Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Le sire de Gouberville

Référence : 95897
3 avis
Date de parution : 18 avril 2018
Collection : CHAMPS HISTOIRE
EAN 13 : 9782081427723
Nb de pages : 448
13.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 15 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
En 1578 mourait Gilles de Gouberville, petit gentilhomme du Cotentin qui laissait derrière lui un trésor inestimable : le livre de raison qu'il avait tenu tout au long de son existence. De ce monument unique, treize ans, soit près de cinq mille jours, nous sont parvenus.
En s'appuyant sur ce Journal, émouvant témoignage d'un temps révolu, l'historienne Madeleine Foisil reconstitue minutieusement le quotidien d'un homme et l'atmosphère d'une époque.
Le Sire de Gouberville, devenu un classique de l'histoire des sensibilités, nous transporte au cœur de ce XVIe siècle où la violence des mœurs n'empêche pas l'hospitalité et la retenue des sentiments ; il nous renseigne sur la sociabilité villageoise, le vécu religieux, la maladie qui frappe Gouberville ou les siens, la mort, enfin. Madeleine Foisil fait ainsi revivre tout un menu peuple, sous le ciel mélancolique de la campagne normande.
TitreLe sire de Gouberville
Auteur FOISIL (Madeleine)
ÉditeurFLAMMARION (EDITIONS)
Date de parution18 avril 2018
Nb de pages448
CollectionCHAMPS HISTOIRE
EAN 139782081427723
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)20
Largeur (en mm)109
Hauteur (en mm)177
Poids (en Kg)0.31
Critique du libraire
La revue " Plaisir de Lire " , en général assez sévère , lui a attribué 4 étoiles ce qui est son maximum .
Les avis clients
Petit chef d'oeuvre d'histoire .
5/5 Plaisir de Lire .
.----.Si vous aimez le terroir normand, ses traditions, vous aimerez le livre de Madeleine Foisil . Un gentilhomme du Cotentin qui vivait au XVIème siècle a laissé aux générations suivantes le journal quotidien qu'il tenait . Plus de treize années de ce document sont parvenues jusqu'à nous, donnant toutes sortes d'informations sur la vie quotidienne entre Cherbourg et Valognes . Fort justement, l'auteur parle d'une histoire immobile avec ses détails au quotidien, sans ambition littéraire, sans préoccupation personnelle de se faire valoir . Madeleine Foisil nous épargne la lecture fastidieuse d'un document où la banalité supplante les événements extraordinaires . Par une analyse méthodique, fidèle et fine, elle nous invite à partager une certaine intimité avec le Maître de Gouberville et toute sa maison : la famille, les domestiques, les notables et tout le petit peuple des campagnes d'alors . Nous redécouvrons le travail d'un exploitant agricole d'autrefois : l'entretien et l'amélioration de la terre, le drainage et l'endiguement, la plantation des arbres et le greffage, les semailles et les moissons . Il y a aussi les bâtiments à construire ou à réparer, les chariots de bois ou de pierre, l'entretien du matériel, l'élevage du bétail et de la basse -cour . Il y a encore le travail, les métiers, les efforts, le ravitaillement, les dépenses et les salaires, les voyages, les accidents, la douleur, la maladie, la mort, les guerres de religion . Ainsi, tous les aspects de la vie défilent comme autant de photographies sorties d'un album tantôt discret, tantôt brutal . La plume légère de l'historienne servie par une attention toute féminine révèle la vérité et ses nuances, la poésie des jours . L'ouvrage fortement référencé est doté de tables et de biographies très utiles au lecteur rigoureux . Ce petit chef d'oeuvre d'histoire mérite une recommandation chaleureuse et particulière à tous les amateurs de lectures sous la lampe, auprès du feu, quand vient le soir . [ " Plaisir de Lire " , numéro 73 , Rentrée 1986 ]
Approfondir son terroir !
5/5 Plaisir de Lire .
.----. Pour répondre à une question ( Je suis normande et je n'arrive pas à trouver un livre où l'on raconte la vie en Normandie autrefois ) : Un gentilhomme du Cotentin, qui vivait au XVIème siècle, nous a laissé le journal qu'il tenait. Tous les aspects de la vie défilent, nous faisant partager l'intimité de la maison ; c'est un livre pour les amateurs de lecture sous la lampe. Miam, je vais enfin approfondir mon terroir ! [ numéro 169 - octobre 2014 de " Plaisir de Lire " ].
Travail remarquable !
5/5 Plaisir de Lire .
.----. Madeleine Foisil nous restitue le précieux " livre de raison " du sire de Gouberville, gentilhomme campagnard du XVIème siècle : ce travail remarquable fait revivre treize ans, près de cinq mille jours de son existence . Le manoir et la terre du Mesnil-au-val, la terre de Gouberville sent l'univers privilégié de Gilles de Gouberville, mais, celui-ci n'est pas un sédentaire et de multiples obligations, souvent familiales, sont cause de pénibles déplacements . Les faits quotidiens sont répertoriés avec soin : il n'y a aucune description, aucune narration ni dialogue ; la spontanéité du style compense une monotonie évidente . Si ce journal est l'expression du comportement d'un membre de la noblesse rurale dans la société du XVIème siècle, il est aussi celui d'un " peuple menu " et de sa manière de vivre . Au long de ce " livre de raison ", le portrait de ce gentilhomme normand se dessine : il n'était ni un doux, ni un archange, mais un homme de foi, conscient comme ses contemporains de ses faiblesses . Ouvrage remarquable, préfacé par Pierre Chaunu . [ " Plaisir de Lire " , numéro 58 , Noël 1982 ]