Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

N° 788 - Décembre 2022 : Les chrétiens d'Orient ne doivent pas disparaître ! L'analyse d'Alexandre Goodarzy

Référence : 126408
1 avis
Date de parution : 20 décembre 2022
EAN 13 : 0000001264081
Nb de pages : 96
10.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
SOMMAIRE : 

- Éditorial (par Mickaël Savigny) (p. 1)
- Les brèves (p. 3)  

Entretien 
- La montée du « populisme » en Europe. Entretien avec Bruno Gollnisch (propos recueillis par Olivier Destouches) (p. 4)  

Le mondialisme en marche 
- Ursula von der Leyen, valet des Américains et fossoyeuse de l'Europe (par O. D.) (p. 11)  

Actualité 
- L'actualité en bref (par Jean Séchet, Vincent Chabrol et Louis Gravêthe) (p. 19)  

Géopolitique 
- Le passé éclaire le présent : les origines lointaines de la guerre d'Ukraine. Les débuts de la puissance maritime anglaise (par Christian Lagrave) (p. 23)
- L'OTAN en Ukraine : du gauchisme au satanisme (par Lucien Cerise) (p. 29)
- Les chrétiens d'Orient ne doivent pas disparaître ! (par Alexandre Goodarzy) (p. 35)  

Causeries politiques 
- LIBERTÉ - Égalité - Fraternité (3e causerie) (par le père Jean-Dominique O.P.) (p. 44)  

Le dossier du mois 
- Maurras 1952-2022, que reste-t-il ? (par Claude Jacque avec la participation de membres du comité directeur de l'A. F.) (p. 48)  

Dans notre courrier 
- Journaux, revues, lettres, activités associatives... (par M. S.) (p. 65)  

Devoir de mémoire (par J. S.) (p. 69)
François Cathala.  


LECTURE ET TRADITION  

Entretien 
- Madame de Tourzel, une figure oubliée de la tragédie révolutionnaire. Entretien avec Jacques Bernot (propos recueillis par la rédaction) (p. 73)  

Histoire 
- Charles de Gaulle, une tragédie française en trois tableaux, de Jean-Baptiste Geffroy (par le colonel (er) Pierre Brière-Loth) (p. 77)  

Culture 
- Les cadeaux de Tante Anne (p. 82)
- La vie des livres (par Olivier Destouches, Juliette Colange et Laurent Causte) (p. 85)
- Nous avons reçu (par M. S.) (p. 88)
- Défense de notre patrimoine : « Château de La Roche-Faton » (par M. S.) (p. 90)
- Défense de la langue française (par J. S.) (p. 92)
- La petite histoire : « Paris éventré » (1) (par Vincent Chabrol) (p. 93)
- Nos éphémérides (par V. Ch.) (p. 94) 

