Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

N° 774 - Octobre 2021 : Afghanistan : Une guerre pour rien

Référence : 119166
2 avis
Date de parution : 6 octobre 2021
EAN 13 : 0000001191660
Nb de pages : 96
10.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 26 février
Voir la disponibilité en magasin

Description
SOMMAIRE :  

- Éditorial (par Jérôme Seguin) (p. 1)
- Les brèves (p. 3)  

Entretien
- Démolition. Entretien avec Bernard Gantois (propos recueillis par Vincent Chabrol) (p. 5)  

Politique française
- «Familles, je vous hais» : les héritiers dans le collimateur de Macron (par Joseph Rabany) (p. 11)
- Coronavirus : chroniques des années de peste (par Claude Beauléon) (p. 17)  

Actualité
- Les 51es Journées Chouannes : un franc succès (par J. S. et Mickaël Savigny) (p. 24)
- Zemmour : «arrière-petit-fils adoptif de Maurras ?» : Une révolution contraire n'est pas une contre-révolution (par V. Chabrol) (p. 30)
- L'actualité en bref (p. 32)  

Géopolitique
- Afghanistan : une guerre pour rien (par Alain Chevalérias) (p. 33)  

Économie
- Le stock et le flux (par Yves-Marie Adeline) (p. 40)  

Le dossier du mois
- Regard débridé sur la Chine. De l'ère - ancestrale - Mao à l'ère numérique internet (par Yves-Marie Adeline et Erwan Faber) (p. 48)  

Subversion
- Un texte prophétique de Tocqueville (p. 60) 

*
- Dans notre courrier (journaux, revues, lettres, activités associatives...) (par Jean Auguy et J. S.) (p. 63)
- Courrier des lecteurs (p. 67) 

*
- Devoir de mémoire (par J. S.) (p. 68)
Max Barret - Bernard de Kerraoul - Armand Belvisi - Philippe Martel.  


LECTURE ET TRADITION  

Entretien
- Mère Alix Le Clerc, 1576-1622. Entretien avec Mickaël Savigny (propos recueillis par la rédaction) (p. 73  

Le combat des idées
- La bonne notion du combat catholique, 2e partie : Quelle bataille mener ? (par Guillaume de Doué) (p. 77)  

Culture
- Les cadeaux de Tante Anne. La bibliothèque des petits Chouans (p. 80)
- La vie des livres (par J. S., M. Savigny et Louis Gravêthe) (p. 82)
- Nous avons reçu (par M. Savigny) (p. 88)
- Défense de notre patrimoine : Saint Savin (par Traîne-galoches) (p. 90)
- La petite histoire : Un lion dans une carapace de tortue (par V. Chabrol) (p. 93)
- Nos éphémérides (par V. Chabrol) (p. 94) 
Critique du libraire
ÉDITORIAL :  

Nous nous permettons de prétendre faire montre d'une certaine auto-satisfaction. Pour quelle raison ? Après des débuts un peu hésitants et claudicants dans notre précédent numéro (qui a entraîné quelques commentaires de réserve de certains de nos lecteurs), nous pensons, désormais, nous être placés sur la bonne rampe de lancement. La preuve en est donnée par la lecture du sommaire de ce deuxième numéro et, surtout, par les contenus et la qualité des articles qu'il propose. 

Nous nous situons, ainsi, dans la droite ligne de la très belle réussite du programme de nos récentes Journées Chouannes et du grand intérêt et de la variété des interventions prononcées, qui ont recueilli les faveurs du public, d'une façon générale (cf. le compte rendu, pages 24 à 29). 

