Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

L´éruption de la Montagne Pelée. On ne se moque pas de Dieu

Référence : 392
2 avis
Date de parution : 24 juin 2014
Éditeur : SEL (EDITIONS DU)
EAN 13 : 9782361430290
Nb de pages : 30
4.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Précommande possible
Voir la disponibilité en magasin

Description
Le 8 mai 1902, jour de la fête de l'Ascension, l'éruption de la Montagne Pelée détruisit en un clin d'oeil la ville de Saint-Pierre, faisant près de 40 000 morts sur les 100 000 habitants que comptait la Martinique à cette époque. Le 28 mars précédent, jour du Vendredi saint, une "procession" de libres penseurs s'était acheminée au sommet du volcan, au rythme d'un pseudo chemin de croix blasphématoire, pour y jeter dans son cratère une image du Christ. Coïncidence ? L'abbé Pinaud, après avoir décrit les circonstances de l'événement, donne ici les preuves que cette catastrophe était véritablement un châtiment divin.  
On ne se moque pas de Dieu (Ga 6, 7).  

Sommaire : 
Signes prémonitoires (p. 8)
Pourquoi n'a-t-on pas évacué la ville ? (p. 12)
La catastrophe (p. 13)
Mais pourquoi le drame du 8 mai 1902 serait-il un châtiment ? (p. 15)
Un châtiment... pour punir quel crime ? (p. 17)
Vérité ou affabulation ? (p. 19)
TitreL´éruption de la Montagne Pelée. On ne se moque pas de Dieu
Auteur PINAUD (Abbé Nicolas)
ÉditeurSEL (EDITIONS DU)
Date de parution24 juin 2014
Nb de pages30
EAN 139782361430290
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)2
Largeur (en mm)148
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.05
Critique du libraire
Tout le monde connaît l´irruption tragique de la Montagne Pelée qui détruisit en un clin d´oeil la ville de Saint-Pierre en Martinique le 8 mai 1902. L´abbé Pinaud apporte ici la preuve que cet évènement naturel est en fait une réponse divine à la procession sacrilège de libres penseurs le 28 avril précédent, jour de Vendredi Saint, qui s´acheva par la destruction d´une image du Christ dans le cratère de ce même volcan.
Les avis clients
On se moque trop de Dieu .
5/5 " Science et Foi "
.----. Martinique, 8 mai 1902... La Montagne pelée entre en éruption détruisant en un rien de temps la ville de Saint-Pierre. 40.000 morts, soit près de la moitié de la population de l'île. C'était le jour de l'Ascension. ***** Or, le 28 mars 1902, jour du vendredi saint, une " procession " de libres penseurs s'était acheminée au sommet du volcan, pour y jeter, dans la pire abomination de blasphèmes, une image du Christ. Quelques signes prémonitoires, la catastrophe, le drame... le châtiment, car ON NE SE MOQUE PAS DE DIEU ! En quelques pages, l'abbé Pinaud retrace chaque étape du drame, annoncé par Mélanie de la Salette. ***** A lire en ces temps troublés où l'on se moque trop de Dieu... ( signé A.R. dans " Science et Foi ", numéro 112 - juillet 2014 - spécimen sur demande à CESHE France - B.P. 1055 - F-59011 LILLE cedex -- cesheadm@wanadoo.fr ).
Oui !
3/5 Paul
Au fou !!!