Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Notre-Dame de Pontmain et les maillons de la Chaîne d'or

Référence : 116206
6 avis
Date de parution : 12 mars 2021
Auteur : HUMBERT (Élise)
EAN 13 : 9782851902757
Nb de pages : 224
23.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
Lacordaire a donné cette définition du sublime : « L'élévation, la profondeur et la simplicité réunie en un seul jet ». Si l'on examine l'apparition de la Vierge dans la petite cité de la Mayenne à la lumière de cette définition, il faut conclure que cette irruption du surnaturel dans l'histoire de France est sublime. (...)
La Madone de Pontmain a changé, de façon imprévisible, le cours de la guerre franco-prussienne qui tournait à la catastrophe pour notre pays. La situation actuelle, religieuse et politique, de la France est également catastrophique. (...) À 150 ans de distance, la France est en péril. La Madone de Pontmain a apporté une solution qui était inespérée, à vue humaine, à cette époque ; elle le fera encore pour la nôtre.
(Extraits de la préface) 

Nous ne prendrons pas la pelle et la pioche comme ces nombreux chercheurs d'or qui (...) creusèrent parmi les décombres pour explorer les vieux murs et les vestiges de l'ancien château. Peut-il exister à Pontmain un trésor infiniment précieux autre que la Belle Dame aperçue dans le ciel étoilé ? Aussi n'avons-nous pas soulevé les vielles pierres, n'avons-nous pas sondé les douves marécageuses et les souterrains écroulés. (...)
Si, à notre tour, nous nous sommes livré à une chasse au trésor, c'est pour faire resurgir, comme autant de maillons d'une chaîne d'or, les bienfaiteurs de l'humble bourgade, le prêtre dévoué à Marie, les paroissiens exemplaires, les parents chrétiens, les enfants dont l'éducation, donnée par la famille et par l'école catholique, a préservé l'innocence. Ils sont les pierres qui serviront à reconstruire la cité des anciens jours, qui rendra à Pontmain, qui rendra à la France, les richesses perdues.
(Extraits du prologue)
TitreNotre-Dame de Pontmain et les maillons de la Chaîne d'or
Auteur HUMBERT (Élise)
ÉditeurCHIRE (EDITIONS DE)
Date de parution12 mars 2021
Nb de pages224
EAN 139782851902757
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)15
Largeur (en mm)135
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.29
Biographie
Elise HUMBERT (1947 - )
Elise HUMBERT (1947 - ) Elise Humbert naît le 17 Août 1947, à Koné (Nouvelle Calédonie), de parents professeurs. Elle les regarde enseigner avec admiration, c'est ainsi qu'elle apprend le métier. Voir plus
Critique du libraire

A l'occasion du 150è anniversaire !

Préface de l'abbé Guy Castelain. Avec un cahier photos de 8 pages.

A lire ces pages, le coeur s'enflamme littéralement, et ce, pour deux raisons. La première : oui, il existe encore de bons écrivains, Elise Humbert en est la preuve vivante. Avec un style simple et naturel, notre amie nous guide sur les chemins de Pontmain à travers les siècles, et c'est la deuxième raison de notre engouement pour cet ouvrage !

"Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher". Voilà ce qu'a dit la Sainte Vierge, il y a 150 ans, aux jeunes enfants de Pontmain. Paroles qui devraient résonner dans tous les cœurs en cette période particulièrement difficile. Un ouvrage pour commémorer cette touchante apparition. Un ouvrage historique empreint d'esprit chrétien, retraçant l'histoire de Pontmain et de tout ce qui s'y rapporte de près et de loin.