Dans les pages que vous allez lire, l'éventail des thèmes d'actualité ne peut laisser indifférent tant ils apportent des éléments d'analyses et d'informations convaincants pour discerner les tenants et aboutissants des grands sujets d'inquiétude contemporains : un entretien avec Bernard Gantois qui vient de publier un nouveau livre pour dresser « un bilan sans concession sur l'état de la France » (pp. 5 à 10) ; le démantèlement de la famille (Joseph Rabany, pp. 11 à 16) ; le coronavirus, nouvelle peste contemporaine (Claude Beauléon, pp. 17 à 23) ; Zemmour : « arrière-petit-fils adoptif de Maurras ? » (Vincent Chabrol, pp. 30-31) ; le drame qui frappe l'Afghanistan (Alain Chevalérias, pp. 34 à 39) ; un dossier qui ne cache rien de la montée en puissance mondialiste de la Chine (Yves-Marie Adeline et Erwan Faber, pp. 48 à 59) ; un texte prophétique d'Alexis de Tocqueville écrit au retour d'un séjour d'une année aux États-Unis (avril 1831-mai 1832), lors duquel il avait remarqué et souligné qu' « un État social démocratique, semblable à celui des Américains pourrait offrir des facilités singulières à l'établissement du despotisme » ; n'est-ce pas là ce qui se déroule à travers le monde depuis que la démocratie a été imposée comme le modèle universel de gouvernement ? 

Ne négligeons pas, non plus, en fin de numéro les pages consacrées au « combat des idées », à la culture, à la lecture, au patrimoine, etc. 

Notre équipe de rédaction s'est mise à l'ouvrage pour que chacun de nos prochains numéros, bien structurés, soient inscrits dans la même ligne, vous conviennent et vous satisfassent. Veuillez donc bien ne pas nous tenir trop rigueur pour notre premier flottement. Nous avons la volonté de rester une des rares dernières publications françaises de réinformation. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien, de vos encouragements, de votre fidélité et, surtout, de la régularité du versement de vos abonnements. Nous vous en remercions infiniment.  

Jérôme SEGUIN
Les avis clients
Réponse :
5/5 Jean Auguy.
Merci beaucoup pour vos observations , j'avais fait la même que vous pour les fins d'articles, car il est vrai qu'on ne remarque pas , en première lecture , que lorsqu'il y a une suite il y a : ... et rien lorsque c'est la fin, votre remarque très pertinente sera très probablement suivie d'effet ! Pour la chronique livre, il faut étudier la question le but était de séparer les livres qui ont été lus avec note signée de ceux que nous signalons car ils nous semblent intéressants mais sans les avoir lus et de ce fait il n'y a pas de signature pour ce choix ! Comme fondateur de Lecture et Tradition en 1966, croyez bien que j'ai vu disparaître notre revue avec regrets et c'est peu dire (1) , mais les gros lecteurs d'autrefois s'éteignent peu à peu et ne sont pas remplacés par les jeunes générations qui préfèrent une lecture gratuite sur internet sans se rendre compte que de nombreux sites disparaissent sans laisser trace ce qui n'était pas le cas du papier, que cette lecture est assez superficielle, et que surtout la lecture sur écran n'est pas comparable à celle du tête à tête avec un écrit imprimé, on en aura les conséquences et même on les a déjà ! Chers amis qui lisez cette note abonnez vous il en va de la survie d'une équipe comme la notre au moment ou se lancent de jeunes plumes prometteuses . Je fais par contre une remarque aux deux jeunes rédacteurs que sont Vincent Chabrol et Guillaume de Doué (2) qu'une révolution contraire est souvent appelée contre-révolution dans le langage courant et que l'école " Martel-Château-Jobert " utilisait contrerévolution en un seul mot pour bien se démarquer . (1) disparition très relative puisqu'elle continue dans " Lectures Françaises " avec de ce fait une audience et une présentation bien supérieures . (2) qui reprenait l'ortographe de Jean Vaquié.
Juste une remarque
3/5 Monsieur
Lecteur occasionnel de Lecture Française, je découvre le n° d'octobre, avec des articles qui me semblent pertinent (sur Zemmour par ex). Mais la présentation ne vaut pas l'ancienne formule : il est difficile de savoir qu'on est à la fin d'un article par ex : p.31, p62, p79 ... Et puis pourquoi faire 2 rubriques livres : une seule serait plus logique, avec des pages plus politiques et des pages plus culturelles ; sinon vous auriez dû garder 2 revues. Continuez quand même