Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Qui instrumentalise l´Église ? Comment certains lobbies tentent d´asservir Rome au politiquement correct

Référence : 71434
1 avis
Date de parution : 1 mai 2012
Auteur : PELTIER (Martin)
EAN 13 : 9782841912674
Nb de pages : 316
28.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 22 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
Staline croyait plus aux chars qu'à l'esprit. Il demandait avec ironie : "L'Eglise, combien de divisions ?" Beaucoup, pourrait-on répondre, hélas, aujourd'hui ! Depuis Vatican II, la tunique sans couture craque et décline de partout. Le but de ses ennemis n'est plus de l'abattre mais de se servir d'elle. Avec la complicité de fidèles désorientés, d'évêques très particuliers, de "théologiens" hallucinés et de médias internationaux, ils organisent des campagnes de diffamation afin de l'asservir par la peur. Ils espèrent ainsi changer sa discipline et sa doctrine pour en faire la supplétive du politiquement correct. Qui instrumentalise l'Eglise démonte les mensonges antiromains dominants, leurs auteurs et leur stratégie. Les controverses abracadabrantes sur le sida, la capote, la pédophilie, le célibat des prêtres, Mgr Williamson ou la béatification de Pie XII visent à obtenir la soumission du siège de Pierre au Nouvel ordre mondial et à ses invasions, en même temps qu'à une religion nouvelle.
TitreQui instrumentalise l´Église ? Comment certains lobbies tentent d´asservir Rome au politiquement correct
Auteur PELTIER (Martin)
ÉditeurGODEFROY DE BOUILLON (EDITIONS)
Date de parution1 mai 2012
Nb de pages316
EAN 139782841912674
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)24
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.42
Critique du libraire
Comment certains lobbies tentent d'asservir Rome au politiquement correct. Vif, saisissant, virulent, Martin Peltier est en colère et ça fait du bien ! Avec un bon sens, devenu de nos jours perle rare, notre ami défend sa Mère l'Eglise qui est si souvent attaquée sur des points abérrants. Martin Peltier sait qu'il pense juste et ne supporte pas l'inversion des valeurs, la preuve ! Et il est encore moins complaisant envers un "certain" clergé qu'envers les ennemis déclarés de l'Eglise.
Les avis clients
On utilise Bakhita (film) ?
5/5 réinformation.tv
.(----. Une sainte proche de sainte Thérèse mise au service de la politique Tout cela est bien dommage, car on trouve dans l’existence de Bakhita des actes et des paroles admirables (dont le film reprend quelques unes), qui la rapprochent par moment de sainte Thérèse de Lisieux. La beauté de sa vie et de sa conversion édifie. Mais la dialectique mondialiste, tantôt subliminale, tantôt en gros sabots, tourne au profit du mal cette figure de bien. Mutatis mutandis, c’est ce qui s’est passé dans l’affaire de la petite métisse choisie pour incarner la pucelle aux dernières fêtes de Jeanne d’Arc. Qu’une jeune fille se convertisse est une grâce ; subsidiairement, que cette jeune fille se sente française et patriote est une excellente chose. Mais tout ce bien est tourné au profit du mal par la dialectique mondialiste qui joue sur les images et les affects. Certains, dans l’Eglise d’après Vatican II, se rendent complice de la chose, avec leurs slogans qui transposent abusivement dans la politique ce qui est d’ordre surnaturel. Nous devons nous demander à quoi sert aujourd’hui l’Eglise, c’est-à-dire pourquoi ses ennemis maçons ne cherchent plus à l’anéantir alors que ce fut leur premier projet. N’est-ce pas pour l’utiliser comme supplétive de leur dialectique mondialiste ? Je recommande à ce sujet la lecture de Qui instrumentalise l’Eglise ? aux Editions Godefroy de Bouillon. [ Extrait d'un article de Pauline Mille sur Réinformation.tv ]