Les avis clients
Accusés de réception.
5/5 L'Ange Gardien, vie chrétienne au foyer.
.----. Des pages qui font resurgir les bienfaiteurs d'une humble bourgade, un prêtre dévoué à Marie, des paroissiens exemplaires, des parents chrétiens, des enfants dont l'éducation a préservé l'innocence. [ Numéro 4-2021, juillet-août 2021 de " L'Ange Gardien " revue dirigée par les Clerc de Saint-Viateur ( 3 rue Louis-Querbes, 69390, Vourles ) Vous pouvez demander un spécimen de la part des éditions de Chiré ]
Un livre érudit et fouillé
5/5 AFS
.----. Les éditions de Chiré ont fait paraître pour le 150e anniversaire des apparitions de Pontmain (1871-2021) ce livre érudit et fouillé d’Élise Humbert. Rappelons que le mot 'Pontmain' vient de Pont-Méen. Implantée aux confins de la Bretagne, de la Normandie et du Maine, une énorme forteresse y fut érigée durant la seconde moitié du IXe siècle, puis rasée par les Anglais durant la guerre de Cent ans ; cependant la chapelle fut épargnée. Le village reste une étape pour le pèlerinage du Mont-Saint-Michel (à 40 km). Les maillons de la chaîne d’or, quant à eux, sont les éléments qui ont conduit la Sainte Vierge à apparaître dans cette bourgade perdue de Pontmain : 1- En 1836, on procède à la démolition complète de ruines, et on découvre un sceau ovale avec la Vierge Marie et l’Enfant-Jésus reposant sur le bras gauche, présentant un lys à la main droite. Ainsi la châtellenie antique était déjà dédiée à Notre-Dame. 2- Un terrain, vestige des fortifications anciennes, avait été offert à l'Église au XVIIe pour desservir la chapelle du village. La Révolution l'ayant confisqué, les héritiers spoliés entamèrent une procédure de restitution qui fut conclue en leur faveur. La propriétaire fit alors à nouveau don de cette parcelle à l'Église en 1871, parcelle qui deviendra "le champ de l’Apparition". 3- Au milieu du XIXe siècle, les époux Morin font l’acquisition de l’emplacement de l’ancien château, assainissent les prairies marécageuses, et offrent le presbytère et ses dépendances, un jardin potager, embellissent le mobilier de la chapelle et financent la fondation d’une école catholique. Mme Morin décèdera quelques jours avant l’Apparition. 4- Un prêtre marial, Michel Guérin (1801-1872) reçoit de sa mère un riche patrimoine : foi, piété mariale, bonté et joie. Ordonné en 1829, il brigue pieusement le hameau le plus perdu du diocèse, Pontmain, pour en faire un écrin pour Marie. 5- Une paroisse mariale. Sous l’impulsion irrésistible de leur curé, les villageois se mobilisent. En 1838, l’église à demi-écroulée reprend vie, des statues mariales fleurissent partout dans le village, le hameau devient un modèle d’ordre et de piété. Prémonitoire, le prêtre fait peindre un médaillon de forme ovale au dessus de l’autel pour entourer la statue de la Vierge, peint le plafond en bleu avec des étoiles et allume pendant les offices paroissiaux quatre bougies… Son ministère dure 36 ans. 6- Nous l’avons vu, les époux Morin offrent l’école, obtiennent l’arrivée de trois Sœurs enseignantes de la Congrégation des Adoratrices de la Justice de Dieu. Par suite des calamités, les Sœurs faisaient beaucoup prier les enfants, candides et fervents. 7- La sainte Vierge trouvera dans la remarquable famille Barbedette Eugène (1858) et Joseph (1860), tous deux lys de pureté et de simplicité. Victoire, la maman, est la femme forte de l’Évangile ; César, le père, est pieux, généreux, courageux, travailleur. La vie de la famille est laborieuse (le frère aîné est parti pour la guerre, il faut le remplacer). « Pas de place pour l’oisiveté, non plus pour le péché », rappelle l'auteur. Eugène et Joseph deviendront d’ailleurs tous deux prêtres. 8- Rendu célèbre dans toute la France par l’Apparition de 1871, le chant breton de l’Espérance trouve ses origines à Saint-Brieuc. C’est l’abbé Prud’homme qui le compose en 1848, suite à la guérison d’un enfant de sept ans atteint de la fièvre typhoïde. Ce cantique émut particulièrement la Ste Vierge puisqu’elle semblait en pianoter les notes délicatement et qu’elle réserva alors son plus beau sourire aux voyants. 