Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

L´homme éternel

Référence : 20189
4 avis
Date de parution : 1 janvier 2004
EAN 13 : 9782856522783
Nb de pages : 304
24.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Dans la première partie de L'homme éternel, Chesterton s'applique à étudier l'homme comme s'il n'était qu'un animal et montre qu'il serait moins invraisemblable de le tenir pour un pur esprit. Le même type de raisonnement l'amène ensuite à regarder le Christ comme s'il n'était qu'un homme, afin de mettre en évidence qu'il est plus rationnel de croire ce qu'enseigne l'Eglise. On peut dire autrement que la première partie est un résumé de l'aventure de l'humanité païenne et la seconde un aperçu du bouleversement que fut son passage au christianisme. S'il est très difficile de donner en quelques mots une vue précise du contenu de L'homme éternel, qui passe Outre-Manche pour le chef-d'oeuvre de son auteur, il est impossible de donner à ceux qui ne connaissent pas Chesterton une idée de la puissance de ses raisonnements, de la vivacité de son imagination et de l'éclat de ses paradoxes. L'homme éternel est sans doute l'un des plus profonds et des plus poétiques parmi les livres qui peuvent amener des incroyants à considérer avec attention et sympathie ce que l'Eglise enseigne sur l'homme et sur Dieu.
TitreL´homme éternel
Auteur CHESTERTON (Gilbert Keith)
ÉditeurDMM (DOMINIQUE MARTIN MORIN EDITIONS)
Date de parution1 janvier 2004
Nb de pages304
EAN 139782856522783
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)17
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)225
Poids (en Kg)0.42
Biographie
Gilbert-Keith CHESTERTON (1874-1936)
Gilbert-Keith CHESTERTON (1874-1936) Gilbert-Keith Chesterton, né à Londres le 29 mai 1874, est un écrivain catholique, brillant journaliste, qui a publié des études littéraires et philosophiques, des nouvelles et des romans. Voir plus
Critique du libraire
Cette somme ne pouvait rester épuisée très longtemps tant est puissante la pensée et la logique de Chesterton. Avec un bon sens et un humour hors du commun, le romancier-philosophe nous conduit sur le chemin raisonnable de l´éternité. Cette histoire de l´humanité, avant et après l´annonce de la Bonne Nouvelle, n´a pas fini de faire du bruit ! Ouvrage capital, essentiel qui expose la vision chrétienne du sens de l´histoire, démontre qu´elle est la seule cohérente et réfute implicitement les thèses, absurdes, du sens de l´histoire marxiste. Il s´oppose de façon absolue à toutes les théories évolutionnistes sur l´origine de l´homme et soutient que l´homme est réellement la création directe de Dieu.
2è édition avec nouvelle traduction (anonyme). 

Il faut bien préciser que ce livre donne en première partie " Cet animal qu'on appelle l'homme " et en deuxième partie " Cet homme qu'on appelle le Christ " qui a été édité seul chez un autre éditeur dans une autre traduction.
Les avis clients
Chesterton sur France Culture
5/5 Amis de Chesterton.
.----. Si le prochain essai de Mathieu Bock-Côté (à paraître), L’empire du politiquement correct débute par une phrase de Chesterton, c’est étrangement à un livre de celui-ci qu’Aurélien Bellanger a consacré sa chronique “La Conclusion” sur France Culture ce 21 mars 2019. J’ai lu le livre de Chesterton sur Saint Thomas d’Aquin. Au dos de celui-ci il est rapporté une phrase d’Etienne Gilson expliquant qu’on tient là le meilleur livre qu’on écrira jamais sur Saint Thomas d’Aquin. Qu’Étienne Gilson, historien de la philosophie médiévale et immense thomiste déclare cela, ce serait comme de lire au dos d’un livre sur le temps une phrase de Proust qui dirait que c’est le meilleur livre sur le sujet : c’était assez engageant. On peut écouter le reste sur le site de France Culture. Ce n’est pas long (3 mn). Dommage que les références du livre en question ne soient pas indiquées. Il s’agit donc du Saint Thomas du Créateur, réédité par DMM. Le chroniqueur a largement puisé (sans le dire) dans la préface du livre. Mais c’est toujours intéressant d’entendre parler de Chesterton. [ Publié le 21 mars 2019 par Les amis de Chesterton ]
Nous ne connaissons pas de meilleur ouvrage.
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
.----. Nous ne connaissons pas de meilleur ouvrage où s'allient le raisonnement, l'imagination et l'humour au service de la foi chrétienne et d'un véritable humanisme. Puisse-t-il trouver des lecteurs nombreux et convaincre ceux que l'enseignement diffusé par les mass-média aurait ébranlés dans leur foi et leur bon sens. ( numéro 6, mars 1978 ).
Oeuvres majeures
5/5 Revue des cercles d'études d'Angers
G.K. Chesterton, qui fut l'un des meilleurs écrivains catholiques anglais du XXe siècle, n'a malheureusement pas en France l'influence qu'il devrait normalement exercer. En effet ses meilleurs ouvrages tels qu'Orthodoxie et Hérétiques, traduits entre les deux guerres, sont introuvables, et aucun éditeur n'a voulu risquer de les rééditer ( ce n'est plus le cas en 2013 ).----....---...--..-. Les Editions Dominique Martin-Morin, après avoir donné une nouvelle traduction de "Saint Thomas du Créateur", viennent de réunir en un seul volume, deux livres, publiés en 1927 et en 1947 sous le titre "Cet animal qu'on appelle l'homme" et "L'homme qu'on appelle le Christ". Ces ouvrages sont des œuvres majeures de Chesterton. ( suite...).
La défense du vrai
5/5 JEAN SAUMUR 49
La première édition en Angleterre en 1925 était traduite par Maximilien Vox; son titre était "The everlasting man" Avec une pointe d'ironie, G.K. Chesterton, dans cette recherche de l'homme &ternel, des constantes chez l'être humain, brocarde les matérialistes qui cherchent à comprendre "comment les gens se sont fourrés en tête qu'il y avait un Dieu", et les évolutionniistes. Pour Chesterton, aussi loin que l'on puisse remonter dans l'histoire de l'humanité, l'homme nous apparait en pleine possession de sa nature:" Il faudrait aller pas mal plus loin pour trouver une caverne ou un homme eût été sculpté par un renne". "Eeprit rigoureux, logique, jaillissant d'une ironie cinglante, pour la défense du vrai". (René Bazin) Présentation extraite du livre de Bergeron et Randa; DICTIONNAIRE COMMENTE DE LIVRES POLITIQUEMENT INCORRECTS.