La miche de pain Histoire Sainte (Relié)
TRIBOU (Marie)
38.00 €
Disponible en stock
1- L'oeuvre de Dieu est bonne 2- Quand le démon s'en mêle 3- Sans le Bon Dieu. tout va mal 4- Abraham 5- Isaac et Jacob 6- Joseph : les Israëlites en Egypte 7- Moïse : La préparation divine 8- Moïse : Les plaies d'Egypte 9- Moïse : La sortie d'Egypte 10- Moïse : En marche vers le Sinaï 11- Moïse : Le Sinaï 12- Le veau d'or 13- Moïse : Les quarante ans au désert 14- Moïse : En marche vers la Terre Promise 15- Josué 16- Les juges 17- Samuel 18- David 19- David (suite) 20- Salomon 21- Le prophète Elie 22- Elisée 23- Isaïe 24- Isaïe (suite) 26- Jérémie 27- Jérémie (suite) 28- Ezéchiel 29- Après l'exil : Reconstruction du Temple 30- Après l'exil : Reconstruction de Jérusalem 31- Le martyre des Juifs (persécution grecque) 32- La guerre pour l'indépendance des âmes 33- Job 34- Jonas 35- Tobie 36- Esther 37- L'arrivée du Messie 38- Jean-Baptiste 39- Jésus 40- L'Eglise vrai peuple de Dieu.  


Marie Tribou vit le jour en novembre 1880. Dans une famille pieuse et aimante. Née Marie de Baillencourt, elle eut une éducation religieuse remarquable qui l'amena jusqu'à sa première communion en mai 1891. 

Ce jour de la Fête Dieu, le jeune François Tribou, assistant à la cérémonie conçut devant Dieu l'idée d'épouser cette jeune fille si remplie de joie céleste. Leur mariage eut lieu en févirer 1901. Ils eurent six enfants, tous instruits par le talent le plus sûr, le plus étendu et le plus souple, celui de leur mère. L'instruction religieuse était prépondérante chez les Tribou, et cette foi si simple en l'Amour de Dieu la dirigea vers l'écriture de La Miche de Pain. 

Devant l'ignorance religieuse des enfants, Mme Tribou eut l'idée de leur montrer de belles images, tandis qu'elle leur racontait l'Histoire Sainte. Les enfants, émerveillés par celles-ci, retenaient les leçons de Marie Tribou, qui leur distribuait alors ces dessins tant convoités. 

"Elle parlait le langage des petits, avec des mots simples, concrets, des comparaisons, des images, des histoires. - L'idée de La Miche de Pain était née !. - et l'on s'aperçut que tout le monde dans la famille s'intéressait aux gravures et au travail des petits. Les aînés, les papas, toute la maisonnée s'en mêlait. On se creusait la mémoire, on se rappelait son catéchisme pour expliquer aux plus jeunes ce qu'ils avaient entre les mains et leur procurer la fierté d'avoir mieux compris que leurs camarades. C'était un succès." 

Devant cet enthousiasme, Marie décida d'éditer La Miche de Pain élaborée par ses soins, avec tout son amour pour Dieu et ses enfants. Les exemplaires se multiplièrent et s'arrachèrent, car les familles avaient soif d'un tel manuel pour leurs enfants avides de questions et de vérité.
De nombreuses grâces et clins d'oeil du Ciel confortèrent Marie Tribou quant au bien fondé de son entreprise, jusqu'à sa mort, en novembre 1946.