Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Philippe HAUVUY (1934 - )

Philippe HAUVUY (1934 - )
En 1965, Philippe Hauvuy est adoubé chevalier de Notre-Dame à N-D de Sous-Terre par Mgr Michon, à la suite de Verbe et la Cité catholique, etc. et surtout des "exercices spirituels de 5 jours" à Chabeuil. Il avait fait son service militaire comme EOR de 1957 à mai 59, démissionna alors des Ponts et Ch. et se lança dans le privé, ulcéré de la démission et des mensonges gaullistes ; lecteur des "lettres à mes amis" de l'abbé de Nantes, Philippe Hauvuy l'avait invité à un diner familial auquel s'étaient joints une demi-douzaine de bons prêtres que leur résistance au vent "correct" avaient exilés dans des postes de doyens à la périphérie de la Sarthe, le plus loin possible du palais épiscopal ! L'un d'eux, jésuite, dont la participation fut éventée, fut envoyé en pénitence à Tours (où il eut le bonheur de rencontrer l'abbé Cormier !). Bref, Chabeuil dissuada Philippe Hauvuy d'une vocation insuffisamment acceptée et le conseilla le mariage ; féru de jazz authentiquement noir, il présentait des séances auditions de disques, puis des concerts et se lançait même à organiser des tournées d'un mois de pianistes chanteurs de blues en France et pays limitrophes... Il y a repéré alors une jeune fille trop occupé à sa passion musicale, et ne la retrouva qu'en 1967. Bien décidé à fonder un foyer catholique, il l'entraina aux "exercices" du père Roustand à Paray-le-Monial, et c'est sous le regard du Sacré-Coeur qu'ils échangèrent leurs promesses... fiançailles et mariage bénis et couronnés de cinq enfants de 1968 à 1973. Devenu directeur technique d'une société coopérative d'HLM où il a réalisé des opérations et constructions remarquées à l'échelon national, Philippe Hauvuy fut licencié à la veille de la cinquantaine avec un 6è enfant au biberon par des menées franc-maçonnes à peine déguisées. Il dut se lancer sans le sou dans un commerce d'orthopédie dont il lui fallut obtenir l'agrément par un nouveau diplôme, n'ayant pas les 3 années d'expérience exigées... Il y a éprouvé avec son épouse, comptable, beaucoup de satisfactions, et de déboires : chiffre d'affaires triplé en 5 ans, embauches mais "patrons sous-payés" compte tenu des emprunts à titre personnel, donc surendettement fatal. Il avait fait jouer sa mise à la retraite sur promesse d'un repreneur qui lui a fait faux-bond ; l'un de ses fils devait prendre la succession en 2000, lorsque son épouse fit une hémorragie cérébrale avec de lourdes séquelles, et une rechute 4 mois plus tard définitive sur infection nosocomiale malgré une opération réussie à Poitiers. Elle avait 63 ans et cette épreuve a heureusement rapproché ses enfants de leur père qui les avait trop délaissés. Ils se sont tous mariés religieusement et Philippe Hauvuy a le bonheur de jouir de ses 15 petits enfants (1 à 20 ans).