Adler, Ray Alexander alias Rachel Alexandrowitch, Pauline Podbrey alias Podbrez et tout le reste qui ont des noms très évidents comme Earl Raab (page 273) dont le nom nous fait penser à Kurt Raab, le musicien allemand de pièces écrites par Bertold Brecht avant la montée de Hitler au pouvoir. Le titre de cet ouvrage dense et libérateur met en avant le coté obscur du sale communisme afin de nous révéler son coté démoniaque.