Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Le silence de Dieu

Référence : 83736
1 avis
Date de parution : 1 septembre 2012
Éditeur : PARVIS (EDITIONS)
EAN 13 : 9782880223489
Nb de pages : 284
26.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Un matin, l'ouvrage Le silence de Dieu est arrivé chez moi. Je l'ai lu, littéralement dévoré, et les souvenirs sont remontés à la surface. Je me suis remémoré les moments privilégiés passés auprès de Myrna, et tout ce qui a suivi que Jean-Claude a écrit, et son plongeon avec sa femme elle, française et ses enfants, dans cette France au sein de laquelle ils avaient choisi de vivre. Grâce à Jean-Claude, grâce à l'heureuse contagion de son amitié, j'ai "réappris" Myrna, Mariette, Nohad, le Père Maalouli, le Père Zahlaoui, le Frère Toufik, tous ces compagnons d'un temps qui m'ont comme permis de "voir" le Christ. Aujourd'hui est venu le moment de la reconnaissance, celui de l'action de grâces. Soufanieh a été pour moi un "petit Lourdes", un souffle d'éternité dont l'oeuvre de Jean-Claude Antakli s'est si merveilleusement fait l'écho; je vous convie à lire son livre, il me parla de grâces nombreuses dont il fut témoin lui aussi. Il mentionna Mariette, cette femme d'exception qui sut si bien traduire dans son univers "l'après Damas".
Jean-Claude Darrigaud grand reporter à France 2, décédé en janvier 2009, quelques jours après l'écriture de sa préface.
Je dédie ce livre aux enfants, particulièrement à ceux de Cana, de Gaza, de Sabra et de Chatila, aux enfants du Golan, de Bint-Jbeil, de Ramallah et de Bagdad, à ceux de Jérusalem et de Tel Aviv, d'Alep ma ville natale, de Homs et de Hama, de Deraa et d'Edlèb de Deir Elzorr et de Damas... Terre Sainte tant de fois mutilée et recrucifiée.
Saul, Saul pourquoi me persécutes-tu encore ? Je dédie ce deuxième ouvrage de ma vie, en hommage à tous ces enfants morts pour rien, victimes des hommes de l'Orient et de l'Occident qui continuent à tuer au nom d'Allah, de Dieu ou de Marx, au nom de la démocratie ou des droits de l'Homme,...
Je dédie Le silence de Dieu, à tous ces enfants qui, dans la fleur de l'âge, tentent de se suicider, sans avoir à leur côté, un père, une mère, un frère, un ami,... pour leur dire: "votre vie mérite d'être vécue, qui n'est que le commencement d'une autre vie, celle qui vous attend à deux pas d'ici...". Oui, Dieu existe, je ne l'ai ni inventé, ni imaginé par convenance, je ne l'ai même pas cherché, Il m'a tout simplement programmé dans l'amour et la confiance. "J'admire votre foi" m'a dit un jour l'ambassadeur de Syrie en France, il y a plus de vingt ans, alors que je venais lui parler d'une demande pressante de Notre-Dame de l'Annonciation à Mariette Kourbage d'Alep, sa servante: "Priez pour le Koweït..."
C'était cinq mois avant la guerre du Golfe, obéissant à la Vierge, je tentais d'alerter les grands de ce monde.
Plus qu'un deuxième livre, cet ouvrage est un testament pour les enfants afin qu'ils croient...
TitreLe silence de Dieu
Auteur ANTAKLI (Jean-Claude)
ÉditeurPARVIS (EDITIONS)
Date de parution1 septembre 2012
Nb de pages284
EAN 139782880223489
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.41
Biographie
Les avis clients
Rencontres extraordinaires .
5/5 L'Homme Nouveau .
.----. Jean-Claude Antakli relate les rencontres extraordinaires qu'il a faites au Liban et en Syrie . Dans ces pays, berceau de la religion chrétienne et aujourd'hui dans une situation très difficile . Dieu est à l'œuvre à travers des messagers d'exception . Trois femmes en Orient, Myrna à Damas (Soufanieh), Mariette à Jbeil (Liban) ou Nohad Chami à Halat (Liban), chacune dans sa singularité présente les chemins possibles de l'action humaine quand elle est croisée par celle de Dieu . A côté de ces trois femmes, l'auteur a été "poussé" sur le chemin d'un homme qui a choisi de faire sienne la parole de saint Maron : "Aime tous les hommes, mais tiens-toi éloigné de tous"" L'amour du monde, dira Frère Toufic, est incompatible avec l'amour de Dieu... Il a choisi le désert et le silence ! [ L'Homme Nouveau - Hors-série , numéro 36-37 ]