Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Tony CATTA (1884-1974)

Tony CATTA (1884-1974)
Benoît Antoine Tony Catta, conférencier et journaliste catholique, né à Nantes le 20.5.1884 et mort à Saint-Barthélémy d'Anjou (49) le 14.4.1974, a été profondément influencé par son père, magistrat d'origine corse, qui se voulut "défenseur de l'autel" au point de démissionner lors des lois des années 1880. Tony Catta fit des études classiques littéraires au collège St-Stanislas de Nantes et des études de droit aux facultés catholiques d'Angers. Il épousa Geneviève René-Bazin, fille de René Bazin, dont il fut un temps le secrétaire. Aux environs de 1924 , il fut un conférencier actif près des "chefs de famille" allant le dimanche dans les différentes paroisses de la Loire-Inférieure pour prôner la défense des libertés religieuses, en particulier la liberté de l'enseignement avec son ami Jean Le Cour Grandmaison. Il fut membre du "Comité de la Droite". Il fut rédacteur en chef du Journal d'Ancenis (journal de M. de la Ferronays) et directeur à Nantes du quotidien L'Echo de la Loire.
Lors de la Libération, il fut quelque temps prisonnier en raison de ses opinions politiques. Il se retira à Saint-Barthélémy d'Anjou. Il donna alors des cours de droit à l'Université Catholique d'Angers. Il collabora activement aux "Cercles d'Etudes d'Angers" et fut un des fondateur du "Souvenir Vendéen".
Notice signée J. Garaud dans le Dictionnaire du Monde religieux dans la France contemporaine" Tome 3 "La Bretagne 

Tony Catta fut très proche des débuts de "Chiré" ; il donna plusieurs articles à notre revue "Lecture et Tradition" dans les numéros 8, 10, 14 et 20.