Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Le soldat politique

Référence : 89529
1 avis
Date de parution : 1 janvier 2017
Auteur : HOLLAND (Derek)
EAN 13 : 9780993399329
Nb de pages : 72
5.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 22 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
Le Soldat politique (The Political Soldier), initialement publié en Angleterre en 1984, est un classique du nationalisme contemporain. Traduit en plusieurs langues, il n'avait jusqu'à ce jour, de manière étonnante, jamais fait l'objet d'une édition française. Son auteur, Derek Holland, était à l'époque l'une des figures de proue du Front national britannique. Si le contexte a évidemment beaucoup changé, la Révolution nationale qu'il appelait alors de ses vœux est plus que jamais nécessaire pour sauver les nations européennes. Mais, aujourd'hui comme hier, elle ne sera rendue possible, ainsi que l'expose Derek Holland, que si elle est précédée d'une révolution spirituelle et morale, une révolution que chaque militant nationaliste se doit d'abord d'opérer en lui-même.
Puisse ce petit essai, complété en ce volume par une préface d'Yvan Benedetti, président de l'Oeuvre française jusqu'à sa dissolution en juillet 2013 et actuel directeur de Jeune Nation et porte-parole du Parti nationaliste français, une nouvelle préface de l'auteur et les principes de la Troisième Position Internationale, contribuer à faire se lever une nouvelle génération de "Soldats Politiques"...
TitreLe soldat politique
Auteur HOLLAND (Derek)
ÉditeurRECONQUISTA PRESS (EDITIONS)
Date de parution1 janvier 2017
Nb de pages72
EAN 139780993399329
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)5
Largeur (en mm)108
Hauteur (en mm)170
Poids (en Kg)0.07
Les avis clients
Le soldat politique
3/5 DIONYSOS
"Le soldat Politique" de Derek HOLLAND éditions "Reconquista Press",France, 2017, pp.72 Cet essai politique fut écrit en 1984 et notre Président "Jeune Nation" Yvan Benedetti nous informe au début qu'"il a été traduit pour la première fois en français trente trois ans après sa publication initiale"(op.cit.p.7). Nous sommes vraiment d'accord que cet essai "n'a pas pris une ride" (ibid) malgré le temps passé et les événements politiques planétaires tres cruciaux. Derek Holland dans sa nouvelle introduction l'année dernière précise ses motivations : "nous n'avons pas foi dans la déqualification et zombification culturelle modernes" (op.cit.p.15). L'antidote à la toxicomanie et l'alcoolisme modernes semble être le retour aux Thérmopyles : "Là, conduits par leur roi guerrier Léonidas, ceux-ci tinrent bon contre les cent milles Perses de l'empereur Darius; loin de trembler de peur face à une force aussi disproportionnée, ils entonnèrenet vaillament leur hymne de bataille, le Chant de Castor, et ils périrent jusqu'au dernier en une apocalypse de feu et de sang" (op.cit.p.31). L'auteur était au début des années 80 un militant du National Front britannique mais il a pratiqué sa rupture avec ce parti et ce geste était "une révolution spirituelle et morale, une révolution que chaque militant nationaliste se doit d'abord d'opérer en lui-même" (op.cit.couverture de dos). Le traducteur François Thouvenin, qui était aussi le même pour le très beau roman de Malachi Martin "La maison battue par les vents" nous informe que "les prince des Galles déclencha une révolte contre l'emprise anglaise sur son pays" (op.cit.p.50). Alors avec cet exemple diachronique nous pouvons conclure que cet essai n'est pas nationaliste au sens perimé du terme. Sur le premier annexe Codreanu ajoute "Vive La Mort". Ce serait la seule solution pessimiste contre "les bases de pouvoir que les sionistes ont construites dans le domaine politique, économique et médiatique, surtout aux Etats Unis et en Europe" (op.cit.p.60). [ écrit par Dionysos Andronis ]