Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Saint Hilaire et le Cardinal Pie

Référence : 100862
5 avis
Date de parution : 13 avril 2015
EAN 13 : 9782856523629
Nb de pages : 202
19.50
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié aujourd'hui
Voir la disponibilité en magasin

Description
L'année 2015 est le 1700e anniversaire de la naissance de saint Hilaire ainsi que le 200e anniversaire du cardinal Pie. Quinze siècles séparent ces deux grands évêques de Poitiers : le saint, Père et Docteur de l'Église et son digne émule, le courageux Cardinal. Dans ce livre le chanoine Catta démontre comment et pourquoi le cardinal Pie a mérité le nom de "second Hilaire", avec de très nombreux extraits des oeuvres du cardinal Pie. C'est grâce à l'intervention du cardinal Édouard Pie, successeur d'Hilaire au siège épiscopal de Poitiers, que le pape Pie IX l'a proclamé Docteur de l'Église le 13 mai 1851. Par ce geste, le cardinal Pie voulait faire sien son combat contre l'arianisme qui prenait alors au XIXe siècle les apparences du naturalisme. 
Chanoine Étienne Catta (1901-1974) : Prêtre du Diocèse de Nantes (ordonné en 1928). Professeur d'histoire ancienne et byzantine aux Facultés catholiques de l'Ouest (à Angers ; à partir de 1943). Docteur ès lettres (1947).
TitreSaint Hilaire et le Cardinal Pie
Auteur CATTA (Chanoine Etienne)
ÉditeurDMM (DOMINIQUE MARTIN MORIN EDITIONS)
Date de parution13 avril 2015
Nb de pages202
EAN 139782856523629
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)11
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)225
Poids (en Kg)0.29
Biographie
Cardinal Louis-François-Désiré-Edouard PIE (1815-1880)
Cardinal Louis-François-Désiré-Edouard PIE (1815-1880) Louis-François-Désiré-Edouard Pie naquit d'une honorable famille, le 26 septembre 1815, à Pontgouin, au diocèse de Chartres. Dès sa première enfance, on vit briller en lui la piété la plus vive, aussi bien qu'un amour ardent pour l'étude, et dès lors ses progrès firent concevoir des espérances que plus tard sa science justifia. Voir plus
Critique du libraire
Dans ce livre le chanoine Catta démontre comment et pourquoi le cardinal Pie a mérité le nom de "second Hilaire", avec de très nombreux extraits des oeuvres du cardinal Pie. C'est grâce à l'intervention du cardinal, successeur d'Hilaire, que le pape Pie IX l'a proclamé Docteur de l'Église le 13 mai 1851
Les avis clients
Ministère apostolique de l'Evêque .
5/5 Revue des Cercles d'études d'Angers .
.----. Le Cardinal Pie, tout comme saint Hilaire, n'a pas fait autre chose. L'ouvrage du chanoine Catta illustre de façon concrète, historique, théologique et pastorale le ministère apostolique de l’Évêque, qui s'avère, en nos temps douloureux, l'une des nécessités les plus urgentes et les plus désirées par le peuple de Dieu. [ numéro 8 mai 1971, trente et unième année ].
Prendre les moyens de nous faire entendre .
5/5 Revue des Cercles d'études d'Angers .
.----. " Dans la crise actuelle du langage et de la pensée, il appartient à chaque évêque en son diocèse, à chaque synode, à chaque conférence épiscopale, d'être attentif à ce que cet effort nécessaire ( de faire connaître la doctrine de la foi dans sa plénitude ) ne trahisse jamais la vérité et la continuité ( de cette doctrine ) ". Et encore : " Pour chacun d'entre nous, cela exige beaucoup de courage car, si nous sommes aidés par l'exercice communautaire de cette responsabilité ( ... ) Il ne s'agit pas moins là d'une responsabilité personnelle, absolument inaliénable ( ... ) l'heure n'est pas de nous demander, comme certains voudraient nous l'insinuer, s'il est vraiment utile, opportun, nécessaire de parler, mais bien plutôt de prendre les moyens de nous faire entendre ( ... ). Sachons cheminer fraternellement avec tous ceux qui, privés de cette lumière, tendent pourtant, à travers les brouillards du doute, à rejoindre la maison paternelle. Mais ( ... ) si nous leur présentons le Christ Jésus, que ce soit le Fils de Dieu fait homme pour nous sauver et nous faire partager sa vie, et non une figure tout humaine, pour merveilleuse et attirante qu'elle soit ". ( suie ).
