Comment aurait-on pu éviter une guerre civile ?
MARZIAC (Père Jean-Jacques)
8.50 €
Disponible en stock
L'auteur de ce livre est un ancien missionnaire. Comme plusieurs, il a connu l'Afrique en cette seconde moitié du XXème siècle. Etant en brousse et non en ville, il vit se dérouler sous ses yeux les trois phases politiques suivantes : colonie française jusqu'en 1958, communauté franco-africaine jusqu'en 1960. Puis indépendance à partir de 1960 ou après, selon les pays. Ces trois phases connurent successivement des coups d'État, avec ou sans guerres civiles. La plupart du temps la misère les accompagnait. Dans les pays ayant opté pour le marxisme, la persécution religieuse fut presque immédiate et parfois radicale avec l'expulsion de tous les missionnaires.
Le Père fut lui-même mêlé aux guerres tribales, défendant et cachant dans sa Mission ceux de telle ethnie minoritaire qui venaient y chercher refuge (entre autres des maîtres et des élèves de son école). La soutane tachée de sang, il essayait d'évacuer vers un hôpital les blessés les plus graves. Les combats ne cessèrent qu'à l'arrivée de l'armée française.
Il put constater, comme bien d'autres, que deux grandes puissances mondiales poussaient aux indépendances. D'un côté l'U.R.S.S., au profit du marxisme et de la Révolution mondiale. De l'autre côté, les U.S.A., sous le masque de Liberty, visant à s'accaparer tous les marchés en matières premières, du sol et du sous-sol, essayant de corrompre à coups de dollars Présidents et Ministres de ces jeunes États Africains. Les Présidents qui ne marchent pas, leur pays sera déstabilisé par la guerre civile.
Ce missionnaire eut l'occasion de s'entretenir avec plusieurs Présidents et ex-Présidents de ces jeunes nations africaines. Il s'est intéressé au phénomène de la Guerre Civile : ses causes profondes. Mais aussi la parade, et surtout le remède.