Lettre recommandée aux professeurs malades de l´enseignement
BIES (Jean)
18.29 €
Disponible sous peu
L'enseignement est gravement atteint, à l'étroit entre un rationalisme faussement neutre et un réductionnisme intolérant. Jamais évoquée jusque-là, la solution à la crise ne peut être que spirituelle.
Dépassant la vieille querelle du "public" et du "privé", Jean Biès distingue nettement le "spirituel" du "clérical", et propose un ensemble de remèdes susceptibles d'assainir la situation et de la retourner.
Il dénonce un enseignement scientifique et historique erroné, prône le retour aux Humanités gréco-Iatines, l'exploration des aspects ésotériques de la Iittérature, de ses
relations avec l'Europe et l'Orient, mais aussi la redécouverte du sacré et de la symbolique, seuls capables de répondre aux grandes questions existentielles et métaphysiques.
Enfin, il conseille vivement le recours à des pratiques d'intériorité et à la psychologie des profondeurs. Cet ouvrage rigoureux et objectif, d'une gravité qui n'exclut pas l'humour, veut alerter tout à la fois les professeurs malades de leur métier, les parents inquiets et les élèves, premières victimes d'un malaise croissant.
La spiritualité, au-delà de tout fanatisme, est le véritable contrepoison à l'intolérance; parmi les Droits de l'Enfant figure aussi le droit à l'Esprit ! 

Né à Bordeaux en 1933, Jean Biès, docteur es lettres, a enseigné trente-trois ans dans les lycées et a été chargé de cours à l'université. Il est notamment l'auteur de Art, Gnose et Infini et de L'Initiatrice.