9- Les vœux. La France entière prie le ciel de la délivrer des Prussiens déjà aux portes de Laval. Ainsi, les Parisiens font le vœu d’offrir un cœur d’argent à ND. des Victoires le 17.01.1871 à l’heure même de l’Apparition de Pontmain. Laval fait le vœu de restaurer la flèche de l’église d’Avesnières si la Vierge préserve la ville. Saint-Brieuc fait le vœu d’offrir un étendard qui fera flotter dans les airs l’image de ND. d’Espérance. Rennes promet d’offrir chaque année et à perpétuité un cierge monumental de 10 kg, semé d’hermines. Ainsi tous les chrétiens de France formulent des vœux à la Vierge Immaculée. Toute cette piété touche la Ste Vierge qui apparaît dans le ciel de Pontmain le 17.01.1871, pendant trois heures, par -25°. On peut se reporter au livre passionnant d’Élise Humbert pour connaître le détail de l’Apparition et se redonner courage et dévotion dans l’adversité actuelle. Si les temps étaient troublés en 1871, ils le sont sans doute encore plus en 2021. Supplions Notre-Dame de l’Espérance : En ces jours de souffrance, sauvez-nous du danger ; Épargnez à la France le joug de l’étranger. Notre-Dame de Pontmain priez pour nous pour l’Église et pour la France ! MAIS PRIEZ MES ENFANTS, DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS ; MON FILS SE LAISSE TOUCHER. <p align="right">AFS N° 277 d'octobre 2021 <a href= https://www.afs.ovh/action-familiale-et-scolaire/ target=_blank>www.afs.ovh/action-familiale-et-scolaire</a>/
Espérance en cette période troublée !
5/5 La Gazette Royale .
.----. En cette année du Jubilé des apparitions de Notre-Dame de Pontmain, Elise Humbert, auteur de livres sur d'autres apparitions mariales, nous expose cette mariophanie du 17 janvier 1871 sous un jour nouveau. La très sainte Vierge Marie n'est pas venue à Pontmain par hasard, elle a été attirée par la piété de monsieur l'abbé Guérin, premier curé de Pontmain, et par celle de ses paroissiens. Les maillons de la chaîne d'or mettent en valeur les différents éléments qui ont fait grandir les habitants de Pontmain dans la dévotion à la Sainte Vierge jusqu'à bénéficier de sa présence pleine d'espérance en ces annérs où la France, presque entièrement envahie par les Prussiens, était dans la peine et la désolation et avait perdu tout espoir de secours. Cet ouvrage est d'actualité car il nous permet de réaliser à nouveau l'importance et le bien-fondé de la dévotion à la Très Sainte Vierge Marie, il est aussi un message d'espérance en cette période troublée où il nous semble ne voir aucune issue. [Signé : Anne de Gaucourt dans le numéro 167 - avril, mai, juin 2021 6 euros sur demande à l'adresse : La Gazette Royale 44 rue des Professeurs Pellé, 35700, Rennes ]
Pour ceux qui craignent le pire et qui ont perdu l’espérance
5/5 Plaisir de Lire
.----. Il y a 150 ans, Notre-Dame apparaissait à Pontmain en Mayenne. Une paroisse mariale, une école et une famille catholique, voici quelques-uns des maillons de la chaîne d’or qui relièrent la terre au ciel en ce 17 janvier 1871. Ce même jour, une « Madone barre le chemin » des Prussiens qui reculent et acceptent de signer la paix alors qu’ils se préparaient à conquérir la France entière. Tout paraissait perdu aux yeux des hommes et pourtant la France était sauvée ! Notre-Dame depuis lors invoquée sous le vocable de « Notre-Dame de l’Espérance » retentira désormais partout en France ! POUR QUI CE LIVRE ? : Pour tous à partir de 15 ans ; pour ceux qui craignent le pire et qui ont perdu l'espérance. [ " Plaisir de Lire " , numéro 195 - Juin 2021, petite revue trimestrielle qui parait depuis plus de 50 ans (1966) ; demander une documentation de la part de "Chiré" à l'adresse : Plaisir de Lire , 57 route Nationale - 80160 - Flers-sur-Noye ou : plaisirdelire75(x)gmail.com ]
De nouveaux éclairages.
5/5 "Introibo"
.----. A l'occasion du 150ème anniversaire de l'apparition de Notre-Dame à Pontmain, Elise Humbert donne de nouveaux éclairages sur le choix, fait par la Sainte Vierge, de ce modeste hameau. Comme des "maillons d'une chaîne d'or", diverses raisons, - historiques, humaines et spirituelles", s'enchaînent et montrent que Pontmain est un lieu bénit et une terre mariale par excellence. Sous la plume de l'auteur, nous revivons ensuite, instant par instant, cette veillée unique que fut la soirée du 17 janvier 1791. Les petits voyants ne sont pas oubliés et une courte biographie, consacrée à chacun des sept enfants, nous révèle ce que sera leur destin. Le message donné par notre Mère céleste est un appel à l'Espérance : la prière est une arme puissante sur le Cœur de Jésus. Ne nous contentons pas de gémir sur les malheurs du temps, prenons notre chapelet et levons les yeux vers le Ciel. Si nous sommes fidèles à implorer Notre-Dame, nous pourrons dire comme la petite Augustine Mouton, à laquelle on demandait si elle n'était pas triste de ne pas avoir vu la Sainte Vierge comme ses deux camarades : "... moi, je La verrai pendant toute l'éternité". [ Numéro 192 - avril-mai-juin du bulletin trimestriel de l'Association Sacerdotale Noël Pinot. Vous pouvez demander une documentation de la part de Chiré à l'adresse A.N.P. 54 rue Delaâge - 49100 Angers ]
Merci !
5/5 Charte de Fontevrault.
Merci beaucoup à la Charte de Fontevrault d'Alain Texier ( https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/ ) qui vient de signaler notre édition de ce livre ce jour 20 mars 2021 .