Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

L´oeil d´Apollon

Référence : 9272
3 avis
Date de parution : 25 septembre 2008
Collection : BABEL
EAN 13 : 9782755703429
Nb de pages : 170
21.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 19 juillet
Voir la disponibilité en magasin

Description
"Affirmer qu'un homme aussi bon et affable que G.K. Chesterton fut aussi un homme secret, sensible à l'horreur des choses, peut nous surprendre, mais son œuvre, en témoigne. Je suis sûr que les contes de Chesterton seront toujours lus, car le mystère suggéré par un fait impossible et surnaturel est aussi intéressant que la solution d'ordre logique que nous donnent les dernières lignes. La littérature est une des formes du bonheur ; et aucun écrivain, peut-être, ne m'a procuré autant d'heures heureuses que Chesterton". Jorge Luis Borges.
TitreL´oeil d´Apollon
Auteur CHESTERTON (Gilbert Keith)
ÉditeurPANAMA (EDITIONS DU)
Date de parution25 septembre 2008
Nb de pages170
CollectionBABEL
EAN 139782755703429
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)13
Largeur (en mm)123
Hauteur (en mm)226
Poids (en Kg)0.26
Biographie
Gilbert-Keith CHESTERTON (1874-1936)
Gilbert-Keith CHESTERTON (1874-1936) Gilbert-Keith Chesterton, né à Londres le 29 mai 1874, est un écrivain catholique, brillant journaliste, qui a publié des études littéraires et philosophiques, des nouvelles et des romans. Voir plus
Critique du libraire
Textes choisis par Jorge Luis Borgues.
Les avis clients
Heures heureuses ( J.L. Borges )
5/5 Réseau Regain
.----. La prose et l’ambiance des histoires distillées ici lorgnent franchement du côté du fantastique. Affirmer qu’un homme aussi bon et affable que Chesterton fut aussi un homme secret, sensible à l’horreur des choses, peut surprendre, mais son œuvre, en témoigne. Ses contes seront toujours lus, car le mystère suggéré par un fait impossible et surnaturel est aussi intéressant que la solution d’ordre logique qui apparaît dans les dernières lignes. La littérature est une des formes du bonheur, et « aucun écrivain, peut-être, ne m’a procuré autant d’heures heureuses que Chesterton», disait Jorge Luis Borges. [ Notes de lectures de Georges Leroy ; Décembre/2 - 2008 ]
Cinq nouvelles...
5/5 Réseau Regain
.----. Nouvelle titre, L’œil d’Apollon est une sorte de classique. Un accident qui ressemble fort à un meurtre, un gourou illuminé, deux jeunes filles étranges, et… une explication surprenante. Malgré l’absence d’éléments surnaturels, L’honneur d’Israël Gow plonge au cœur de l’âme écossaise profonde et des croyances préchrétiennes encore présentes dans la région. Plus légère, voire drôle, Le duel du professeur Hirsh ne se raconte pas sans dévoiler la fin, mais s’y affrontent tout de même deux conceptions du monde. L’idée contre la violence. La violence contre l’idée. Parfois l’idée contre l’idée, car la violence se fait avoir: toujours. Texte intéressant car révélateur, Les pas dans le couloir est caractéristique de l’auteur. La peur, l’angoisse, l’énigme et sa résolution presque totale (tout est dans le presque), rien ne manque. Enfin, Les trois cavaliers de l’apocalypse possède plusieurs niveaux de lecture. On y résout un mystère, mais cette histoire à chute possède plusieurs morales. ( suite ... )
Oeuvre délicieusement surannée !
5/5 Réseau Regain
.----. Cousin, parrain, compagnon de route, voire inventeur du roman policier moderne –même si pas mal d’autres se bousculent au portillon– Chesterton fait l’objet de nombreuses éditions en France. On le connaît d’ailleurs pour le personnage du Père Brown, prêtre catholique et détective amateur, toujours là pour résoudre les énigmes les plus tordues. Idéal pour aborder une œuvre délicieusement surannée où se côtoient les fantômes de Poe, de Lovecraft et de Wells, ce livre rassemble cinq nouvelles. ( suite ... )