Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Les Béatitudes - Sur nos routes d´exil

Référence : 11309
2 avis
Date de parution : 7 janvier 2008
EAN 13 : 9782723304887
Nb de pages : 176
15.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Est-il possible ici-bas de connaître la paix ? Oui - répond l'auteur - en vivant dans le Christ et dans son Eglise. C'est l'objet des deux premières parties de cet ouvrage composées d'élévations et d'instructions sur les vérités évangéliques.
Il s'agit là de la paix de l'âme. Mais la paix de la cité, peut-on l'obtenir, et comment ? Aucune illusion à se faire, dit l'auteur, les sociétés de la terre ne seront jamais lieux de repos pour les chrétiens. Toutefois ils doivent travailler à la tranquillité de l'ordre temporel, parce que la santé de la cité dépend de la conformité des institutions au droit naturel et à la volonté de Dieu. En se dévouant à cette tâche ils connaîtront la contradiction, peut-être la persécution, mais en même temps cette paix que seul donne le Christ.
Sous la plume du R.P. Calmel, dominicain formé dans l'esprit de la Revue thomiste, puis voué au ministère dans des milieux très divers de France et d'Espagne, revivent ici les principes de la spiritualité chrétienne traditionnelle mais repensée et exprimée pour notre temps. On retrouve dans ces pages, avec des échos de Bernanos et de Péguy, l'influence de saint Jean de la Croix et de Pascal, mais aussi celle de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus.  

Sommaire:
I. Elevations sur quelques vérités évangéliques: - L'esprit d'enfance évangélique - Bienheureux les pauvres - La croix dans la vie apostolique - La joie que nous donne Jésus-Christ - La paix que nous demandons à l'Agneau de Dieu - La pratique du commandement nouveau - Charité surnaturelle et noblesse humaine - Notre Sauveur est un Dieu caché.
II. Instructions sur quelques vérités évangéliques : - La vertu évangélique - Prudence de la chair et prudence de l'esprit - La chasteté consacrée - La sainteté du mariage - L'Eglise sainte composée de pécheurs - Charge du temporel et primauté du Royaume de Dieu - Vrai et faux messianisme.
III. Politique et vie intérieure : Héroïsme et gentillesse - Sens politique et pureté - Infirmité de la cité politique, même chrétienne - L'Eglise et les sociétés - Les institutions et les personnes - Réponses intégrales aux iniquités politiques - La reconnaissance publique de la religion chrétienne.
TitreLes Béatitudes - Sur nos routes d´exil
Auteur CALMEL , o.p. (R.P. Roger-Thomas)
ÉditeurNOUVELLES EDITIONS LATINES (NEL EDITIONS)
Date de parution7 janvier 2008
Nb de pages176
EAN 139782723304887
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)19
Largeur (en mm)140
Hauteur (en mm)225
Poids (en Kg)0.24
Critique du libraire
Un ouvrage de méditations sur les Vérités évangéliques qui conduisent à la paix de l´âme.
Les avis clients
Justice et sens politique !
5/5 Bibliothèque de combat
.----. Extrait : " Celui qui veut, dans la société civile, non seulement la justice, mais toute la justice et tout de suite, celui-là n'a pas le sens politique. .__. Il ne comprend pas que la vie de la cité se développe dans le temps et qu'une certaine durée est indispensable pour corriger et améliorer ; surtout il ne comprend pas l'inévitable inbrication de bien et de mal à laquelle, de fait, la cité humaine se trouve condamnée, depuis le bannissement définitif du Paradis de justice et d'allégresse. .___. Vouloir détruire immédiatement toute injustice c'est déchaîner des injustices pires. .__. Qu’on se souvienne de Don Quichotte et de sa folle intervention pour délivrer les prisonniers que l’on conduisait aux galères. Sa générosité inconsidérée pour empêcher les violences et secourir les malheureux n’aboutit à d’autres résultats que d’aggraver les violences et les malheurs. .__. Il n’y a pas, de soi, de bien politique dans le donquichottisme, encore que, concrètement, toute cité qui n’est pas agitée et soulevée par beaucoup de Don Quichotte ne tarde pas à s’engloutir et à se décomposer. " [ Père Calmel (1914-1975) - Sur nos routes d'exil : les Béatitudes , 15 avril 2015 ]
Authentique esprit de l'Evangile
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
.----. "Sur nos routes d'exil ", en cette vie présente, il est assurément très précieux de ne point s'égarer et de savoir reconnaître le bon chemin, "le chemin de la joie et de l'esprit d'enfance, de la charité et de la pauvreté, de la vertu véritable, de la fidélité au Sauveur qui est un Dieu caché ". Aux âmes qui voudront le suivre, c'est ce que propose l'auteur de ce petit volume, auquel, pour cette raison, il donne pour titre principal : LES BEATITUDES. Que l'on ne s'attende point cependant à trouver dans ces pages un commentaire complet, méthodique et détaillé, des huit béatitudes que nous lisons dans l'évangile de saint Matthieu (V, 1-12) ; ou même de la formule résumée, de la quadruple formule que nous trouvons en saint Luc (VI, 20-23). "Elévations... Instructions sur quelques vérités évangéliques.Politique et vie intérieure." Ce sont les trois parties du présent ouvrage. Sur des sujets divers, les uns concernant la vie individuelle et personnelle, les autres, la vie collective : vie de famille, de la cité, de la société humaine tout entière, c'est une série de réflexions plus ou moins développées, mais toujours profondes, qui invitent à nous souvenir "que si la béatitude du ciel commence déjà en cette vallée de larmes c'est en la forme des béatitudes évangéliques ". C'est bien l'esprit des Béatitudes qui inspire toutes ces réflexions, l'authentique esprit de l'Evangile ; celui-là même que Jésus venait révéler et enseigner au monde, quand Il parlait jadis su la montagne. C'est dire tout le bien que doit procurer cette lecture. Comme l'écrit le R.P. Calmel à la fin de la Préface : "Puissent les essais que voici donner une idée juste de la façon chrétienne dont nous devons marcher vers le Seigneur et la Patrie bienheureuse. Cela suppose d'accepter la condition de notre exil qui est de porter la croix. Mais dans la mesure même où nous prenons la croix avec amour la joie des béatitudes se lève dans notre coeur. " (numéro 5, février 1961 ).