Léon Bourjade, officier aviateur et missionnaire en Nouvelle Guinée 25 mai 1889 - 22 octobre 1924
BENOIST DE SAINT ANGE (Henriette)
27.00 €
Disponible sous peu
Voici l'extraordinaire vie de Léon Bourjade, un héros et un chrétien à l'envergure d'un Saint. As de la guerre de 1914 aux côtés de Guynemer et de Fonck, il a descendu le plus d'appareils ennemis dans le temps le plus court. Célèbre pour ses incroyables acrobaties, son nom est resté dans l'aviation : "atterrir comme un Bourjade". Artilleur dans les tranchées à la bataille de Verdun, avant d'être recruté dans l'aviation, il a été plusieurs fois épargné miraculeusement d'éclats d'obus et de toutes sortes de périls. Il attribuait toutes ses victoires et protections aux secours surnaturels obtenus par son immense dévotion à Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus. Il fit fixer par son mécano une plaque du portrait de la Sainte, sur tous les avions qu'il pilotait.
Sa nièce, auteur de ce récit, nous fait revivre avec beaucoup d'émotion ses batailles aériennes incroyables à travers les lettres laissées par Léon Bourjade.
Avant la guerre, Léon Bourjade était rentré au séminaire des Pères du Sacré-Cœur pour être missionnaire en Papouasie. Contraint de faire la guerre, il accomplit au mieux ses obligations militaires. Couvert de gloire et de médailles, à son retour, il renonça à toutes les propositions alléchantes des constructeurs d'avions pour répondre à l'appel de Dieu, il termina son séminaire pour être missionnaire chez les Papous, peuple cannibale, où il vécut saintement pour gagner des âmes à Dieu. Il y mourut d'épuisement et de maladie, rendant pieusement son âme à Dieu dans les bras de son évêque, Mgr de Boismenu, vicaire apostolique de la Papousie.