- Index (p. 96)
Critique du libraire
ÉDITORIAL : De l'Art et des cochons ! « Je crois que le drapeau est hissé. Maintenant nous allons le descendre joyeusement, poétiquement. Car il est des gens qui en face de la marche de la révolution croient que pour réunir les volontés, il convient d'offrir les solutions les plus tièdes ; ils croient qu'on doit cacher dans la propagande tout ce qui pourrait éveiller une émotion ou signaler une attitude énergique et extrême. Quelle erreur ! Les peuples n'ont jamais été mis en branle que par les poètes et malheur à celui qui ne saura pas dresser en face de la poésie qui détruit la poésie qui promet ! En un mouvement poétique, nous dresserons ce désir fervent de l'Espagne ; nous nous sacrifierons ; nous renoncerons et le triomphe sera notre - un triomphe que - pourquoi vais-je vous le dire ? - nous n'allons pas obtenir aux prochaines élections. » José-Antonio Primo de Rivera, La Réponse de l'Espagne, Éditions du Trident, 2003. Branle-bas de combat dans les milieux mondains dégénérés ! Une toile de « maître » - Mondrian, en l'occurence, pionnier de l'abstraction, obnubilé par les carrés de couleurs - a été idolâtrée pendant 77 ans... à l'envers ! On vient de s'apercevoir de la bourde il y a peu. Nous ne leur jetons pas la pierre bien sûr, il est vrai qu'arriver à mettre dans le bon sens des lignes jaunes, rouges et bleues formant des carrés, et sans signature de « l'artiste », est un véritable casse-tête ! Ce qui nous dépasse, en revanche, c'est qu'ils mettent ça dans des musées ! Qu'ils y voient de l'art et qu'ils y lisent des « messages », mais là, entre nous, ça relève carrément du don médiumnique ! Quelques questions taraudent nos esprits taquins dans le cas présent : ont-ils conclu qu'ils s'étaient fourvoyés dans « l'interprétation » de « l'œuvre » ? Ont-ils admis avoir dérapé sur le chemin spirituel de l'artiste ? Il s'en trouvera bien pour expliquer qu'ils avaient vu dans cette « œuvre » une antiphrase du « maître », une rupture brutale mais ironique dans l'ensemble de sa « création ». Nous jubilons à l'idée que cette providentielle pantalonnade est une preuve de plus que l'art contemporain est une immense fumisterie, une arnaque internationale, une imposture éhontée. De nombreuses études ont révélé la collusion entre ce nouvel art et les cochons de la haute finance, il faut aussi s'atteler à celle sur la bêtise des cabotins qui se pâment devant ces élucubrations de pinceaux (quoi qu'il soit devenu, maintenant, un instrument ringard, on utilise de préférence directement la main, le pied, et pour les post-modernes déconstructeurs : l'expectoration, la grue, etc.). L'art est le parent pauvre dans notre combat contrerévolutionnaire. Peu s'en soucient, et c'est une erreur. Le redressement de nos sociétés ne se fera pas sans un redressement des esprits et des intelligences. Certes, la contrerévolution a besoin d'intellectuels, elle a besoin de chefs, elle a besoin de soldats mais elle a besoin aussi, et peut-être surtout, de poètes. C'est pourquoi nous mettons cette longue citation de José-Antonio en exergue. Elle est à méditer tant elle nous paraît juste et constructive et devrait constituer l'exorde de notre envoi en mission. Mickaël SAVIGNY
Les avis clients
Le numéro de Décembre vient de paraitre!
5/5 https://jeune-nation.com/
Belle présentation, publiant le sommaire , l'éditorial de Mickaël Savigny "De l’Art et des cochons !", la copie de la couverture et un appel à l'abonnement se terminant ainsi : " Les saints, les héros, les artistes, les hommes de lettres, les inventeurs sont supplantés par les faussaires contemporains de la sous-culture et des contre-valeurs. Même nos ennemis ne sont plus ce qu’ils étaient ! Ainsi la presse Servan-Schreiber, dont l’un des supposés meilleurs limiers se révèle être un Rantanplan accumulant amalgames, inexactitudes et bévues au sujet d’un certain « radicalisé ». Voir l’article dans notre dernier numéro : « Zemmour compromis par Chiré » (concernant le livre d’Étienne Girard consacré à Éric Zemmour : Le Radicalisé, éd. du Seuil). Le plus surprenant est que nous semblions être les seuls à avoir relevé les bévues de l’intéressé." Sans bénéficier des moyens colossaux de la grosse presse en question, Lectures Françaises mène le combat de la réinformation, et mieux encore s’attache à transmettre l’histoire, la culture, l’imaginaire et les principes qui ont fait la France. Plus que jamais le combat consiste à transmettre. Combattez avec nous le bon combat. [ Redaction Jeune Nation, 16 décembre 2022 , dans Actualité nationaliste ] P.S. : JEUNE NATION , Héritier d’un mouvement politique dissous et d’un journal papier ayant paru dans les années 1950-1960, puis dans les années 1990, fondés par Pierre Sidos, notre site internet réactivé en 2013 a tout autant pour but de perpétuer le souvenir des combats passés, que de soutenir les combats présents et de préparer les combats futurs de la lutte nationaliste ! Outre notre travail de réinformation et de désintoxication en ligne, qu’il soit culturel, historique ou en lien avec l’actualité française et internationale, nous organisons plusieurs évènements annuels, qui permettent aux nationalistes radicaux de se rassembler.