Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Pieds-Noirs Français à part entière ou entièrement à part ?

Référence : 110772
3 avis
Date de parution : 8 octobre 2019
Auteur : JIA (Jie)
Collection : XENOPHON
EAN 13 : 9782357911208
Nb de pages : 274
25.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 22 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
Jie Jia nous vient de l'autre bout du monde. De Chine. Pour se pencher sur l'accueil - pas toujours bienveillant - et l'intégration - bien souvent difficile - des Français d'Algérie en métropole après l'exode de 1962. 

Il y a eu certes, des études sur le sujet. Mais dues à des chercheurs français et, de ce fait, très souvent entachées de lourds contentieux franco-français. Jie Jia a quant à elle un regard "neuf". Ainsi, toute l'originalité de son travail, outre une méthodologie universitaire rigoureuse, tient-elle à une approche anthropologique débarrassée de pré-supposés idéologiques. 

La probité de cette étude séduira donc les lecteurs métropolitains, mais aussi, et cela ne compte pas pour rien quand on appartient à une communauté blessée, les pieds-noirs de toutes générations. 

Préfacier de l'ouvrage, Pierre Dimech, qui est une référence pour cette communauté justement, salue la délicatesse - chose rare dans des ouvrages scientifiques - de l'auteur à l'égard de ces hommes et de ces femmes qui ont connu "un destin singulier".  

