Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

ÉVÉNEMENT Journées Chouannes : pensez à réserver votre weekend du 31 août et 1er septembre 2024

Vendée créole - La chouannerie en Martinique

Référence : 102226
3 avis
Date de parution : 5 juillet 2015
EAN 13 : 9782372710145
Nb de pages : 92
15.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
En stock expédié demain
Voir la disponibilité en magasin

Description
Histoire inconnue du grand public et ignorée des manuels scolaires, la victoire de la Vendée créole contre la République en 1794 fut celle des blancs, mulâtres et noirs unis dans une même résistance à la barbarie révolutionnaire.
Mais quelles furent les motivations, les figures et les campagnes de cette armée fidèle à son Dieu, fidèle à son roi ? Qui connaît encore l'incroyable destinée de son chef Bernard de Percin, le Charette de la Martinique, celle de Dubuc de Marcoussy le fier artilleur, de Sainte-Catherine et Montlouis Jaham à la tête de leurs compagnies d'hommes de couleur ? 
Odile de Lacoste Lareymondie est une enfant de la Martinique. Elle s'est penchée sur les archives de ce moment clef de la contre-Révolution sur cette île paradisiaque, et c'est en pleine lumière que revit sous nos yeux l'épopée de son ancêtre Percin-Canon, aux côtés des principaux témoins et acteurs de ce triomphe des humbles sur les chimères des coupeurs de tête jacobins en Caraïbes.
TitreVendée créole - La chouannerie en Martinique
Auteur LACOSTE LAREYMONDIE (Odile de)
ÉditeurVIA ROMANA (EDITIONS)
Date de parution5 juillet 2015
Nb de pages92
EAN 139782372710145
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)10
Largeur (en mm)148
Hauteur (en mm)210
Poids (en Kg)0.15
Biographie
Critique du libraire
Qui connaît encore l'incroyable destinée de son chef Bernard de Percin, le Charette de la Martinique, celle de Dubuc de Marcoussy le fier artilleur, de Sainte-Catherine et Montlouis Jaham à la tête de leurs compagnies d'hommes de couleur ?
Les avis clients
VENDÉE CRÉOLE. LA CHOUANNERIE EN MARTINIQUE
5/5 Action Familiale et Scolaire n 244 avril 2016 p 65
C'est dans un style enlevé et avec le souci du détail qu'Odile de Lacoste nous plonge au coeur d'une chouannerie trop méconnue. Ses ancêtres béqués, planteurs à la Martinique, eurent une part active dans le soulèvement contre-révolutionnaire de l'île. Alors que la vie y était harmonieuse, les petits bourgeois de Saint-Pierre furent acquis aux idées subversives des Lumières. Bernard de Percin, surnommé « Percin-Canon », prit donc la tête d'une petite armée composée de nobles, de mulâtres et de noirs unis dans le même combat pour défendre Dieu et leur Roi. Au-delà du récit de cette épopée chouanne victorieuse, c'est l'histoire de la Martinique restée longtemps fidèles aux coutumes de l'Ancien Régime, que nous brosse l'auteur avec talent. <p align="right">M. C. <a href= http://afs.viabloga.com/accueil.shtml target=_blank>afs.viabloga.com/accueil.shtml</a>/
Les colons ?
5/5 1.2.3. Loisirs.
.----. En 1790, les bourgeois de saint-Pierre, à la Martinique, prêtent l’oreille aux marins venus de la métropole, qui distribuent la cocarde tricolore et répandent les idées subversives de la Révolution. Fidèle au Roi, Bernard de Percin, l’ancêtre de l’auteur de ce témoignage, prend les armes. Quand il s’empare d’un canon, lors de la victoire de l’Acajou, il est surnommé Percin-Canon. Il est décidé à lutter jusqu’au bout pour Dieu et le Roi. Après la mort du Roi, Bernard se retranche au Camp-Décidé avec les volontaires : blancs, noirs, mulâtres, qui affluent. L’envoyé de France, Rochambeau, parvient à instituer la Terreur. Pour le vaincre, il faut faire appel aux Anglais. La Martinique restera sept ans sous la protection anglaise. Percin-Canon passera le reste de sa vie sur sa plantation et sera décoré par la Restauration. Conté avec simplicité, en courts chapitres, à la manière d’un reportage, ce récit très vivant lève le voile sur un épisode de la chouannerie totalement ignoré des Français de la métropole. Il est émouvant de constater avec quelle fougue mulâtres et noirs, esclaves ou affranchis, se dressèrent aux côtés des maîtres pour défendre la vie harmonieuse qu’ils menaient dans les plantations. De quoi faire réfléchir à certaines idées reçues concernant les colons ! [ Notice publiée sur le site 1.2.3. Loisirs ]
Les Antilles contre la Révolution !
5/5 Les 4 Vérités Hebdo .
.----. Voilà une histoire bien méconnue de nos manuels ! Odile de Lacoste-Lareymondie, elle-même fille de la Martinique, relate dans ce beau petit livre l'insurrection des Antilles contre la Révolution. En 1794, blancs et mulâtres s'insurgèrent, en effet, pour défendre leur Dieu et leur Roi - ce qui contrevient à tous les " canons " de la bien-pensance, persuadée que les Noirs ont accueilli la Révolution avec enthousiasme. La réalité, c'est qu'ils n'étaient pas moins attachés à leurs traditions, et tout spécialement à leur foi, que les Blancs. Et qu'ils n'étaient pas moins hostiles au jacobinisme. Une histoire passionnante ! [ numéro 1004 - vendredi 7 août 2015 de " Les 4 Vérités Hebdo " ( 3 rue de l'Arrivée - 75015 - Paris ) spécimen de ce bulletin hebdomadaire sur demande de la part de " Chiré " ].