Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Le journal de la peste - Roman

Référence : 99279
2 avis
Date de parution : 5 octobre 2018
EAN 13 : 9782706717376
Nb de pages : 288
21.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Nathaniel Delaney reprend le journal The Echo fondé par sa grand-mère Anne. Alors que des événements majeurs bouleversent le Nord de l'Amérique, Delaney voit son pays verser silencieusement de la démocratie dans le totalitarisme. Il est l'une des dernières voix des médias à tenter de dire l'entière vérité sur ce qui se passe.
Cherchant à protéger ses enfants et sauver ce qui reste de sa vie, il fait un choix qui va transformer l'avenir de chacun des membres de sa famille et de bien d'autres gens. Tout au long de l'histoire il tient un journal d'observation, rapportant l'escalade des événements et analysant les motifs de ses opposants politiques, avec une effrayante transparence. Tandis que son monde s'écroule, il est forcé de sonder en profondeur le sens de ses propres positions et compromis, de ses succès et de ses échecs.
Le journal de la peste raconte comme une chronique la lutte d'un homme profondément moderne éprouvé dans ses dernières ressources spirituelles et psychologiques, d'un homme qui, en se perdant, se trouve lui-même.  
Michael D. O'Brien, peintre et écrivain canadien, est l'auteur de nombreux romans dont Père Elijah, La librarie Sophia, Une île au coeur du monde, Theophilos, L'odyssée du père, Voyage vers Alpha du Centaure, Père Elijah à Jérusalem, Le fou de New-York et Etrangers et de passage, tous publiés en français chez Salvator. Sa biographie, écrite par Clemens Cavallin, est parue également chez Salvator en 2017.
TitreLe journal de la peste - Roman
Auteur O'BRIEN (Michael D.)
ÉditeurSALVATOR (EDITIONS)
Date de parution5 octobre 2018
Nb de pages288
EAN 139782706717376
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)22
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)225
Poids (en Kg)0.38
Critique du libraire
" Nous entrons dans une période de l'Histoire où le témoignage des bergers en chef est absolument vital pour pouvoir garder la confiance et l'espérance du troupeau. Nous devons tous nous garder de la tentation de faire une fausse paix avec l'esprit du monde. "
Les avis clients
En guerre pour les âmes de nos enfants
5/5 L'homme nouveau .
.----. Extrait d'un entretien de L'Homme Nouveau : Michael O’Brien : En guerre pour les âmes de nos enfants Dernier livre traduit en français de Michael D. O’Brien, Le Journal de la peste se déroule dans un Canada qui a sombré dans la dictature du relativisme, où l’idéologie du Genre et la culture de mort hégémoniques s’appliqueraient, à travers les pouvoirs publics, à faire taire toute dissidence. Comment les parents peuvent-ils lutter contre l’anti-culture dominante ? Quelle lecture donner aux enfants pour les aider à se construire ? Quelques conseils d’un auteur désormais reconnu. Nathaniel, le héros du Journal de la peste a deux enfants ; il en a la garde depuis le départ de sa femme. Il les élève de manière à résister à la culture relativiste qui les environne, et il le fait principalement au moyen de la littérature. Pour les parents d’aujourd’hui, confrontés à une culture néfaste, quel est le meilleur moyen de la combattre ? Michael O’Brien : Il est absolument fondamental que les parents – les deux parents – soient unis dans leur vision et s’engagent tous deux à prier pour la protection de leurs enfants, mais aussi pour leur subsistance, leur développement et leur croissance. Une prière qui devra peut-être faire preuve d’une dévotion telle que nous n’en avons pas connue depuis les premiers siècles de l’Église. Car nous sommes au cœur de la Grande Guerre : la guerre pour les âmes de nos enfants. Il nous faut, en tant que parents, faire des sacrifices, prier et jeûner, nous devons invoquer toute l’aide que le Ciel voudra bien répandre sur la vie de famille au temps présent. Il nous faut consacrer nos familles au Cœur Immaculé et au Sacré-Cœur. Il nous faut invoquer l’aide des saints anges. Au niveau de la nature, de notre nature, les enfants en voie de formation ont évidemment besoin d’une catéchèse adéquate, mais ils ont aussi besoin de culture. La culture forme une part essentielle de notre humanité. Par conséquent, les parents doivent être à la recherche de bonne littérature ; ils doivent faire preuve de discernement quant au type de médias et de films que leurs enfants regardent. Ils doivent se demander : « Est-il sain d’avoir la télévision dans notre maison ? Est-il sain que mon enfant ait un accès illimité à Internet, et à son propre petit ordinateur personnel qu’il balade dans sa poche ? ». Le problème de la pornographie est endémique parmi les jeunes – et cela concerne aussi les jeunes catholiques presque aussi affectés que les jeunes sans foi, à cause du pouvoir des nouveaux médias. Les parents – et c’est un point essentiel – les parents doivent demander à Dieu des grâces particulières de discernement. Il leur faut demander un « radar interne ». Il ne s’agit pas simplement de vérifier tout ce matériau culturel auquel nos enfants sont exposés… C’est une tâche énorme pour laquelle le « radar interne » est indispensable. Voilà que quelqu’un leur donne un DVD, ou leur dit : « Ce livre est génial, tout le monde le lit en ce moment – tous les jeunes les plus sympas le lisent. » Les parents vont-ils avoir le temps de le lire avant de le donner à leurs enfants ? Probablement pas. Il leur faut donc ce radar interne : « Mon ange gardien, leur ange gardien, le Saint-Esprit me dit que ce livre n’est pas sain, qu’il va leur faire du mal à un niveau ou à un autre. » Donc, la prière pour obtenir ces dons particuliers est essentielle. Nous n’avons pas besoin d’avoir peur : il suffit d’être sage et prudent. [ Rédigé par Jeanne Smits le 28 janvier 2019 ]
Signe de contradiction !
5/5 Petrus Angel / Famille Chrétienne
.----. L’écrivain Michael D. O’Brien a été interrogé dans Famille chrétienne à propos de son dernier roman. Extrait : On assiste à une révolution sociale et politique imposée à toutes les nations. D’abord, la redéfinition de la morale sexuelle, dont la révolution des genres est un exemple évident. De même que la montée de la culture de mort, le fait d’appeler le bien mal, et le mal bien, d’appeler le meurtre de l’enfant dans le sein de sa mère un geste de compassion. On est dans un univers totalement inversé. C’est pourquoi il est si vital, pour les catholiques, de défendre la vérité. Nous devons accepter, comme Jésus, d’être des signes de contradiction. Mais une contradiction d’amour et de vérité en même temps. Votre roman qui vient de paraître en France, Le Journal de la peste, porte un titre terrible?! Qu’est-ce que la peste, pour vous?? Pas simplement des conditions intellectuelles, mais principalement un état spirituel. Pas simplement une question d’analyse politique ou sociologique, mais une partie de la guerre dans les cieux qui atteint notre terre et dans laquelle nous sommes tous plongés. Quelle paix l’Église peut-elle offrir aux hommes?? À l’image de notre Maître, la responsabilité des évêques – et de tous les chrétiens – est d’être signe de contradiction. Nous entrons dans une période de l’Histoire où le témoignage des bergers en chef est absolument vital pour pouvoir garder la confiance et l’espérance du troupeau. Nous devons tous nous garder de la tentation de faire une fausse paix avec l’esprit du monde. [ Publié par " Petrus Angel " le 20/02/2019 ]