Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

N°129 Nov 1987 - Henri Pourrat, R. de la Tour du Pin. Les corporations

Référence : 64855
Date de parution : 1 novembre 1987
EAN 13 : 0000361000008
Nb de pages : 32
3.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Sommaire
Album du Millénaire : Hugues Capet de Hugues Keraly par A. Jossinet  
  • Editorial : Pourrat l'Auvergnat par J.-B. Geffroy  
  • Bibliographie sommaire des oeuvres d'Henri Pourrat  
  • René de La Tour du Pin : Vers un ordre social chrétien (Jalons de Route 1882-1907), par J.-B -.Geffroy
  • - Héritages et influences
    - Un maître de la sociologie chrétienne
    - Un maître de l'économie sociale
    - De l'organisation corporative au régime corporatiste
    - La postérité de La Tour du Pin 
  • Les corporations dans l'ordre social chrétien par J. Ploncard d'Assac  
  • Le mystère de l'Eglise (Préface J. Maritain) et la Mission de sainte Jeanne d'Arc, du Père H. Clérissac par A. Jossinet  
  • Ils l'ont découronné, de Mgr Lefebvre par Cl. Mouton  
  • L'illusion libérale de Louis Veuillot par A. Jossinet
  • TitreN°129 Nov 1987 - Henri Pourrat, R. de la Tour du Pin. Les corporations
    Auteur LECTURE ET TRADITION
    ÉditeurDIFFUSION DE LA PENSEE FRANCAISE
    Date de parution1 novembre 1987
    Nb de pages32
    EAN 130000361000008
    Épaisseur (en mm)2
    Largeur (en mm)150
    Hauteur (en mm)210
    Poids (en Kg)0.05
    Critique du libraire
    Editorial Ces quelques lignes sont nées d'une triste anecdote. J'interrogeai il y a peu un étudiant préparant l'épreuve de culture générale pour le concours de la magistrature. Je lui demandai s'il connaissait Henri Pourrat et s'il pouvait me citer une de ses oeuvres. Je vis alors deux yeux s'arrondir en une interrogation ahurie qui ressemblait à un chaos. Il n y avait pas de doute, c'en était un. Voilà un jeune homme ayant fait quatre années d'études supérieures (de droit me direz-vous), de surcroît honnête juriste et qui ignore jusqu'à l'existence d'Henri Pourrat. A vrai dire, pourquoi s'en étonner ? L'Université comme l'école ont claquemuré dans les arrière-salles de bibliothèque tout un héritage littéraire sacrifié au faste-foude avec lequel on engraisse la jeunesse de France. Cette mutilation volontaire et peut-être irréversible de l'intelligence et de l'âme de ce malheureux a quelque chose de tragique. Ce jeune homme va dans quelque temps devenir quelque chose comme juge d'instruction ou substitut. Il va gravir consciencieusement les échelons de la hiérarchie et (ce qu'à Dieu ne plaise) il ignorera toujours l'oeuvre d'Henri Pourrat, c'est-à-dire le chantre de ses racines nationales et chrétiennes. Peu d'écrivains ont autant que Pourrat incarné aussi consubstantiellement la terre de France. Daudet a peint la Provence mais en Parisien qui, avec émerveillement, la découvre .. Genevoix la Sologne, mais en poète naturaliste. Pourrat fait vivre l'Auvergne mais en paysan français. Pourrat a été le dernier troubadour de la civilisation paysanne qui est la substance morale de la France. "Ailleurs, écrivait-il, il a pu y avoir des civilisations de prêtres, de pasteurs, de marins, de marchands. Ici la civilisation a été faite de la paysannerie et nulle part la paysannerie s'est faite comme en France". Les Grange et Gaspard représentent l'archétype de la famille paysanne française, traversant des siècles de labeur etdeprières sur une terre qui assurément ne ment pas, promet peu mais donne parfois beaucoup et dont les sillons laissent échapper un monde féérique de légendes et de contes, toute la mémoire imaginaire d'un peuple.