Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

En raison des vacances, nous serons en effectif réduit jusqu'au 18 août, et serons fermés du 27 juillet au 4 août.

Salazar

Référence : 10355
7 avis
Date de parution : 27 avril 1983
EAN 13 : 9782856520567
Nb de pages : 368
24.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Epuisé chez l'Editeur
Voir la disponibilité en magasin

Description
Salazar fut l'homme d'Etat le plus silencieux d'Europe. Ce livre lui donne la parole. Il explique la politique, la philosophie, la vision de l'avenir de celui qui fut pendant quarante ans le Premier ministre du Portugal.
"Les siècles les plus dépravés ont fait surgir des floraisons des saints, disait Salazar, ce sont aujourd'hui les hommes d'Etat qui doivent faire pénitence."
Salazar se montrait peu. Il gouvernait. Il travaillait dans sa petite maison blanche du coeur de Lisbonne, juste derrière l'Assemblé Nationale, avec les "Pensées" de Pascal et les "Confessions" de saint Augustin près de lui. Dans ce lieu sévère et discret, Salazar a vécu la longue révolution de son pays, la naissance de l'Etat nouveau, la terrible période de la guerre civile en Espagne, les sombres conséquences de la seconde guerre mondiale, la guerre froide, la décolonisation, l'enlisement. Jusqu'à la fin, Salazar a maintenu le Portugal, son empire, ses traditions, sans un écart, sans hâte.
Jacques Ploncard d'Assac, qui a bien connu Salazar, raconte ici un demi-siècle de vie politique portugaise et européenne. Il ne parle pas d'un dictateur mais d'un sage.
Une voix raisonnable disait à Lisbonne que l'avenir de l'Europe était entre les mains de quelques hommes lucides préparés à regarder les hommes et les choses en face, décidés à lutter jusqu'au bout. Salazar, philosophe et homme d'Etat, n'admettait en politique ni la lâcheté ni le rêve.
TitreSalazar
Auteur PLONCARD D'ASSAC (Jacques)
ÉditeurDMM (DOMINIQUE MARTIN MORIN EDITIONS)
Date de parution27 avril 1983
Nb de pages368
EAN 139782856520567
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)25
Largeur (en mm)150
Hauteur (en mm)225
Poids (en Kg)0.46
Biographie
Jacques PLONCARD D´ASSAC (1910-2005)
Jacques PLONCARD D´ASSAC (1910-2005) Jacques Ploncard d'Assac est né en 1910 à Chalon-sur-Saône. Il collabore avant guerre comme chroniqueur de politique étrangère à la grande presse parisienne. Il adhère à la politique du Maréchal dont il reçoit la Francisque. Après la guerre, il s'établit au Portugal où il devient un conseiller écouté du Président Salazar dont il écrira la biographie. Il mûrit au Portugal une œuvre de doctrine et de critique historique importante. Voir plus
Critique du libraire
Photos. Édition définitive. Biographie d´un des plus grands chefs d´Etat, qui plus est catholique, du XXe siècle qui, pendant 40 ans, a su préserver le Portugal des maux du libéralisme. L´auteur, que nous apprécions tout particulièrement, était un intime et un collaborateur de Salazar. A lire absolument...
Les avis clients
La tombe !
5/5 " Chiré "
Sur les avis de lecteurs de la nouvelle édition vous trouverez un écho de Jean Auguy qui est passé sur la tombe du cimetière de Vimieiro-Santa-Comba-Dao . .
3e édition...
5/5 Chiré.
Une troisième édition vient de paraitre en Décembre 2015. La première était parue en 1967 aux éditions de la Table Ronde, la seconde en 1983 bien améliorée et la nouvelle en 2015 identique à la seconde .
Une conférence .
5/5 Lectures Françaises / 1970 .
.----. C'est devant une salle comble, à la Mutualité, que M. Jacques Ploncard d'Assac, de passage à Paris, a fait la conférence que nous avions annoncée sur Salazar. La réunion était présidée par MM.Claude Adam, secrétaire général de l'Union des Intellectuels Indépendants, et M. Aumonier, président du Club de la Culture française. ( numéro 164 - décembre 1970 ).
Hémorragie cérébrale .
5/5 Lectures Françaises / 1968 .
.----. Foudroyé par une hémorragie cérébrale, le président Salazar a été contraint de lâcher le gouvernail qu'il tenait d'une main ferme depuis une quarantaine d'années. La dictature qu'il exerçait au Portugal a été bien souvent critiquée à l'étranger. Ceux qui n'ont pas connu ou qui ont oublié l'état dans lequel se trouvait le pays lorsque Salazar prit ses destinées en main peuvent certainement souligner ce qu'il n'a pas fait, ce qui reste à faire. Mais les autres regretteront les années de quiétude que la République portugaise connut sous la conduite d'un homme qui sut la tenir éloignée du conflit qui ravagea l'Europe il y a un quart de siècle. .----. " L'ordre, disait-il, il y a quelques mois, le développement de l'éducation et de la culture, le prestige, la cohésion nationale, tout cela j'admets qu'on aurait pu l'obtenir avec d'autres personnes. Avec d'autres principes, non. " .