Jie Jia, actuellement professeur de français à l'Université des études internationales à Xi'an (Chine), après un Doctorat de l'Université de Wuhan (Chine), fut jeune chercheur d'échange boursière en 2013-2014 avec l'université de Clermont-Ferrand II durant six mois, ce qui lui permit de mener enquêtes et interviews pour sa thèse intitulée : "Pieds-Noirs : Français à part entière ou entièrement à part ?" portant sur l'accueil en France métropolitaine après 1962 et sur la reconstruction identitaire d'une communauté importante de Français avec une histoire singulière.
TitrePieds-Noirs Français à part entière ou entièrement à part ?
Auteur JIA (Jie)
ÉditeurATELIER FOL'FER (EDITIONS)
Date de parution8 octobre 2019
Nb de pages274
CollectionXENOPHON
EAN 139782357911208
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)22
Largeur (en mm)160
Hauteur (en mm)240
Poids (en Kg)0.46
Critique du libraire
Accueil et reconstruction identitaire des Français d'Algérie de 1962 à nos jours. Préface de Pierre Dimech.
Les avis clients
Prix algérianiste 2020 .
5/5 L'Echo de l'Oranie .
.----. Le jury du Prix littéraire algérianiste réuni en téléconférence suite à la crise sanitaire, le mardi 6 octobre 2020 lui a attribué " Le Prix algérianiste " Jean Pommier " 2020 . Le jury a tenu à récompenser une étude peu habituelle concernant le petit peuple des Français d'Algérie . Ce travail, pour une fois dénué d'a priori idéologique, vient d'un auteur qui porte un regard neuf sur ce groupe d'exilés . Jie Jia vient de très loin, la Chine où cette découverte peut être intéressante . Son pays d'origine où elle enseigne le français, lui confère une certaine probité d'appréciation . Ce travail universitaire structuré et rigoureux se penche particulièrement sur le côté humain et les difficultés qu'ont connues ces Français qu'on a voulu " à part entière ". Ils ne l'ont pas ressenti à leur arrivée . Leur souci de préserver leur identité et leur patrimoine culturel reste la priorité d'un groupe en voie d'extinction . C'est méritoire de le remarquer . [ L' Echo de l'Oranie numéro 392 Janvier-février 2021 .
Délicatesse de cette jeune universitaire
5/5 Présent .
.----. Une universitaire chinoise sur la trace des pieds-noirs Professeur de français à l'Université des études internationales à Xi'an (Chine), docteur de l'Université de Wuhan (Chine), Jie Jia a passé naguère une année (2013-2014) à l'Université de Clermont-Ferrand. Et, contre toute attente – car elle est, à ma connaissance, le premier chercheur chinois à s'intéresser aux pieds-noirs –, elle a consacré ses recherches (une véritable enquête de terrain) à l'accueil des Français d'Algérie en métropole et à leur reconstruction identitaire. La rigueur scientifique de cette étude et sa probité intellectuelle ont retenu l'intérêt de l'Université de Xi'an, qui soutient cette publication, d'un éditeur, l'Atelier Fol'Fer, et de Pierre Dimech, une des grandes références de la communauté pied-noire. Il est d'ailleurs, ès qualité, le préfacier de cet ouvrage déjà référentiel, Pieds-Noirs, sous-titré : « Français à part entière ou entièrement à part ? » Il y a eu, certes, d'autres études sur le sujet. Mais quasiment toutes dues à des chercheurs français et, de ce fait, souvent entachées de lourds contentieux franco-français. Jie Jia nous vient du bout du monde. De l'Empire du Milieu. Elle a donc un regard « neuf » pour appréhender l'accueil – pas toujours bienveillant (et c'est une litote) – et l'intégration – bien souvent malmenée – des Français d'Algérie. Une approche anthropologique et une méthode universitaire classiques, certes, mais dégagées des présupposés idéologiques. Pierre Dimech souligne dans sa préface la délicatesse de cette jeune universitaire à l'égard d'hommes et de femmes qui ont connu un « destin singulier » (c'est le moins qu'on puisse dire...). Il raconte d'ailleurs une anecdote qui éclaire son propos. Un jour à Perpignan, Maurice Calmein, autre figure respectée de notre communauté, et Jie Jia étaient en grande conversation. Lorsqu'ils réalisèrent qu'il était 14 heures, il n'y avait plus rien pour déjeuner. Alors Maurice, qui avait un sandwich dans son sac (« au cas où »), va partager sa pitance avec la jeune femme, ce qu'elle accepta avec grâce. Ce qui va rappeler à Pierre cette chanson de Jean-Pax Méfret où il est dit qu' « on a mangé ensemble le pain de la misère ». Une image en entraîne une autre : « L'idée me traverse que ce pain de la misère mangé ensemble, Jean-Pax le doit peut-être à l'Ancien Testament, dans le Psaume 126, dont le troisième verset dit : Vous qui mangez le pain de la douleur (panem doloris) ». Jie Jia, venue de si loin, redisons-le, par son travail et ce livre qui en est l'aboutissement, a mangé avec les pieds-noirs le pain de la misère et de la douleur : « Et cela scelle à jamais nos liens avec elle », conclut Pierre Dimech. Dans une introduction très soignée, Jie Jia rappelle que si la question pied-noire est quasiment inconnue en Chine, les questions relatives à l'identité culturelle sont assez souvent traitées dans la littérature au plan théorique dans le contexte de la mondialisation ou de l'identité. Et de citer, en référence à cette précision, Le Livre des Mutations (en chinois : Yi Ging). Mais là, on ne peut que lui faire confiance ! [ Alain Sanders dans Présent du 29 novembre 2019 ]
Un regard « neuf » !
5/5 Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui
.----. Jie Jia nous vient de l'autre bout du monde. De Chine. Pour se pencher sur l'accueil – pas toujours bienveillant – et l'intégration – bien souvent difficile – des Français d'Algérie en métropole après l'exode de 1962. Il y a eu, certes, d'autres études sur le sujet. Mais quasiment toutes dues à des chercheurs français et, de ce fait, souvent entachées de lourds contentieux franco-français. Jie Jia nous vient du bout du monde. De l'Empire du Milieu. Elle a donc un regard « neuf » pour appréhender l'accueil – pas toujours bienveillant (et c'est une litote) – et l'intégration – bien souvent malmenée – des Français d'Algérie. Une approche anthropologique et une méthode universitaire classiques, certes, mais dégagées des pré-supposés idéologiques. La probité de cette étude séduira donc les lecteurs métropolitains, mais aussi, et cela ne compte pas pour rien quand on appartient à une communauté blessée, les pieds-noirs de toutes générations. Préfacier de l'ouvrage, Pierre Dimech, qui est une référence pour cette communauté justement, salue la délicatesse – chose rare dans des ouvrages scientifiques – de l'auteur à l'égard de ces hommes et de ces femmes qui ont connu « un destin singulier Jie JIA, actuellement professeur de français à l'Université des études internationales à Xi'an (Chine), après un Doctorat de l'Université de Wuhan (Chine), fut jeune chercheur d'échange boursière en 2013-2014 avec l'université de Clermont-Ferrand II durant six mois, ce qui lui permit de mener enquêtes et interviews pour sa thèse intitulée : « Pieds-Noirs : Français à part entière ou entièrement à part ? métropolitaine après 1962 et sur la reconstruction identitaire d' Français avec une histoire singulière. [ Pieds-Noirs d'Hier et d'Aujourd'hui, n° 251, janvier-février 2020 ]