Episcopus ego sum 3.
5/5 Revue des Cercles d'études d'Angers .
.----. Par une coïncidence, dont il nous sera permis de souligner l'importance, l'ouvrage du chanoine Etienne Catta paraissait peu de temps avant l'exhortation que S.S. Paul VI adressait le 8 décembre dernier, à tous les évêques. En lisant cet admirable document pontifical sur le rôle de l'évêque dans l’Église et dans son diocèse, comment ne pas penser à la façon dont le Cardinal Pie concevait lui-même sa mission épiscopale ? " Episcopus ego sum ", " Je suis évêque... " Ces mots, par lesquels il avait inauguré son épiscopat, étaient ceux-là mêmes que saint Hilaire avait adressés à l'empereur arien : " Je suis évêque..." Et il les commentait ainsi : " Sentinelle de la vérité, défenseur des droits de Dieu, gardien des âmes... Si le nom du Roi mon maître est outragé, si le drapeau de son fils Jésus n'est pas respecté, si les droits de l’Église et de son sacerdoce sont méconnus, si l'intégrité de sa doctrine est menacée, je suis évêque : donc je parlerai, j'élèverai la voix... " Or, que dit Paul VI aux évêques d'aujourd'hui ? ( suite ... ).
Nouvel arianisme .
5/5 Revue des Cercles d'études d'Angers .
.----. Or, au temps où Mgr Pie était élevé au siège épiscopal de Poitiers, c'était le même combat qu'il devait entreprendre, pour lutter contre ce qu'il appelait lui-même le " nouvel arianisme ", dans lequel il discernait, à juste titre, l'ennemi de toujours de l’Église Catholique et le dissolvant le plus néfaste de la civilisation chrétienne. Tout au cours de son pontificat, reprenant, parfois littéralement, les enseignements de son prédécesseur du Ve siècle, Mgr Pie prêchera la Divinité du Christ avec l'intégralité de sa souveraineté sur les individus et les nations. Tout ce pontificat fut dominé par cette prédication, qui s'opposait aux erreurs de plus en plus dominantes du naturalisme, du libéralisme, du laïcisme, toutes dérivées de la négation des Droits de Jésus-Christ, Dieu et Homme, Sauveur et Roi des Nations. On sait quelle influence exerça Mgr Pie tant pour la préparation de l'encyclique Quanta Cura et du Syllabus, que pour le Schéma De Fide au Ier Concile du Vatican que pour l'élaboration du dogme de l'infaillibilité pontificale. Tout cela se tenait. Et tout cela était inclus dans la doctrine de saint Hilaire, que Mgr Pie ne cessa d'approfondir et d'appliquer à son époque avec une opportunité et un éclat incomparable. ( suite ... ).
Mgr Pie continuateur d'Hilaire .
5/5 Revue des Cercles d'études d'Angers .
.----. Mgr Freppel, l'illustre évêque d'Angers, a pu, dans le " Panégyrique de Saint Hilaire ", qu'il prononçait à Poitiers le 18 janvier 1873, saluer Mgr Pie comme continuateur de ce saint confesseur, qui fut, comme on le sait, l'héroïque défenseur de la divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ au temps où l'arianisme s'était infiltré dans toute la chrétienté et y répandait ses ravages insensiblement, l'image divine du Sauveur s'était effacée ; il n'était plus qu'un homme, image de Dieu, peut-être, mais dans un sens de plus en plus équivoque. Grande hérésie qui n'a cessé de renaître à toutes les époques et que nous retrouvons de nos jours, reprise sous des formes diverses et plus ou moins insidieuses, nous menant à un évangile édulcoré, humanisé, laïcisé, dans lequel nous ne reconnaissons plus le Christ, Fils de Dieu, né de la Vierge immaculée, tel que nous avions appris à le connaître dans nos vieux catéchismes. ( suite ... ).