Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Besoin d'un conseil, un souci technique, nous sommes à votre disposition dans le "Tchat".

Vercingétorix

Référence : 68714
Date de parution : 1 septembre 2011
EAN 13 : 9782848800479
Nb de pages : 298
25.00
+ d'éco-contribution

Tarifs dégressifs

Tarif par lot

  • -
    soit le lot
Expédié à partir du 15 avril
Voir la disponibilité en magasin

Description
La présente édition s'ouvre par une carte des peuples de la Gaule, seule réalité tangible lorsque le héros de ce livre les appelle à s'unir pour résister à l'un des plus grands conquérants de tous les temps. A la suite de Vidal de la Blache, l'auteur associe étroitement la géographie à l'histoire. C'est pourquoi on retrouvera ici les premiers chapitres de l'édition originale. Supprimés dans les éditions posthumes de l'ouvrage, Camille Jullian les avait en effet consacrés au pays d'Auvergne et aux dieux des Arvernes, dans le culte desquels s'inscrit l'action du chef gaulois. En fonction de cette identité et de ces racines essentielles, on comprend mieux cette aventure, et ce qu'elle nous enseigne. On y redécouvre à la fois certains ressorts permanents de l'Histoire de France, et la place de ce pays dans la civilisation de l'Europe.   

Né à Marseille en 1859 et mort à Paris en 1933, Camille Jullian fut élève à l'Ecole Normale Supérieure, professeur à l'Université de Bordeaux, puis au Collège de France. Membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres et de l'Académie Française, il est reconnu pour le grand historien de la Gaule indépendante puis romaine.
TitreVercingétorix
Auteur JULLIAN (Camille)
ÉditeurTRIDENT (EDITIONS DU)
Date de parution1 septembre 2011
Nb de pages298
EAN 139782848800479
PrésentationBroché
Épaisseur (en mm)12
Largeur (en mm)145
Hauteur (en mm)208
Poids (en Kg)0.40
Critique du libraire
Camille Jullian (1859-1933) issu de l'Ecole Normale Supérieure, est la référence incontournable sur tout ce qui a trait à la Gaule. Cette réédition de son Vercingétorix (qui retrouve tous les chapitres qui avaient été supprimés au fil du temps) était plus que nécessaire. Oublié ou méconnu, Vercingétorix reste pourtant un des fondateurs de notre identité nationale et méritait bien une étude aussi complète.