Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Nous avons gagné... quoi ?

Référence : 71348
1 avis
Date de parution : 1 février 1983
EAN 13 : 9782214051436
Nb de pages : 144
60% 11.00 4.40
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Né à Rodez en 1900 Hadrien Bousquet, vicaire à Millau, créa en 1932 la Société l'Alpina, ayant pour but l'organisation populaire des loisirs de jeunes : spéléologie, ski, recherches archéologiques, gîtes d'étapes...
Ensuite prédicateur, il assuma les conférences d'été à Vichy, Ax-les-Thermes, N.-D. la Grande à Poitiers, etc.
Il fut en 1939 un des premiers prêtres ouvriers de France.
Combattant durant la guerre de 40, fait prisonnier à Livray, il profita de son transfert dans le Reich pour s'évader et regagner son Rouergue natal.
En 1942 avec une fausse carte d'identité il partit pour l'Allemagne afin de créer à Berlin l'aumônerie clandestine du S.T.O. et fonder le front de résistance des Chrétiens.
Arrêté en 1943, il fut enfermé à la Forteresse de Postdam. Après la libération, il est nommé aumônier national des rapatriés malades à Paris auprès de Monseigneur Rodhain.
TitreNous avons gagné... quoi ?
Auteur BOUSQUET (Hadrien)
ÉditeurPENSEE UNIVERSELLE (LA)
Date de parution1 février 1983
Nb de pages144
EAN 139782214051436
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)10
Largeur (en mm)135
Hauteur (en mm)180
Poids (en Kg)0.13
Critique du libraire
Voir sa rencontre avec le Maréchal Pétain dans les avis des lecteurs .
Les avis clients
Rencontre avec le Maréchal Pétain .
5/5 Mgr Rodhain .
.----. J'imagine que vous avez du le rencontrer ... ? ...Après le repas, je le reconnais, il était plus fatigué que le matin. Mais, chaque fois que j'ai exposé un problème, il a demandé à avoir des précisions. Je prends un simple exemple : quand je lui ai exposé la situation des travailleurs en Allemagne, que je lui ai donné le témoignage de l'abbé Bousquet, le premier prêtre-ouvrier qui revenait d'un séjour là-bas, c'est lui-même qui a demandé à entendre l'abbé Bousquet. J'ai dû revenir à Paris le chercher, l'amener au maréchal, l'accompagner au déjeuner avec lui, et entendre le maréchal, impitoyablement, cribler l'abbé Bousquet de questions. Par conséquent, il avait une attention très vive pour toutes les questions ayant trait aux prisonniers ... [ Extrait de " Une charité inventive " , Le P. Guichardan interroge Mgr Rodhain ouvrage édité par Le Centurion en 1995 ]