Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

N° 99-100 (nouvelle série), juillet-août 2019 : Le Règne de la Très Sainte Vierge Marie sur la France : une Croisade pour la restauration de notre pays

Référence : 109560
Date de parution : 15 juillet 2019
EAN 13 : 0000001095609
Nb de pages : 32
3.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
SOMMAIRE : 

- Éditorial (par Jérôme Seguin) (p. 2 de couverture)
- La Croisade pour la Royauté de la Très Sainte Vierge Marie sur la France (par Pierre Martin) (p. 1) 
Il faut d'abord faire régner la Très Sainte Vierge Marie dans les âmes (p. 2) - Il faut faire régner la Très Sainte Vierge Marie dans nos familles catholiques (p. 5) - Il faut faire régner la Très Sainte Vierge Marie dans les institutions locales et professionnelles (p. 6) - Il faut faire régner la Très Sainte Vierge Marie dans les institutions politiques en France (p. 7)
- Réponse à Dominicus (par Maxence Hecquard) (p. 14)
- Extraits de presse au sujet du livre de M. Hecquard (p. 21)
- Les cadeaux de Tante Anne (la bibliothèque des petits Chouans) (p. 26) 
La Closerie de Champdolent (de René Bazin) - Les Aventures de Pa-Ta-Tso (de Gine Victor) - Dites aux petits enfants de prier pour la France (de Blandine Clerval) - Mon petit livre de l'été, volume 1 : Juillet jour après jour (d'Aurélie Kervizic).
- Nos éphémérides (par Vincent Chabrol) (p. 28)
- Sous les feux de la rampe (livres reçus en service de presse) (par M. Savigny) (p. 30)
Critique du libraire
ÉDITORIAL : Dans le désordre général qui ronge, depuis tant et tant d'années, notre beau pays de France, « Fille aînée de l'Église », il n'est que temps de nous réfugier entre les bras protecteurs de la Très Sainte Vierge Marie et consentir à reconnaître sa Royauté. Voici ce que développe Pierre Martin dans la belle étude que nous publions dans ce numéro, que l'on peut résumer dans les quelques phrases qu'il rappelle très justement : « La France a des racines chrétiennes, un héritage chrétien, des traditions chrétiennes, une civilisation chrétienne à préserver. Les appels du Ciel, manifestés par les apparitions réitérées de la Très Sainte Vierge Marie en France, manifestent la volonté de Dieu de voir notre pays jouer un rôle particulier dans l'histoire du Salut ». N'en déplaise à la horde de démolisseurs stipendiés pour affirmer le contraire et, bien plus, pour œuvrer à l'anéantissement définitif de cette vocation. Le mal s'est tellement immiscé dans l'ensemble de notre société qu'il semble, à vue humaine, qu'il n'y ait plus aucun recours pour redresser la barre. Bien sûr que ce recours existe et qu'il est même infaillible : s'en remettre à la Vierge, « forte comme une armée rangée en bataille », à ses conseils, à ses enseignements. Pourquoi notre pays sombre-t-il de plus en plus dans une décadence, une chute, une déchéance qui sembles inéluctables ? La réponse est élémentaire : nous refusons d'accepter ce que saint Louis-Marie Grignion de Montfort appelait, « L'esclavage de la Sainte Vierge ». Lisez attentivement, imprégnez-vous des bons conseils exprimés par Pierre Martin et, surtout, soyez dans votre entourage (familles, amis, relations...) les apôtres et les propagateurs de cette indispensable ligne de conduite. Il n'y a plus un instant d'hésitation à avoir : « Il faut avoir la profonde certitude d'un relèvement, par Marie, de la France catholique et de son rayonnement futur dans le monde ». * Nous inaugurons dans ce numéro une rubrique régulière, « Nos éphémérides », destinée à évoquer, pour chaque jour de chaque mois, les événements marquants de notre histoire, proche ou plus lointaine, qui permet, en même temps, de rappeler des vérités ou redresser des inexactitudes souvent répandues et imposées par ceux qui se vantent d'être les seuls détenteurs du « bon » sens de l'histoire... Chaque notice indique le titre d'un livre de référence afin d'approfondir le sujet. Jérôme SEGUIN