----. C'est Salazar qui déclarait aussi : " Je dois à la Providence la grâce d'être pauvre ; dénué de biens de quelque valeur, bien faibles sont les liens qui m'attachent à la roue de la fortune, et les charges lucratives, les richesses, les honneurs ne m'ont jamais tenté. Et, pour gagner, dans la modestie à laquelle je me suis habitué et dans laquelle je peux vivre, mon pain de chaque jour, je n'ai pas besoin de me fourvoyer dans le dédale des affaires ni dans de compromettantes solidarités. " .----. Ses successeurs auront la lourde tâche de parachever son œuvre ( numéro, 138-139, octobre-novembre, 1968 ).
70 ans.
5/5 Un écho de Lectures Françaises-1959.
.----. Le Président SALAZAR a fêté son soixante-dixième anniversaire au milieu de la ferveur générale. Tout le Portugal pria pour lui à cette occasion. Si l'on entend comprendre quelque chose à l'admiration unanime du peuple portugais pour son chef, il faut lire le chapitre que consacre à Salazar Jacques Ploncard d'Assac dans " DOCTRINES DU NATIONALISME ". [ écho signé P. HOFSTETTER numéro 27 - juin 1959 ].----....---...--..-. Il faut préciser qu'à l'époque de la rédaction de cet écho le livre de J. Ploncard d'Assac sur SALAZAR n'avait pas encore été publié. De plus l'ouvrage " Doctrines du Nationalisme" a été amélioré d'une façon substantielle dans sa troisième édition en particulier sur SALAZAR.
Très grand homme
5/5 REVUE DES CERCLES D'ETUDES D'ANGERS
Il y a par siècle un, deux ou trois philosophes de la pensée politique, j'allais dire des martyrs, c'est-à-dire des témoins : de Maistre et Alexis de Tocqueville pour le XIXe, Robert Schuman, de Gasperi, Adenauer pour le XXe . Il y faut ajouter Salazar. Salazar est un très grand homme qui aura son triomphe comme Napoléon a eu le sien, mais non pas dans l'instant. --- --- --- ---- ---- . C'étaient des hommes nécessaires. La postérité leur saura gré de s'être trouvés là au moment qu'il fallait, et de ne s'être pas dérobés. Les Portugais se sont voués à Salazar pendant des décennies, et l'histoire dira que ce ne fut pas la plus sombre période de leur histoire. Il leur a évité deux guerres : la guerre civile d'Espagne et la deuxième guerre mondiale. --- --- --- ---- ---- . Les Portugais récents ont jeté par terre la statue de Salazar, comme les communards avaient abattu celle de Napoléon, place Vendôme, en 1870. Napoléon s'est relevé tout seul. Salazar redeviendra grand lorsque son pays sortira de son néant et de sa servitude. Le Portugal est une colonie de plusieurs puissances. --- --- --- ---- ---- . Les estrémistes et les fanatiques trouvent en Salazar une proie facile. Or cet homme n'avait ni le goût ni le désir du pouvoir, encore moins de la dictature. Il était inaccessible à la vanité et à la gloire. Chrétien, il accueille pendant la guerre les Juifs, les communistes, les francs-maçons qui se présentent à ses frontières, fuyant les sbires de Hitler, Staline les eût-il reçus ? Même la vertueuse Suisse ne l'a pas fait. --- --- --- ---- ---- . Salazar est l'homme d'Etat qui s'occupe le plus des petites choses, les seules au fond qui touchent les petites gens. Il n'était pas éloquent, mais on voit dans ses rares discours la lumière des faits, le souffle des idées. --- --- --- ---- ---- . Le veto soviétiqur bloqua l'entrée du Portugal à l'ONU. Ne se trompant pas d'adversaire, c'est Salazar que le Russe avait visé. --- --- --- ---- ---- . Il tomba comme un blé dans le sillon où poussera demain tout ce qui peut germer et fleurir. ( Numéro 2 --- Décembre 1983 ).
POINT DE DEPART
5/5 JEAN AUGUY
L'auteur de ce livre est à l'origine de toutes mes actions à POITIERS ( journal " POITIERS-UNIVERSITE " ) à partir de 1962 puis à " CHIRE " après 1966 car j'avais acheté ses DOCTRINES DU NATIONALISME en 1960 et j'étais devenu un admirateur de SALAZAR. Je possède 3 éditions dédicacées de son Salazar : "Pour Madame AUGUY (ma mère) en très respectueux hommage en souvenir de ce diner du 12.11.70" "Pour Monseigneur DUCAUD BOURGET un très filial hommage et dans la joie de le voir après un quart de siècle d'exil . PARIS 19.11.70 "Pour Jean Auguy Bien cordialement PARIS 16.5.83" La première édition est de 1967, la seconde de 1983. Je conseille la seconde qui ajoute des photos in texte et deux chapitres : "Avec d'autres principes, non." "Les deux morts du Docteur Salazar". Offrez ce volume pour vos cadeaux de fin d'année à vos adolescents. Il est capital de donner de tels modéles à nos jeunes et moins jeunes. . ---- . Ajout de 2016 : il y a maitenant une troisième édition !