Derniers messages de Louis XVI aux Français
GIRAULT DE COURSAC (Paul et Pierrette)
20.20 €
Disponible en stock
Le 14 juillet 1792 est un immense succès populaire pour Louis XVI, qui prend un bain de foule au champ de Mars. Le Roi pense avoir gagné son pari politique fondé sur une attitude constante de fermeté, de loyauté et d'apaisement.
C'est compter sans l'opposition déclarée des émigrés de cette politique. Ceux-ci obtiennent des armées ennemis la publication du fameux Manifeste de Brunswick, détruisant en quelques jours la confiance restaurée par le Roi au terme de tris ans de luttes et d'épreuves.
Si le Manifeste de Brunswick est un coup terrible pour Louis XVI, c'est qu'il accrédite presque mot pour mot l'accusation de trahison sans cesse reprise par les orateurs jacobins à l'Assemblée.
C'est pour répondre une dernière fois solennellement à cette accusation monstrueuse qu'il rédige le 3 août 1792 une lettre adressée au président de l'Assemblée Législative, que les auteurs de cet ouvrage présentent ici comme son testament politique.
Quelques jours plus tard, la manipulation sanglante du 10 août entraîne l'emprisonnement du Roi et de sa famille, faisant disparaître le seul obstacle à la foi sanguinaire des assassins et des politiques, dès les premiers jours de septembre.
Pendant cinq mois, le Roi est au secret absolu. Le 25 septembre il rédige son testament spirituel, croyant être mis à mort le lendemain. Le 21 janvier il ne pourra s'adresser à la foule mais, quelques jours après sa mort, des milliers de français liront ce testament car, frappés d'un aveuglement inexplicable et momentané, les bourreaux assureront au document qui les condamne de la façon la plus éclatante, la diffusion le plus large et la plus officielle.
Quelques mois plus tard, la possession d'un exemplaire de ce texte deviendra un crime puni de mort.
Très connu, le testament de Louis XVI est cependant resté largement incompris. Relu minutieusement à la lumière des travaux décisifs de Paul et Pierette Girault de Coursac, il permet au lecteur d'aujourd'hui de prendre enfin connaissance de la vérité.