Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

N° 791 - Mars 2023 : Mondialistes et crypto-mondialistes : le forum de Davos et ses séides

Référence : 128658
Date de parution : 25 mars 2023
EAN 13 : 0000001286588
Nb de pages : 96
10.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description

SOMMAIRE :  

Éditorial (par Mickaël Savigny) (p. 1)
Les brèves (p. 3)  

Entretien 
Dans les prisons d'Angers sous la Terreur (1793-1794). Entretien avec Jean-François Couet (propos recueillis par Jacques Villemonais) (p. 5)  

Géopolitique 
Le passé éclaire le présent : les origines lointaines de la guerre d'Ukraine. Menaces contre le protestantisme et la ploutocratie au XVIIe siècle (par Christian Lagrave) (p. 13)  

Actualité 
- L'actualité en bref (par Louis Gravêthe) (p. 23)  

Les p'tites notes de l'archiviste (p. 25)
Deirdre Manifold - Carrol Quigley - Alexandre Lebreton - Eustace Mullins - Jean-Jules Van Rooyen.  

Subversion 
Pour en finir avec le Covid... avec le professeur Perronne (par Pascal Renardet) (p. 27)  

Nos maîtres 
Blanc de Saint-Bonnet : la Restauration française doit être spirituelle (par Philippe de Lacvivier) (p. 36)  

Causeries politiques 
- LIBERTÉ - Égalité - Fraternité (6e causerie) (par le père Jean-Dominique O.P.) (p. 44)  

Le dossier du mois 
- Mondialistes et crypto-mondialistes : Le Forum de Davos et ses séides (par Pierre Matte) (p. 48)  

Dans notre courrier 
- Journaux, revues, lettres, activités associatives... (par M. S.) (p. 65)  

Devoir de mémoire (par Vincent Chabrol) (p. 67)
Abbé Philippe Guépin.  


LECTURE ET TRADITION  

Entretien 
- La République contre la France. Entretien avec François-Xavier Consoli (p. 73)  

Le combat des idées 
- Arméniens, Assyro-Chaldéens, Vendéens, même combat ? (par Michel Festivi) (p. 76)  

Culture 
- Les cadeaux de Tante Anne (p. 82
- La vie des livres (par Hermine Chabrol, Rémi Tremblay et L. G.) (p. 84)
- Nous avons reçu (par M. S.) (p. 88)
- Défense de notre patrimoine : «La Cathédrale des champs» (p. 90)
- Défense de la langue française (par Jean Séchet) (p. 92)
- La petite histoire : «"Le roi de France ne venge pas les injures faites au duc d'Orléans."» (par Vincent Chabrol) (p. 93)
- Nos éphémérides (par V. Ch.) (p. 94)  

Index (p. 96)  

Critique du libraire
ÉDITORIAL : Joyeux ramadan ! Ces mots s'étalent ostensiblement sur la couverture du feuillet publicitaire d'Auchan reçu ce matin dans notre boîte aux lettres ! Nous ne pouvons nous y résoudre, ça ne passe pas ! Qui nous souhaite, à nous, un joyeux carême ? Accompagné d'une grosse promo sur le poisson... ! Qui même sait encore ce qu'est le Mercredi des Cendres, le Vendredi saint ? Le Mardi gras ? Oui, soit, c'est un peu différent, là c'est l'occasion de se déchaîner dans la rue et de se remplir la panse à se la faire exploser. Du coup, c'est estampillé ! Les media le célèbrent comme une tradition régionale, au même titre que la foire des Hérolles et sa fameuse tête de veau - jusqu'au jour où ses excès gêneront les inconditionnels du ramadan et qu'au nom de la sacro-sainte laïcité nous soyons confinés dans nos appartements pour le carnaval. Nous nous étonnons même qu'Auchan n'ait pas déjà fermé ses rayons gras, gourmandises et alcool la veille de Mardi gras pour flatter ceux à qui il consacre, depuis plus de dix ans déjà, un fort bel étal de produits halal ! En 44, on tondait pour moins que ça... Nous n'en pouvons plus de ces flagorneurs criminels qui vendent leur pays au rabais. Auchan n'est pas seul dans cette grande braderie. Il y a aussi toutes les autorités complaisantes, promptes à interdire une procession du 15 août, mais qui n'hésitent pas à mettre la main au portefeuille pour financer la construction d'une mosquée ou manœuvrant pour imposer à la France rurale l'invasion de migrants qu'on ne peut plus gérer. Cette dhimmitude spontanée et volontaire est à vomir et en dit bien long sur l'état de nos « élites » politiques... Dans cette lutte acharnée contre la Patrie, il y a pire : certaines églises, d'un entretien trop coûteux, sont détruites ! C'est le cas de celle de Genest-Saint-Isle (Mayenne) en février dernier. En dix ans, c'est une trentaine d'édifices religieux qui ont subi les coups de pelleteuses et la liste de ceux à venir est longue. Sous le regard presque amusé de Roselyne Bachelot qui n'hésite pas : « Il faudra que les citoyens qui sont intéressés se prennent par la main (...) il va falloir qu'il (l'État) se recentre sur un patrimoine notoire ». Elle ne manque pas de souffle l'ancienne ministre de la Culture ! Le patrimoine culturel (et cultuel, en l'occurrence) ne serait plus à la charge de l'état ? C'est aux « citoyens intéressés » de se débrouiller pour conserver le patrimoine ? Qu'est-ce à dire ? Qu'ils nous rendent les biens nationaux volés à la Révolution ?! Qu'ils regrettent les pillages de 1905 ?! Soit, mais il faut rendre aussi tous les biens, bois, domaines, presbytères, etc. Ces spoliations nationales ont été évaluées à près d'un dixième du territoire (selon une étude de Bernard Bodinier et Éric Teyssier) ! Pour en revenir à Roselyne, les églises du XIXe et du XXe siècle ne sont pas « notoires », elle en appelle donc aux bulldozers ! Quand d'autres soutiennent le projet de les transformer en mosquées... Mickaël SAVIGNY