Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Récit vécu de la fin de la Commune de Paris par un bourgeois anonyme

Référence : 32263
1 avis
Date de parution : 1 février 2009
Auteur : SAUVE (Michel)
Éditeur : DUALPHA (EDITIONS)
EAN 13 : 9782353741144
Nb de pages : 120
12.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
La période insurrectionnelle à Paris dura deux mois environ, du 18 mars 1871 jusqu'à la "semaine sanglante" (21-28 mai). Cette insurrection contre le gouvernement issu de l'Assemblée nationale, qui venait d'être élue au suffrage universel masculin, établit une organisation proche de l'auto-gestion pour gérer la ville. Michel Sauve présente la transcription fidèle d'un texte inédit narrant la fin de mai 1871 de la main d'un parisien anonyme qui, certainement, était un paisible modéré. Il accompagne le texte d'origine d'un vaste corpus de notes destinées à en faciliter au mieux la compréhension.
TitreRécit vécu de la fin de la Commune de Paris par un bourgeois anonyme
Auteur SAUVE (Michel)
ÉditeurDUALPHA (EDITIONS)
Date de parution1 février 2009
Nb de pages120
EAN 139782353741144
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)7
Largeur (en mm)120
Hauteur (en mm)180
Poids (en Kg)0.12
Les avis clients
Une association.
5/5 Lectures Françaises -1966 .
.----. "Les Amis du Socialisme français et de la Commune" viennent de se constituer en association ( 5, rue Las Cases, Paris-7e ). Le secrétariat provisoire est assuré par Mme Liliane Ernout. Au Comité de patronage figurent notamment les écrivains MM. J.-M. Aymot, Maurice Bardèche, Pierre Dominique et Saint-Loup. ( numéro, 111 - juin 1966 ).